Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année universitaire en cours. Consulter l'année universitaire 2023-2024.

UE495 - Institution religieuse, institution politique et culture graphique au premier siècle de l'islam


Lieu et planning


Planning en cours de validation.


Description


Dernière modification : 10 mai 2024 21:13

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie historique
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie et linguistique Anthropologie historique Archives Circulations Codicologie Écriture Éducation Histoire du livre
Aires culturelles
Arabe (monde) Musulmans (mondes)
Intervenant·e·s
  • Houari Touati [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Institut des mondes africains (IMAF)

Pour quelles raisons, de tous les peuples de la péninsule Arabique de l’époque tardo-antique sont-ce les Hijaziens, c’est-à-dire les « Arabes de Muḥammad » comme les nomme une source syriaque d’époque, qui ont donné naissance à l’une des plus grandes cultures de l’humanité ? Au contraire des Sudarabiques et des Nabatéens, qui ont fondé des États, participé au commerce international et réalisé des travaux d’envergure requérant un haut savoir-faire technologique, les Hijaziens préislamiques en sont restés, du point de vue de leur organisation sociopolitique, à un stade segmentaire. Cependant leur situation géopolitique marginale, vis-à-vis de la Perse sassanide et de Byzance au nord ainsi que de l’Éthiopie chrétienne au sud, ne les a pas empêchés de cumuler une expérience du contact — grâce notamment à leur participation au commerce caravanier les reliant au Yémen, à la Syrie et à l’Irak, pays de vieilles civilisations et de traditions monothéistes qui n’ont pas manqué de les affecter. Cette expérience du monde acquise à travers le commerce et la religion, à laquelle s’agrège un facteur culturel fondamental — l’unification linguistique de la péninsule Arabique enclenchée plusieurs siècles plus tôt et à laquelle la constitution d’un panthéon arabe païen unifié n’est pas étrangère —, ont œuvré à la formation d’une conscience panarabe dont la prédication prophétique de Muḥammad, qui en est l’une des plus hautes expressions, est par ailleurs le vecteur de cristallisation et de stabilisation. C’est en cela que les Hijaziens se sont distingués de tous les autres Arabes. Mieux que leurs congénères ils ont su fonder une religion à vocation universelle, en opérant une réforme radicale de la religion rituelle prévalant dans la péninsule Arabique. De même qu’ils ont édifié un État panarabe si fort et si puissant qu’il a octroyé une indépendance politique aux Arabes qu’aucune de leurs puissances souveraines — qu’il s’agisse des Kinda ou des Ḥimyar au sud, des Lakhmides ou des Ghassānides au nord — n’a jamais pu leur apporter, du moins durablement. Or le moindre des paradoxes de cette nouvelle culture que les "Arabes de Muhammad" ont créée a dépendu davantage de leur instution politique que de leur institution religieuse. Ce paradoxe est coeur des préoccupations du séminaire.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
Informations pratiques

IMAF, Campus Condorcet, bâtiment Recherche Sud, Cours des Humanités 93300 Aubervilliers (elisabeth Dubois)

Direction de travaux des étudiants

IMAF, Campus Condorcet, bâtiment Recherche Sud, Cours des Humanités 93300 Aubervilliers.

Réception des candidats

Contacter l'enseignant par courriel : touati@ehess.fr 

Pré-requis

Projet écrit ou entretien avec l'enseignant

Dernière modification : 10 mai 2024 21:13

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie historique
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie et linguistique Anthropologie historique Archives Circulations Codicologie Écriture Éducation Histoire du livre
Aires culturelles
Arabe (monde) Musulmans (mondes)
Intervenant·e·s
  • Houari Touati [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Institut des mondes africains (IMAF)

Pour quelles raisons, de tous les peuples de la péninsule Arabique de l’époque tardo-antique sont-ce les Hijaziens, c’est-à-dire les « Arabes de Muḥammad » comme les nomme une source syriaque d’époque, qui ont donné naissance à l’une des plus grandes cultures de l’humanité ? Au contraire des Sudarabiques et des Nabatéens, qui ont fondé des États, participé au commerce international et réalisé des travaux d’envergure requérant un haut savoir-faire technologique, les Hijaziens préislamiques en sont restés, du point de vue de leur organisation sociopolitique, à un stade segmentaire. Cependant leur situation géopolitique marginale, vis-à-vis de la Perse sassanide et de Byzance au nord ainsi que de l’Éthiopie chrétienne au sud, ne les a pas empêchés de cumuler une expérience du contact — grâce notamment à leur participation au commerce caravanier les reliant au Yémen, à la Syrie et à l’Irak, pays de vieilles civilisations et de traditions monothéistes qui n’ont pas manqué de les affecter. Cette expérience du monde acquise à travers le commerce et la religion, à laquelle s’agrège un facteur culturel fondamental — l’unification linguistique de la péninsule Arabique enclenchée plusieurs siècles plus tôt et à laquelle la constitution d’un panthéon arabe païen unifié n’est pas étrangère —, ont œuvré à la formation d’une conscience panarabe dont la prédication prophétique de Muḥammad, qui en est l’une des plus hautes expressions, est par ailleurs le vecteur de cristallisation et de stabilisation. C’est en cela que les Hijaziens se sont distingués de tous les autres Arabes. Mieux que leurs congénères ils ont su fonder une religion à vocation universelle, en opérant une réforme radicale de la religion rituelle prévalant dans la péninsule Arabique. De même qu’ils ont édifié un État panarabe si fort et si puissant qu’il a octroyé une indépendance politique aux Arabes qu’aucune de leurs puissances souveraines — qu’il s’agisse des Kinda ou des Ḥimyar au sud, des Lakhmides ou des Ghassānides au nord — n’a jamais pu leur apporter, du moins durablement. