Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année universitaire en cours. Consulter l'année universitaire 2023-2024.

UE822 - Anthropologie du yoga : santé, religion et politique en Inde contemporaine


Lieu et planning


Planning en cours de validation.


Description


Dernière modification : 14 mai 2024 12:42

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie historique
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Corps Ethnographie Ethnologie Fait religieux Histoire des idées Imaginaire Nationalisme Orientalisme Savoir-faire Savoirs
Aires culturelles
Asie méridionale Contemporain (anthropologie du, monde) Inde
Intervenant·e·s
  • Raphaël Voix [référent·e]   chargé de recherche, CNRS / Centre d'études sud-asiatiques et himalayennes (CESAH)

Avec l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement nationaliste hindou en 2014, le « yoga » est entré au cœur de la politique indienne. Un ministère d’État dédié à sa propagation consacre depuis lors de très importants moyens à sa promotion dans le monde entier (il fut reconnu patrimoine culturel mondial par l’UNESCO en 2016), mais aussi et surtout à intégrer son enseignement dans les infrastructures publiques indiennes : pratique obligatoire pour fonctionnaires et écoliers, insertion dans le système de soins hospitaliers et fondation de départements d’universités dédiés à son enseignement. En dépit de son importance, cette soudaine et massive promotion du « yoga » et les vastes et complexes questions qu’elle soulève n’a jusqu’à présent pas fait l’objet d’une étude en sciences sociales. En analysant moins les intentions de cette politique que ses effets, ce séminaire propose d’approcher ce phénomène à partir d’une ethnographie centrée sur les mouvements (associations, sectes, partis), infrastructures (ashrams, hôpitaux, écoles, universités) et acteurs de ce nouveau « yoga institutionnel » (hommes politiques, gurus, enseignants, élèves et/ou patients). À partir d’une discussion critique de la littérature existante, on cherchera à situer cette institutionnalisation dans l’histoire des dynamiques de transformations dont le « yoga » fait l’objet depuis la période coloniale. Il s’agira, ce faisant, de mettre en lumière de nouvelles articulations entre santé, religion et politique à l’œuvre dans l’Inde contemporaine.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Séminaires de recherche – Anthropologie-Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral
  • Séminaires de recherche – Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Sciences des religions et société-Sciences sociales des religions – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 2 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

par courriel

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis

ouvert à tous.

Dernière modification : 14 mai 2024 12:42

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie historique
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Corps Ethnographie Ethnologie Fait religieux Histoire des idées Imaginaire Nationalisme Orientalisme Savoir-faire Savoirs
Aires culturelles
Asie méridionale Contemporain (anthropologie du, monde) Inde
Intervenant·e·s
  • Raphaël Voix [référent·e]   chargé de recherche, CNRS / Centre d'études sud-asiatiques et himalayennes (CESAH)

Avec l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement nationaliste hindou en 2014, le « yoga » est entré au cœur de la politique indienne. Un ministère d’État dédié à sa propagation consacre depuis lors de très importants moyens à sa promotion dans le monde entier (il fut reconnu patrimoine culturel mondial par l’UNESCO en 2016), mais aussi et surtout à intégrer son enseignement dans les infrastructures publiques indiennes : pratique obligatoire pour fonctionnaires et écoliers, insertion dans le système de soins hospitaliers et fondation de départements d’universités dédiés à son enseignement. En dépit de son importance, cette soudaine et massive promotion du « yoga » et les vastes et complexes questions qu’elle soulève n’a jusqu’à présent pas fait l’objet d’une étude en sciences sociales. En analysant moins les intentions de cette politique que ses effets, ce séminaire propose d’approcher ce phénomène à partir d’une ethnographie centrée sur les mouvements (associations, sectes, partis), infrastructures (ashrams, hôpitaux, écoles, universités) et acteurs de ce nouveau « yoga institutionnel » (hommes politiques, gurus, enseignants, élèves et/ou patients). À partir d’une discussion critique de la littérature existante, on cherchera à situer cette institutionnalisation dans l’histoire des dynamiques de transformations dont le « yoga » fait l’objet depuis la période coloniale. Il s’agira, ce faisant, de mettre en lumière de nouvelles articulations entre santé, religion et politique à l’œuvre dans l’Inde contemporaine.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Séminaires de recherche – Anthropologie-Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral
  • Séminaires de recherche – Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Sciences des religions et société-Sciences sociales des religions – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 2 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

par courriel

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis

ouvert à tous.

Planning en cours de validation.