Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année universitaire en cours. Consulter l'année universitaire 2023-2024.

UE776 - Mémoires et patrimonialisations des migrations


Lieu et planning


Planning en cours de validation.


Description


Dernière modification : 14 mai 2024 10:09

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Histoire, Sociologie
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Anthropologie Circulations Diaspora Famille Histoire Mémoire Migration(s) Minorités Patrimoine Politiques publiques Sociologie Transnational
Aires culturelles
Afrique Amérique du Sud Arabe (monde) Contemporain (anthropologie du, monde) Europe Europe centrale et orientale Europe sud-orientale France Ibérique (monde) Maghreb Méditerranéens (mondes) Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s

Mis en place en 2010, le séminaire « Mémoires et patrimonialisations des migrations » offre un espace de présentation et de discussion de recherches explorant les approches mémorielles et patrimoniales dans le domaine des migrations et des déplacements. Les organisatrices du séminaire souhaitent cette année se centrer sur les questions de transmissions et de générations au prisme des migrations.

Dans la continuité du séminaire de 2023-2024, nous nous intéresserons aux transmissions familiales, et à leurs articulations avec d’autres transmissions, aux niveaux national, local ou transnational. Qui transmet, à qui, quand, quoi et comment en contexte de migration ou d’exil ? Quelles sont les différentes modalités et formes de transmission, allant du récit au corps et aux pratiques, notamment artistiques? Convient-il de raisonner en termes de transmission ou plutôt de réception et d’appropriation, voire de reconstruction, d’emprunts et de re-création ?

Dans la lignée des travaux de Marie-Claire Lavabre, nous nous intéresserons aux transmissions à travers les différents acteurs engagés dans ce processus de passage et de filtrage, que ce soit dans la sphère familiale ou dans les institutions publiques (écoles, musées, etc) ou enfin les groupes intermédiaires (associations, groupes religieux, partis politiques, etc). Il s’agit de comprendre aussi comment ces différents canaux de transmission interfèrent ou non, se renforcent, se contrarient et donnent lieu ou pas à un travail de mise en cohérence par les acteurs.  

Ce travail sur les transmissions en et sur les migrations s’accompagnera d’une réflexion sur le concept de génération, au sens de la relation de parenté et de groupe d’expériences, lequel transforme la classe d’âge en population historiquement  déterminée (Lavabre, 1981), que l’on croisera avec l’« effet d’âge », comme conséquence du cycle social de vie et des différents statuts liés à l’âge au sein de la société. Les transmissions doivent-elles être pensées au prisme des générations, au sens de relations de parenté, ou des générations d’expériences pour les actions menées par les institutions publiques ou par les groupes intermédiaires en direction des jeunes ou de ceux qui n’ont pas vécu tel ou tel événement, ou bien à un horizon plus lointain encore ? Quel rôle joue un éventuel effet d’âge ? La génération, cette catégorie d’analyse utilisée par les démographes et les chercheurs en sciences sociales est-elle pertinente et fait-elle sens pour les intéressés eux-mêmes ? Et comment définir les différentes générations et en fixer les frontières ?

L’ambition du séminaire est, dans cette réflexion autour des processus de transmission et d’appropriation en migrations suivant les générations, de comparer les différentes approches disciplinaires sur la mémoire (démographie, sociologie, anthropologie, science politique etc) en lien avec d’éventuelles traditions nationales d’analyse.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Séminaires de recherche – Anthropologie-Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – discussion d'une séance et des textes proposés (écrit 5 pages, discussion orale facultative)
  • Séminaires de recherche – Études politiques – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – discussion d'une séance et des textes proposés (écrit 5 pages, discussion orale facultative)
  • Séminaires de recherche – Migrations – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – discussion d'une séance et des textes proposés (écrit 5 pages, discussion orale facultative)
  • Séminaires de recherche – Sociologie – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – discussion d'une séance et des textes proposés (écrit 5 pages, discussion orale facultative)

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
  • Évelyne Ribert, chargée de recherche au CNRS, LAP-LACI, Fellow ICM : ribert@ehess.fr
  • Irène Dos Santos, chargée de recherche au CNRS, URMIS, chercheure associée au IIAC/LACI et Centro em Rede de Investigaçao em Antropologia (Lisbonne), Fellow ICM : irene.dossantos@cnrs.fr
  • Michèle Baussant, directrice de recherche au CNRS, ISP, Fellow ICM : michele.baussant@cnrs.fr
Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous : Évelyne Ribert, chargée de recherche au CNRS, LAP-LACI, Fellow ICM, par courriel : ribert@ehess.fr

Réception des candidats
  • Évelyne Ribert, LAP-LACI  : ribert@ehess.fr
  • Irène Dos Santos, URMIS : irene.dossantos@cnrs.fr
  • Michèle Baussant, ISP : michele.baussant@cnrs.fr
Pré-requis

