Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année universitaire en cours. Consulter l'année universitaire 2023-2024.

UE529 - Hérédité et environnement. Approches interdisciplinaires et transnationales de la génétique et de la génomique


Lieu et planning


Planning en cours de validation.


Description


Dernière modification : 12 mai 2024 11:26

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Histoire, Philosophie et épistémologie, Sociologie
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Biologie et société Biopolitique Histoire des sciences et des techniques Racismes et races Sciences Sociologie politique
Aires culturelles
Amérique du Nord Amérique du Sud Asie Europe Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s
  • Luc Berlivet [référent·e]   chargé de recherche, CNRS / Centre de recherche médecine, sciences, santé, santé mentale, sociétés (CERMES3)
  • Claude-Olivier Doron   maître de conférences, Université Paris Cité

L’objet du séminaire sera d’analyser les multiples enjeux sociaux et politiques associés au développement de la génétique et de la génomique au cours des dernières décennies. En prenant appui sur la diversité de ressources mises à disposition par les sciences sociales (de l’histoire aux STS en passant par la sociologie et l’anthropologie, etc.), nous nous emploierons à resituer les innovations scientifiques contemporaines et leurs usages dans une perspective historique, tout en explorant la grande variété de contextes nationaux et locaux concernés (de l’Europe à l’Asie en passant par les États-Unis, l’Amérique Latine et le Moyen-Orient). Les problématisations alternatives de l’hérédité seront analysées en tenant tout particulièrement compte des modes de productions et de reproductions du dualisme « hérédité-environnement ».

On analysera ainsi les usages spécifiques de l’argument biologique dans les processus d’affirmation et de construction identitaire, en tenant compte à la fois de la pluralité des ressources scientifiques mobilisées (génétique des populations, tests d’ancestralité, paléo-génomique, épigénétique, etc.) et de la diversité des configurations sociales et politiques concernées, en fonction des sites géographiques et historiques (des afro-descendants états-uniens à divers groupes, minoritaires ou au contraire dominants, en Europe, Amérique Latine et Asie du Sud-Est). Une attention spécifique sera portée aux débats suscités par les usages scientifiques contemporains de la catégorie de race et leurs enjeux politiques.

Enfin, nous nous intéresserons également à l’économie politique de l’innovation en génétique et génomique, caractérisée par la centralité des « promesses » concernant aussi bien la médecine humaine que l’agronomie. Nous étudierons notamment les savoirs et techniques mobilisés au cours des dernières décennies dans les sciences de l’hérédité et de l’évolution, afin de mieux saisir les conséquences du recours croissant à l’automatisation, la bio-informatique et les « data sciences ».

Ce séminaire s’inscrit dans le cadre de l’IRN TranSocGen du CNRS, en association avec le Département d’histoire et philosophie des sciences de l’Université Paris Cité.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Santé, médecine et questions sociales – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Le travail en séminaire reposera sur l’étude croisée de dossiers et terrains situés en Europe, en Amérique du Nord, en Amérique Latine et en Asie. Il visera à produire une analyse résolument interdisciplinaire et transnationale des processus scientifiques et politiques en jeu.

Direction de travaux des étudiants

à discuter dans le cadre d'un rendez-vous.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

 

 

Pré-requis

aucune connaissance préalable en science du vivant ou en médecine n'est requise pour suivre le séminaire.

Dernière modification : 12 mai 2024 11:26

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Histoire, Philosophie et épistémologie, Sociologie
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Biologie et société Biopolitique Histoire des sciences et des techniques Racismes et races Sciences Sociologie politique
Aires culturelles
Amérique du Nord Amérique du Sud Asie Europe Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s
  • Luc Berlivet [référent·e]   chargé de recherche, CNRS / Centre de recherche médecine, sciences, santé, santé mentale, sociétés (CERMES3)
  • Claude-Olivier Doron   maître de conférences, Université Paris Cité

L’objet du séminaire sera d’analyser les multiples enjeux sociaux et politiques associés au développement de la génétique et de la génomique au cours des dernières décennies. En prenant appui sur la diversité de ressources mises à disposition par les sciences sociales (de l’histoire aux STS en passant par la sociologie et l’anthropologie, etc.), nous nous emploierons à resituer les innovations scientifiques contemporaines et leurs usages dans une perspective historique, tout en explorant la grande variété de contextes nationaux et locaux concernés (de l’Europe à l’Asie en passant par les États-Unis, l’Amérique Latine et le Moyen-Orient). Les problématisations alternatives de l’hérédité seront analysées en tenant tout particulièrement compte des modes de productions et de reproductions du dualisme « hérédité-environnement ».

On analysera ainsi les usages spécifiques de l’argument biologique dans les processus d’affirmation et de construction identitaire, en tenant compte à la fois de la pluralité des ressources scientifiques mobilisées (génétique des populations, tests d’ancestralité, paléo-génomique, épigénétique, etc.) et de la diversité des configurations sociales et politiques concernées, en fonction des sites géographiques et historiques (des afro-descendants états-uniens à divers groupes, minoritaires ou au contraire dominants, en Europe, Amérique Latine et Asie du Sud-Est). Une attention spécifique sera portée aux débats suscités par les usages scientifiques contemporains de la catégorie de race et leurs enjeux politiques.

Enfin, nous nous intéresserons également à l’économie politique de l’innovation en génétique et génomique, caractérisée par la centralité des « promesses » concernant aussi bien la médecine humaine que l’agronomie. Nous étudierons notamment les savoirs et techniques mobilisés au cours des dernières décennies dans les sciences de l’hérédité et de l’évolution, afin de mieux saisir les conséquences du recours croissant à l’automatisation, la bio-informatique et les « data sciences ».

Ce séminaire s’inscrit dans le cadre de l’IRN TranSocGen du CNRS, en association avec le Département d’histoire et philosophie des sciences de l’Université Paris Cité.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Santé, médecine et questions sociales – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Le travail en séminaire reposera sur l’étude croisée de dossiers et terrains situés en Europe, en Amérique du Nord, en Amérique Latine et en Asie. Il visera à produire une analyse résolument interdisciplinaire et transnationale des processus scientifiques et politiques en jeu.

Direction de travaux des étudiants

à discuter dans le cadre d'un rendez-vous.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

 

 

Pré-requis

aucune connaissance préalable en science du vivant ou en médecine n'est requise pour suivre le séminaire.

Planning en cours de validation.