Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année universitaire en cours. Consulter l'année universitaire 2023-2024.

UE846 - Démocratie, résistance et numérique. Le cas de Hongkong


Lieu et planning


Planning en cours de validation.


Description


Dernière modification : 15 mai 2024 07:17

Type d'UE
Ateliers de doctorants
Centres
Laboratoire d'anthropologie politique (LAP), Laboratoire d’anthropologie critique interdisciplinaire (LAP-LACI)
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Philosophie et épistémologie, Sociologie
Page web
-
Langues
français
L’enseignement est uniquement dispensé dans cette langue.
Mots-clés
Anthropologie politique Biopolitique Démocratie Espace social Imaginaire Mobilisation(s) Mouvements sociaux Numérique Philosophie sociale Sociologie Techniques Transnational
Aires culturelles
Asie Contemporain (anthropologie du, monde)
Intervenant·e·s
  • Yi Yan Wong [référent·e]   doctorante, EHESS / Laboratoire d'anthropologie politique (LAP)

Le principal objectif de cet atelier est de questionner et d'analyser les défis démocratiques du mouvement social hongkongais. Quels imaginaires sociaux ces défis génèrent-ils ? Comment les pratiques numériques des acteurs des mobilisations sont-elles intervenues dans l'organisation des mouvements démocratiques hongkongais ces dernières années ? Est-ce qu’une forme d’engagement politique différent s'affirme par ces pratiques digitales de contestation ? Si Hongkong n’est pas une démocratie, on a pourtant pu observer des dynamiques démocratiques pendant le mouvement pro-démocratie de 2019, s'illustrant par des initiatives citoyennes très hétérogènes. Cet épisode a bien montré la dynamique de conflits qui définit sans doute toujours un devenir démocratique. Mais alors, qu'en est-il des processus d'inventivité sociale lorsque les pouvoirs se durcissent ? Quelles formes de résistance numérique opèrent face à des logiques de pouvoir et de restriction des libertés civiles ? Poursuivant le travail de réflexion et de discussion engagé au cours de l'année académique 2023-2024, l'atelier s'inscrit dans la continuité de ces approches, en mettant plus spécifiquement l'accent sur les capacités d'agir des individus dans un monde hyper-connecté et de plus en plus interdépendant. Des sociologues, des politologues et des sinologues seront invité(e)s à intervenir à propos d’autres mouvements sociaux dans d’autres ères géographiques et culturelles, avec toujours comme fil conducteur la question de savoir comment des mouvements de dissidence peuvent continuer d’émerger dans des régimes autoritaires? Nous ferons alors intervenir également des philosophes pour nous éclairer conceptuellement sur d’autres manières de faire société, en dépit des lignes dures imposées par certains régimes politiques, en nous focalisant plus particulièrement sur des enjeux de biopouvoir qui interviennent de plus en plus fortement. Il s’agira ainsi d’assumer une approche transdiciplinaire et comparatiste qui abordera le cas de Hong Kong comme un laboratoire pour le développement d’une approche critique des pouvoirs qui ne cessent de se durcir, et qui simultanément permettent de susciter des événements même mineurs qui échappent au contrôle, en faisant naître « de nouveaux espace-temps » (Gilles Deleuze).

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

Sur RDV

Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Dernière modification : 15 mai 2024 07:17

Type d'UE
Ateliers de doctorants
Centres
Laboratoire d'anthropologie politique (LAP), Laboratoire d’anthropologie critique interdisciplinaire (LAP-LACI)
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Philosophie et épistémologie, Sociologie
Page web
-
Langues
français
L’enseignement est uniquement dispensé dans cette langue.
Mots-clés
Anthropologie politique Biopolitique Démocratie Espace social Imaginaire Mobilisation(s) Mouvements sociaux Numérique Philosophie sociale Sociologie Techniques Transnational
Aires culturelles
Asie Contemporain (anthropologie du, monde)
Intervenant·e·s
  • Yi Yan Wong [référent·e]   doctorante, EHESS / Laboratoire d'anthropologie politique (LAP)

Le principal objectif de cet atelier est de questionner et d'analyser les défis démocratiques du mouvement social hongkongais. Quels imaginaires sociaux ces défis génèrent-ils ? Comment les pratiques numériques des acteurs des mobilisations sont-elles intervenues dans l'organisation des mouvements démocratiques hongkongais ces dernières années ? Est-ce qu’une forme d’engagement politique différent s'affirme par ces pratiques digitales de contestation ? Si Hongkong n’est pas une démocratie, on a pourtant pu observer des dynamiques démocratiques pendant le mouvement pro-démocratie de 2019, s'illustrant par des initiatives citoyennes très hétérogènes. Cet épisode a bien montré la dynamique de conflits qui définit sans doute toujours un devenir démocratique. Mais alors, qu'en est-il des processus d'inventivité sociale lorsque les pouvoirs se durcissent ? Quelles formes de résistance numérique opèrent face à des logiques de pouvoir et de restriction des libertés civiles ? Poursuivant le travail de réflexion et de discussion engagé au cours de l'année académique 2023-2024, l'atelier s'inscrit dans la continuité de ces approches, en mettant plus spécifiquement l'accent sur les capacités d'agir des individus dans un monde hyper-connecté et de plus en plus interdépendant. Des sociologues, des politologues et des sinologues seront invité(e)s à intervenir à propos d’autres mouvements sociaux dans d’autres ères géographiques et culturelles, avec toujours comme fil conducteur la question de savoir comment des mouvements de dissidence peuvent continuer d’émerger dans des régimes autoritaires? Nous ferons alors intervenir également des philosophes pour nous éclairer conceptuellement sur d’autres manières de faire société, en dépit des lignes dures imposées par certains régimes politiques, en nous focalisant plus particulièrement sur des enjeux de biopouvoir qui interviennent de plus en plus fortement. Il s’agira ainsi d’assumer une approche transdiciplinaire et comparatiste qui abordera le cas de Hong Kong comme un laboratoire pour le développement d’une approche critique des pouvoirs qui ne cessent de se durcir, et qui simultanément permettent de susciter des événements même mineurs qui échappent au contrôle, en faisant naître « de nouveaux espace-temps » (Gilles Deleuze).

Le programme détaillé n'est pas disponible.

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

Sur RDV

Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Planning en cours de validation.