Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année universitaire en cours. Consulter l'année universitaire 2023-2024.

UE496 - Israël dans son temps contemporain


Lieu et planning


Planning en cours de validation.


Description


Dernière modification : 12 juin 2024 12:03

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie historique, Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Droit et société, Géographie, Histoire, Sociologie
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Action Action publique Administration Agriculture Anarchisme Anthropologie Archives Arts Biopolitique Cinéma Circulations Citoyenneté Classes sociales Collectifs Coloniales (études) Comparatisme Culture Culture matérielle Culture visuelle Démocratie Démographie Diaspora Droit, normes et société Dynamiques sociales Enquêtes Environnement Espace social État et politiques publiques Ethnographie Fait religieux Guerre Histoire Institutions Méthodes et techniques des sciences sociales Migration(s) Minorités Mobilisation(s) Nationalisme Post-coloniales (études) Religieux (sciences sociales du) Sociohistoire Sociologie Sociologie politique Spatialisation, territoires Temps/temporalité Violence
Aires culturelles
Juives (études) Méditerranéens (mondes)
Intervenant·e·s
  • Yann Scioldo-Zürcher [référent·e]   chargé de recherche, CNRS / Études juives (CRH-EJ)
  • Sylvaine Bulle   professeure, Université Paris Cité / Laboratoire d'anthropologie politique (LAP)

Le séminaire, pour sa  sixième année, poursuivra ses interrogations épistémologiques, théoriques et empiriques liées à la recherche sur le champ israélien contemporain. 

Les tensions politiques, sociales et idéologiques qui entourent l’État d’Israël, notamment depuis le 7 octobre 2023 et la Guerre de Gaza, favorisent un usage idéologique des sciences sociales, au détriment des pratiques d’objectivation qui entourent le « métier de chercheur ». Le sionisme et la construction de l’État israélien, pour être au cœur de controverses, n’en sont pas moins des postes scientifiques qui permettent d’analyser des processus historiques et sociaux comme la réalité d’une Nation, la place de la religion ou celle de la critique sociale. Comment mobiliser les savoirs historiques et en sciences sociales pour penser de tels objets ? Quelles sont les places faites à l’étude des archives et des enquêtes dans le débat scientifique ? Comment penser les groupes multiples de la société israélienne ? Comment aborder l’État et ses institutions militaires, religieuses, judiciaires comme organisateur de la vie sociale et politique ? Quelle est la place faite à la question de la terre depuis les premiers mouvements sionistes jusqu’à aujourd'hui ?

Le séminaire s’attachera particulièrement à nommer les faits historiques, politiques et sociologiques : comme le sionisme, l’État d’Israël, la démocratie, les institutions. Il s’intéresse également aux phénomènes les plus contemporains : comme l’environnement, la question religieuse, le néo-libéralisme, le setler coloniasm, les mobilités internationales  en prise avec les mouvements sociaux et le sionisme, les conflictualités internes et externes et les classes sociales, Israël dans son rapport à la société palestinienne.

Le séminaire accueille des intervenant·es pour certaines séances ainsi que la présentation des travaux des doctorant·es (études politiques ; histoire ; sociologie ; anthropologie ; territoires et sociétés ; géographie, droit, sciences des religions ; art et littérature).

Ce séminaire s’adresse aux étudiant·es de master et aux doctorant·es.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Le séminaire se tient à la fois en présence et en distanciel. 

Direction de travaux des étudiants

Sur projet à envoyer aux enseignant.e.s du séminaire. 

Réception des candidats

Sur demande. 

Pré-requis

Connaissance des sciences sociales.

Dernière modification : 12 juin 2024 12:03

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie historique, Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Droit et société, Géographie, Histoire, Sociologie
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Action Action publique Administration Agriculture Anarchisme Anthropologie Archives Arts Biopolitique Cinéma Circulations Citoyenneté Classes sociales Collectifs Coloniales (études) Comparatisme Culture Culture matérielle Culture visuelle Démocratie Démographie Diaspora Droit, normes et société Dynamiques sociales Enquêtes Environnement Espace social État et politiques publiques Ethnographie Fait religieux Guerre Histoire Institutions Méthodes et techniques des sciences sociales Migration(s) Minorités Mobilisation(s) Nationalisme Post-coloniales (études) Religieux (sciences sociales du) Sociohistoire Sociologie Sociologie politique Spatialisation, territoires Temps/temporalité Violence
Aires culturelles
Juives (études) Méditerranéens (mondes)
Intervenant·e·s
  • Yann Scioldo-Zürcher [référent·e]   chargé de recherche, CNRS / Études juives (CRH-EJ)
  • Sylvaine Bulle   professeure, Université Paris Cité / Laboratoire d'anthropologie politique (LAP)

Le séminaire, pour sa  sixième année, poursuivra ses interrogations épistémologiques, théoriques et empiriques liées à la recherche sur le champ israélien contemporain. 

Les tensions politiques, sociales et idéologiques qui entourent l’État d’Israël, notamment depuis le 7 octobre 2023 et la Guerre de Gaza, favorisent un usage idéologique des sciences sociales, au détriment des pratiques d’objectivation qui entourent le « métier de chercheur ». Le sionisme et la construction de l’État israélien, pour être au cœur de controverses, n’en sont pas moins des postes scientifiques qui permettent d’analyser des processus historiques et sociaux comme la réalité d’une Nation, la place de la religion ou celle de la critique sociale. Comment mobiliser les savoirs historiques et en sciences sociales pour penser de tels objets ? Quelles sont les places faites à l’étude des archives et des enquêtes dans le débat scientifique ? Comment penser les groupes multiples de la société israélienne ? Comment aborder l’État et ses institutions militaires, religieuses, judiciaires comme organisateur de la vie sociale et politique ? Quelle est la place faite à la question de la terre depuis les premiers mouvements sionistes jusqu’à aujourd'hui ?

Le séminaire s’attachera particulièrement à nommer les faits historiques, politiques et sociologiques : comme le sionisme, l’État d’Israël, la démocratie, les institutions. Il s’intéresse également aux phénomènes les plus contemporains : comme l’environnement, la question religieuse, le néo-libéralisme, le setler coloniasm, les mobilités internationales  en prise avec les mouvements sociaux et le sionisme, les conflictualités internes et externes et les classes sociales, Israël dans son rapport à la société palestinienne.

Le séminaire accueille des intervenant·es pour certaines séances ainsi que la présentation des travaux des doctorant·es (études politiques ; histoire ; sociologie ; anthropologie ; territoires et sociétés ; géographie, droit, sciences des religions ; art et littérature).

Ce séminaire s’adresse aux étudiant·es de master et aux doctorant·es.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Le séminaire se tient à la fois en présence et en distanciel. 

Direction de travaux des étudiants

Sur projet à envoyer aux enseignant.e.s du séminaire. 

Réception des candidats

Sur demande. 

Pré-requis

Connaissance des sciences sociales.

Planning en cours de validation.