Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2021-2022.

UE721 - Faux et usages de faux : acteurs, terrains, enjeux de la falsification dans l’histoire des Juifs (Antiquité à nos jours)


Lieu et planning


  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle 25-A
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / mensuel (4e), mercredi 12:30-14:30
    du 23 novembre 2022 au 28 juin 2023
    Nombre de séances : 6


Description


Dernière modification : 21 juillet 2022 14:40

Type d'UE
Séminaires de centre
Centres
Études juives (CRH-EJ)
Disciplines
Anthropologie historique, Histoire
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Antiquité (sciences de l’) Archéologie Archives Citoyenneté Diaspora Épistémologie Fait religieux Histoire Historiographie Mémoire Moyen Âge/Histoire médiévale Religieux (sciences sociales du) Témoignage Temps/temporalité
Aires culturelles
Europe Europe centrale et orientale Juives (études) Méditerranéens (mondes)
Intervenant·e·s
  • Davide Mano [référent·e]   contrat postdoctoral, EHESS / Études juives (CRH-EJ)
  • Sylvie Anne Goldberg   directrice d'études, EHESS / Études juives (CRH-EJ)
  • Mathias Dreyfuss   délégué adjoint, DILCRAH
  • Ron Naiweld   chargé de recherche, CNRS / Centre de recherches historiques (CRH)
  • Joel Sebban   contrat postdoctoral, EHESS / Laboratoire interdisciplinaire d'études sur les réflexivités. Fonds Yan-Thomas (LIER-FYT), Études juives (CRH-EJ)

« Jamais je n’aurais cru à une falsification aussi colossale de l’histoire, mais j’en suis venu aujourd’hui à cette conviction que, dans tous les récits et renseignements qu’on nous donne sur les Juifs, il n’y en a pas un, qu’il soit des temps anciens, du moyen âge ou même des temps modernes, qui ne soit d’abord suspect et qu’il ne faille soumettre à la plus minutieuse critique avant de l’accepter. » (Isidore Loeb, Le Juif de l’histoire et le Juif de la légende, 1891).

Souvent considérée comme l’arme par excellence des antisémites, la falsification est une pratique qui en réalité invite à questionner les modes de connaissance et de transmission de l’histoire des Juifs comme les usages publics qui en ont été faits, depuis l’Antiquité jusqu’à l’époque actuelle.

À partir d’études de cas, le séminaire reviendra sur le rôle de la falsification – active ou passive – des faits, récits et symboles relatifs à l’histoire des Juifs dans la construction de narratifs hostiles aux Juifs mais également de discours apologétiques, pour déboucher sur la question de la portée politique de cette histoire.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
études.juives@ehess.fr
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis

aucun.

Dernière modification : 21 juillet 2022 14:40

Type d'UE
Séminaires de centre
Centres
Études juives (CRH-EJ)
Disciplines
Anthropologie historique, Histoire
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Antiquité (sciences de l’) Archéologie Archives Citoyenneté Diaspora Épistémologie Fait religieux Histoire Historiographie Mémoire Moyen Âge/Histoire médiévale Religieux (sciences sociales du) Témoignage Temps/temporalité
Aires culturelles
Europe Europe centrale et orientale Juives (études) Méditerranéens (mondes)
Intervenant·e·s
  • Davide Mano [référent·e]   contrat postdoctoral, EHESS / Études juives (CRH-EJ)
  • Sylvie Anne Goldberg   directrice d'études, EHESS / Études juives (CRH-EJ)
  • Mathias Dreyfuss   délégué adjoint, DILCRAH
  • Ron Naiweld   chargé de recherche, CNRS / Centre de recherches historiques (CRH)
  • Joel Sebban   contrat postdoctoral, EHESS / Laboratoire interdisciplinaire d'études sur les réflexivités. Fonds Yan-Thomas (LIER-FYT), Études juives (CRH-EJ)

« Jamais je n’aurais cru à une falsification aussi colossale de l’histoire, mais j’en suis venu aujourd’hui à cette conviction que, dans tous les récits et renseignements qu’on nous donne sur les Juifs, il n’y en a pas un, qu’il soit des temps anciens, du moyen âge ou même des temps modernes, qui ne soit d’abord suspect et qu’il ne faille soumettre à la plus minutieuse critique avant de l’accepter. » (Isidore Loeb, Le Juif de l’histoire et le Juif de la légende, 1891).

Souvent considérée comme l’arme par excellence des antisémites, la falsification est une pratique qui en réalité invite à questionner les modes de connaissance et de transmission de l’histoire des Juifs comme les usages publics qui en ont été faits, depuis l’Antiquité jusqu’à l’époque actuelle.

À partir d’études de cas, le séminaire reviendra sur le rôle de la falsification – active ou passive – des faits, récits et symboles relatifs à l’histoire des Juifs dans la construction de narratifs hostiles aux Juifs mais également de discours apologétiques, pour déboucher sur la question de la portée politique de cette histoire.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

Contacts additionnels
études.juives@ehess.fr
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis

aucun.

  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle 25-A
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / mensuel (4e), mercredi 12:30-14:30
    du 23 novembre 2022 au 28 juin 2023
    Nombre de séances : 6