Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année universitaire en cours. Consulter l'année universitaire 2023-2024.

UE633 - Des Suds aux Nords, repenser la quantification des sociétés et de l’environnement


Lieu et planning


Planning en cours de validation.


Description


Dernière modification : 23 mai 2024 16:01

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Économie, Méthodes et techniques des sciences sociales, Sociologie
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Anthropologie Développement Économie politique Environnement Gouvernance Histoire des sciences et des techniques Inégalités Méthodes quantitatives Socio-économie Sociologie politique
Aires culturelles
Afrique Amérique du Sud Asie Maghreb Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s

La construction de systèmes statistiques sophistiqués a été consubstantielle de la structuration des États modernes. Ces systèmes constituent à la fois un vecteur et un révélateur de la manière dont les sociétés se gouvernent et sont gouvernées. Étudier ces dispositifs techniques, les conventions sur lesquelles ils s'appuient et les dynamiques de pouvoir qui les traversent est un moyen fécond pour comprendre la manière dont s'articulent les dimensions sociale, politique et économique de l’activité humaine. Les recherches sur la sociohistoire de la statistique, la sociologie de la quantification ou l’économie politique du chiffre ont pourtant été centrées sur les pays européens et nord-américains. Les décomptes, classements ou quantifications ont outillé les projets des États dits du Sud durant les périodes post-coloniale, coloniale et, dans certains cas, dans l’histoire longue. Leurs emplois ont pu y être géographiquement localisés, institutionnellement changeants, méthodologiquement contestés, au point de suggérer que la vie économique et sociale y est irréductible aux chiffres. Mais les quantifications y révèlent des mécanismes et relations singulières entre gouvernants et gouvernés, des formes de domination, des résistances et projets d’émancipation, ou encore la place d'acteurs transnationaux Les recherches sur ces situations éclairent ainsi les compréhensions des rôles sociaux de la quantification, aux Suds et ailleurs. 
Ce séminaire abordera les enjeux de mise en chiffres du monde à partir des Suds et au regard de questions faisant actuellement l'objet de mobilisations institutionnelles et citoyennes globales, comme l’environnement, la gouvernance, les inégalités. Trois types d’approches seront mis en dialogue, en partant d’études empiriques présentées par des intervenant·es invité·es lors de séances thématiques. Des chercheur·es proposeront des analyses éclairant des techniques de quantification à partir de leurs spécialités respectives (anthropologie, sociologie, science politique, histoire, géographie, démographie notamment). Des économistes, statisticien·nes et acteur.ices des politiques publiques présenteront leurs méthodes de manière réflexive, en cherchant à faire progresser leurs outils quantitatifs. Des travaux de synthèse sur les évolutions des théories, outils et débats actuels seront mis en discussion, dans une perspective pouvant notamment intéresser des étudiant·es de doctorat ou de master.

Programme provisoire (12 séances de 2h) :

  1. Introduction / indicateurs environnementaux
  2. Mise en indicateurs des forêts
  3. Dettes et financiarisation
  4. Généalogie des enquêtes sociales
  5. Mesures du coût de la vie
  6. Les macroéconomistes dans les sociétés ; cas du Franc CFA
  7. Échelles : la quantification du local 
  8. Circulations et ancrages des techniques de quantification
  9. Normes et arènes internationales, des Suds vers les Nords
  10. Enjeux des méthodes d’évaluation des politiques
  11. Modalités concrètes d’enquêtes Sud-Nord sur la quantification 
  12. Conclusion

Master


  • Séminaires de recherche – Sciences économiques et sociales - Institutions, organisations, économie et société – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 3 ECTS
    MCC – contrôle continu, fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
borissamuel@hotmail.com
Informations pratiques

nous contacter par mail pour toute question :

boris.samuel@ird.fr ; isabelle.guerin@ird.fr ; florent.bedecarrats@ird.fr

Direction de travaux des étudiants

Possibilité de direction de travaux, rendez-vous si possible coordonné avec les séances

Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Dernière modification : 23 mai 2024 16:01

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Économie, Méthodes et techniques des sciences sociales, Sociologie
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Anthropologie Développement Économie politique Environnement Gouvernance Histoire des sciences et des techniques Inégalités Méthodes quantitatives Socio-économie Sociologie politique
Aires culturelles
Afrique Amérique du Sud Asie Maghreb Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s

La construction de systèmes statistiques sophistiqués a été consubstantielle de la structuration des États modernes. Ces systèmes constituent à la fois un vecteur et un révélateur de la manière dont les sociétés se gouvernent et sont gouvernées. Étudier ces dispositifs techniques, les conventions sur lesquelles ils s'appuient et les dynamiques de pouvoir qui les traversent est un moyen fécond pour comprendre la manière dont s'articulent les dimensions sociale, politique et économique de l’activité humaine. Les recherches sur la sociohistoire de la statistique, la sociologie de la quantification ou l’économie politique du chiffre ont pourtant été centrées sur les pays européens et nord-américains. Les décomptes, classements ou quantifications ont outillé les projets des États dits du Sud durant les périodes post-coloniale, coloniale et, dans certains cas, dans l’histoire longue. Leurs emplois ont pu y être géographiquement localisés, institutionnellement changeants, méthodologiquement contestés, au point de suggérer que la vie économique et sociale y est irréductible aux chiffres. Mais les quantifications y révèlent des mécanismes et relations singulières entre gouvernants et gouvernés, des formes de domination, des résistances et projets d’émancipation, ou encore la place d'acteurs transnationaux Les recherches sur ces situations éclairent ainsi les compréhensions des rôles sociaux de la quantification, aux Suds et ailleurs. 
Ce séminaire abordera les enjeux de mise en chiffres du monde à partir des Suds et au regard de questions faisant actuellement l'objet de mobilisations institutionnelles et citoyennes globales, comme l’environnement, la gouvernance, les inégalités. Trois types d’approches seront mis en dialogue, en partant d’études empiriques présentées par des intervenant·es invité·es lors de séances thématiques. Des chercheur·es proposeront des analyses éclairant des techniques de quantification à partir de leurs spécialités respectives (anthropologie, sociologie, science politique, histoire, géographie, démographie notamment). Des économistes, statisticien·nes et acteur.ices des politiques publiques présenteront leurs méthodes de manière réflexive, en cherchant à faire progresser leurs outils quantitatifs. Des travaux de synthèse sur les évolutions des théories, outils et débats actuels seront mis en discussion, dans une perspective pouvant notamment intéresser des étudiant·es de doctorat ou de master.

Programme provisoire (12 séances de 2h) :

  1. Introduction / indicateurs environnementaux
  2. Mise en indicateurs des forêts
  3. Dettes et financiarisation
  4. Généalogie des enquêtes sociales
  5. Mesures du coût de la vie
  6. Les macroéconomistes dans les sociétés ; cas du Franc CFA
  7. Échelles : la quantification du local 
  8. Circulations et ancrages des techniques de quantification
  9. Normes et arènes internationales, des Suds vers les Nords
  10. Enjeux des méthodes d’évaluation des politiques
  11. Modalités concrètes d’enquêtes Sud-Nord sur la quantification 
  12. Conclusion
  • Séminaires de recherche – Sciences économiques et sociales - Institutions, organisations, économie et société – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 3 ECTS
    MCC – contrôle continu, fiche de lecture
Contacts additionnels
borissamuel@hotmail.com
Informations pratiques

nous contacter par mail pour toute question :

boris.samuel@ird.fr ; isabelle.guerin@ird.fr ; florent.bedecarrats@ird.fr

Direction de travaux des étudiants

Possibilité de direction de travaux, rendez-vous si possible coordonné avec les séances

Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Planning en cours de validation.