Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année universitaire en cours. Consulter l'année universitaire 2023-2024.

UE72 - Réparations, restitutions et post-esclavage (1791-XXIe siècle)


Lieu et planning


Planning en cours de validation.


Description


Dernière modification : 27 avril 2024 09:44

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie historique, Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Histoire, Sociologie
Page web
https://esclavages.cnrs.fr/ 
Langues
anglais français
Mots-clés
Coloniales (études) Discrimination Esclavage Racismes et races
Aires culturelles
Afrique Amériques Europe
Intervenant·e·s

Ce séminaire est commun aux centres Mondes américains et au CIRESC-PHEEAC (UMR 8053). Antonio de Almeida Mendès (maitre de conférence à l'université de Nantes), Magali Bessone (professeure à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Klara Boyer-Rossol (membre du CIRESC-PHEEAC) et Ary Gordien (chargé de recherches au CNRS à l'URMIS) participent aussi à l'animation de ce séminaire.

Le 26 août 2001, dans un article de Newsweek intitulé « An idea whose time has come... », le philosophe africain-américain Manning Marable affirmait que « le temps était venu » pour les États-Unis de réparer les dommages causés par l’esclavage et la ségrégation, au nom de leur « responsabilité morale et politique de reconnaître le poids continu du racisme structurel issu de l’histoire ». Quelques jours plus tard s’ouvrait à Durban la « Conférence mondiale contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance qui y est associée », qui s’est tenue du 31 août au 8 septembre 2001. Sa déclaration finale a porté pour la première fois la question des réparations pour les crimes du passé esclavagiste, colonial et impérialiste sur la scène internationale. Presque un quart de siècle plus tard, les initiatives privées et publiques de réparations au nom du passé colonial et esclavagiste se multiplient partout dans le monde et dans son introduction de l’ouvrage récent Time for Reparations : a Global Perspective, Jacqueline Bhabha affirme que « the time for reparations is now » (Bhabha et al. 2021, 5). 

L'exploration de la thématique des réparations idéelles et matérielles liées à l’esclavage permet de comprendre sur quelles prémisses idéologiques les institutions esclavagistes se sont fondées et d’identifier quelles inégalités se reproduisent, selon quelles modalités, après les abolitions :  on peut ainsi se préoccuper de redéfinir l’articulation entre esclavages et post-esclavages. En régime esclavagiste, la légalité de la relation maître-esclave implique que la perte de la « propriété humaine » du premier soit indemnisée. Toutefois, si et quand l’esclavage en vient à être considéré comme immoral et illégal, quelles réparations peuvent être envisagées pour les personnes esclavisées ? Compte tenu de la reproduction de certaines inégalités et de logiques d’altérisation qui trouvent leur origine dans les esclavages, la question peut être étendue aux générations successives, aux descendants des personnes esclavisées – mais selon quelles modalités ? Ces difficultés et points nodaux seront au cœur de chacune des séances du séminaire du CIRESC cette année. Elles s’ancreront dans l’histoire, l’anthropologie et la sociologie, la science politique, la philosophie et le droit. Loin de se cantonner à l’esclavage atlantique et aux sociétés qu’il a façonnées ou auxquelles il a donné naissance, ce séminaire se fondera sur des présentations de spécialistes de différentes disciplines des sciences humaines et sociales, qui examinent ces questions complexes depuis des aires variées et des contextes passés et contemporains multiples, en lien avec des mécanismes contrastés de racialisations et autres processus d’altérisation.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

contacter Céline Flory par courriel.

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous uniquement. Contacter Céline Flory par courriel (uniquement pour les master) ou Myriam Cottias par courriel (uniquement pour les doctorats).

Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Dernière modification : 27 avril 2024 09:44

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie historique, Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Histoire, Sociologie
Page web
https://esclavages.cnrs.fr/ 
Langues
anglais français
Mots-clés
Coloniales (études) Discrimination Esclavage Racismes et races
Aires culturelles
Afrique Amériques Europe
Intervenant·e·s

Ce séminaire est commun aux centres Mondes américains et au CIRESC-PHEEAC (UMR 8053). Antonio de Almeida Mendès (maitre de conférence à l'université de Nantes), Magali Bessone (professeure à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Klara Boyer-Rossol (membre du CIRESC-PHEEAC) et Ary Gordien (chargé de recherches au CNRS à l'URMIS) participent aussi à l'animation de ce séminaire.

Le 26 août 2001, dans un article de Newsweek intitulé « An idea whose time has come... », le philosophe africain-américain Manning Marable affirmait que « le temps était venu » pour les États-Unis de réparer les dommages causés par l’esclavage et la ségrégation, au nom de leur « responsabilité morale et politique de reconnaître le poids continu du racisme structurel issu de l’histoire ». Quelques jours plus tard s’ouvrait à Durban la « Conférence mondiale contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance qui y est associée », qui s’est tenue du 31 août au 8 septembre 2001. Sa déclaration finale a porté pour la première fois la question des réparations pour les crimes du passé esclavagiste, colonial et impérialiste sur la scène internationale. Presque un quart de siècle plus tard, les initiatives privées et publiques de réparations au nom du passé colonial et esclavagiste se multiplient partout dans le monde et dans son introduction de l’ouvrage récent Time for Reparations : a Global Perspective, Jacqueline Bhabha affirme que « the time for reparations is now » (Bhabha et al. 2021, 5). 

L'exploration de la thématique des réparations idéelles et matérielles liées à l’esclavage permet de comprendre sur quelles prémisses idéologiques les institutions esclavagistes se sont fondées et d’identifier quelles inégalités se reproduisent, selon quelles modalités, après les abolitions :  on peut ainsi se préoccuper de redéfinir l’articulation entre esclavages et post-esclavages. En régime esclavagiste, la légalité de la relation maître-esclave implique que la perte de la « propriété humaine » du premier soit indemnisée. Toutefois, si et quand l’esclavage en vient à être considéré comme immoral et illégal, quelles réparations peuvent être envisagées pour les personnes esclavisées ? Compte tenu de la reproduction de certaines inégalités et de logiques d’altérisation qui trouvent leur origine dans les esclavages, la question peut être étendue aux générations successives, aux descendants des personnes esclavisées – mais selon quelles modalités ? Ces difficultés et points nodaux seront au cœur de chacune des séances du séminaire du CIRESC cette année. Elles s’ancreront dans l’histoire, l’anthropologie et la sociologie, la science politique, la philosophie et le droit. Loin de se cantonner à l’esclavage atlantique et aux sociétés qu’il a façonnées ou auxquelles il a donné naissance, ce séminaire se fondera sur des présentations de spécialistes de différentes disciplines des sciences humaines et sociales, qui examinent ces questions complexes depuis des aires variées et des contextes passés et contemporains multiples, en lien avec des mécanismes contrastés de racialisations et autres processus d’altérisation.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

Contacts additionnels
-
Informations pratiques

contacter Céline Flory par courriel.

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous uniquement. Contacter Céline Flory par courriel (uniquement pour les master) ou Myriam Cottias par courriel (uniquement pour les doctorats).

Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Planning en cours de validation.