Licence

Dernière modification : 14 mai 2024 10:09

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Histoire, Sociologie
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Anthropologie Circulations Diaspora Famille Histoire Mémoire Migration(s) Minorités Patrimoine Politiques publiques Sociologie Transnational
Aires culturelles
Afrique Amérique du Sud Arabe (monde) Contemporain (anthropologie du, monde) Europe Europe centrale et orientale Europe sud-orientale France Ibérique (monde) Maghreb Méditerranéens (mondes) Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s

Mis en place en 2010, le séminaire « Mémoires et patrimonialisations des migrations » offre un espace de présentation et de discussion de recherches explorant les approches mémorielles et patrimoniales dans le domaine des migrations et des déplacements. Les organisatrices du séminaire souhaitent cette année se centrer sur les questions de transmissions et de générations au prisme des migrations.

Dans la continuité du séminaire de 2023-2024, nous nous intéresserons aux transmissions familiales, et à leurs articulations avec d’autres transmissions, aux niveaux national, local ou transnational. Qui transmet, à qui, quand, quoi et comment en contexte de migration ou d’exil ? Quelles sont les différentes modalités et formes de transmission, allant du récit au corps et aux pratiques, notamment artistiques? Convient-il de raisonner en termes de transmission ou plutôt de réception et d’appropriation, voire de reconstruction, d’emprunts et de re-création ?

Dans la lignée des travaux de Marie-Claire Lavabre, nous nous intéresserons aux transmissions à travers les différents acteurs engagés dans ce processus de passage et de filtrage, que ce soit dans la sphère familiale ou dans les institutions publiques (écoles, musées, etc) ou enfin les groupes intermédiaires (associations, groupes religieux, partis politiques, etc). Il s’agit de comprendre aussi comment ces différents canaux de transmission interfèrent ou non, se renforcent, se contrarient et donnent lieu ou pas à un travail de mise en cohérence par les acteurs.  

Ce travail sur les transmissions en et sur les migrations s’accompagnera d’une réflexion sur le concept de génération, au sens de la relation de parenté et de groupe d’expériences, lequel transforme la classe d’âge en population historiquement  déterminée (Lavabre, 1981), que l’on croisera avec l’« effet d’âge », comme conséquence du cycle social de vie et des différents statuts liés à l’âge au sein de la société. Les transmissions doivent-elles être pensées au prisme des générations, au sens de relations de parenté, ou des générations d’expériences pour les actions menées par les institutions publiques ou par les groupes intermédiaires en direction des jeunes ou de ceux qui n’ont pas vécu tel ou tel événement, ou bien à un horizon plus lointain encore ? Quel rôle joue un éventuel effet d’âge ? La génération, cette catégorie d’analyse utilisée par les démographes et les chercheurs en sciences sociales est-elle pertinente et fait-elle sens pour les intéressés eux-mêmes ? Et comment définir les différentes générations et en fixer les frontières ?

L’ambition du séminaire est, dans cette réflexion autour des processus de transmission et d’appropriation en migrations suivant les générations, de comparer les différentes approches disciplinaires sur la mémoire (démographie, sociologie, anthropologie, science politique etc) en lien avec d’éventuelles traditions nationales d’analyse.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Séminaires de recherche – Anthropologie-Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – discussion d'une séance et des textes proposés (écrit 5 pages, discussion orale facultative)
  • Séminaires de recherche – Études politiques – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – discussion d'une séance et des textes proposés (écrit 5 pages, discussion orale facultative)
  • Séminaires de recherche – Migrations – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – discussion d'une séance et des textes proposés (écrit 5 pages, discussion orale facultative)
  • Séminaires de recherche – Sociologie – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – discussion d'une séance et des textes proposés (écrit 5 pages, discussion orale facultative)
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
  • Évelyne Ribert, chargée de recherche au CNRS, LAP-LACI, Fellow ICM : ribert@ehess.fr
  • Irène Dos Santos, chargée de recherche au CNRS, URMIS, chercheure associée au IIAC/LACI et Centro em Rede de Investigaçao em Antropologia (Lisbonne), Fellow ICM : irene.dossantos@cnrs.fr
  • Michèle Baussant, directrice de recherche au CNRS, ISP, Fellow ICM : michele.baussant@cnrs.fr
Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous : Évelyne Ribert, chargée de recherche au CNRS, LAP-LACI, Fellow ICM, par courriel : ribert@ehess.fr

Réception des candidats
  • Évelyne Ribert, LAP-LACI  : ribert@ehess.fr
  • Irène Dos Santos, URMIS : irene.dossantos@cnrs.fr
  • Michèle Baussant, ISP : michele.baussant@cnrs.fr
Pré-requis

Licence

Planning en cours de validation.