Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année universitaire en cours. Consulter l'année universitaire 2023-2024.

UE713 - Anthropologie des savoir-vivre ensemble écologiques. Pour une cosmopolitique interspécifique


Lieu et planning


Planning en cours de validation.


Description


Dernière modification : 13 mai 2024 17:39

Type d'UE
Enseignements fondamentaux de master
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Philosophie et épistémologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Affects Agriculture Animalité Anthropologie Arts Biologie et société Biopolitique Collectifs Cosmologie Développement durable Environnement Espace social Perception
Aires culturelles
Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s

Ce séminaire entend aborder la question des savoirs et des savoir-vivre ensemble écologiques compris non plus comme des connaissances et des manières d'agir et d'être « sur » le monde mais « avec » le monde où l'homme cohabite. Cette approche épistémologique et donc critique cherche ainsi à renouveler les recherches en ethnosciences et en anthropologie sociale en intégrant les acquis de l'anthropologie de la nature et de l'habitat, lesquels remettent en cause l'universalité de la dualité Nature/Culture Sujet/Objet comme outil de compréhension des savoirs des autres. L'adoption d'un nouveau paradigme réclame logiquement de réviser nos approches traditionnelles des savoirs locaux et des savoirs vivre ensemble. Il n'est plus possible de se contenter d'inventaires taxonomiques ou des usages dans lesquels puiseraient les sociétés humaines des existants assimilés a priori à des « objets ». Désormais, il appartient à l'anthropologie d'observer une posture critique et de dégager toutes les conditions – biologiques, sociales, émotionnelles, éthologiques, écologiques, cosmologiques – ayant influencé la production des connaissances et des pratiques humaines.

Il s'agit d'une autre manière d'appréhender les savoirs locaux et savoir-vivre ensemble, une entrée méthodologique qui permet d'éclairer un aspect fondamental laissé jusque là dans l'ombre par des analyses menées à partir d'autres perspectives (ethnosciences, anthropologie économique et politique, technologie culturelle, anthropologie du genre, etc) : la façon dont les savoirs locaux et des savoir-vivre ensemble s'inscrivent dans – et témoignent de – la conception qu'ont les individus des mondes dans lesquels ils co-évoluent.  

En somme, en menant une anthropologie comparative des savoir-vivre ensemble des autres, ce séminaire entend mener une « anthropologie comparative de l'épistémè des autres » et des compositions des mondes

Le séminaire se tiendra le premier semestre au cours . Il associera à chacune des séances des ateliers sous forme de travaux pratiques (herborisation, études de cas, etc.) : 1) Épistémologie historique et théorique des relations hommes-environnement en Anthropologie depuis sa naissance et ses nouvelles perspectives ; 2) Les humains et les plantes : repenser les rapports au végétal ; 3) Les humains et les animaux: vers une ethno-éthologie ; 4) les humains et les non-humains: collectifs et territorialité ; 5) les cosmopolitiques et les transformations interspécifiques au fait de la globalisation et des changements climatiques ; 6) Conclusion et restitution par oral des TD des étudiants.


Master


  • Séminaires de tronc commun – Savoirs en sociétés-Études environnementales – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

Sur RDV avec Florence Brunois-Pasina

Réception des candidats

Sur RDV avec Florence Brunois-Pasina

Pré-requis
-

Dernière modification : 13 mai 2024 17:39

Type d'UE
Enseignements fondamentaux de master
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Philosophie et épistémologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Affects Agriculture Animalité Anthropologie Arts Biologie et société Biopolitique Collectifs Cosmologie Développement durable Environnement Espace social Perception
Aires culturelles
Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s

Ce séminaire entend aborder la question des savoirs et des savoir-vivre ensemble écologiques compris non plus comme des connaissances et des manières d'agir et d'être « sur » le monde mais « avec » le monde où l'homme cohabite. Cette approche épistémologique et donc critique cherche ainsi à renouveler les recherches en ethnosciences et en anthropologie sociale en intégrant les acquis de l'anthropologie de la nature et de l'habitat, lesquels remettent en cause l'universalité de la dualité Nature/Culture Sujet/Objet comme outil de compréhension des savoirs des autres. L'adoption d'un nouveau paradigme réclame logiquement de réviser nos approches traditionnelles des savoirs locaux et des savoirs vivre ensemble. Il n'est plus possible de se contenter d'inventaires taxonomiques ou des usages dans lesquels puiseraient les sociétés humaines des existants assimilés a priori à des « objets ». Désormais, il appartient à l'anthropologie d'observer une posture critique et de dégager toutes les conditions – biologiques, sociales, émotionnelles, éthologiques, écologiques, cosmologiques – ayant influencé la production des connaissances et des pratiques humaines.

Il s'agit d'une autre manière d'appréhender les savoirs locaux et savoir-vivre ensemble, une entrée méthodologique qui permet d'éclairer un aspect fondamental laissé jusque là dans l'ombre par des analyses menées à partir d'autres perspectives (ethnosciences, anthropologie économique et politique, technologie culturelle, anthropologie du genre, etc) : la façon dont les savoirs locaux et des savoir-vivre ensemble s'inscrivent dans – et témoignent de – la conception qu'ont les individus des mondes dans lesquels ils co-évoluent.  

En somme, en menant une anthropologie comparative des savoir-vivre ensemble des autres, ce séminaire entend mener une « anthropologie comparative de l'épistémè des autres » et des compositions des mondes

Le séminaire se tiendra le premier semestre au cours . Il associera à chacune des séances des ateliers sous forme de travaux pratiques (herborisation, études de cas, etc.) : 1) Épistémologie historique et théorique des relations hommes-environnement en Anthropologie depuis sa naissance et ses nouvelles perspectives ; 2) Les humains et les plantes : repenser les rapports au végétal ; 3) Les humains et les animaux: vers une ethno-éthologie ; 4) les humains et les non-humains: collectifs et territorialité ; 5) les cosmopolitiques et les transformations interspécifiques au fait de la globalisation et des changements climatiques ; 6) Conclusion et restitution par oral des TD des étudiants.

  • Séminaires de tronc commun – Savoirs en sociétés-Études environnementales – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

Sur RDV avec Florence Brunois-Pasina

Réception des candidats

Sur RDV avec Florence Brunois-Pasina

Pré-requis
-

Planning en cours de validation.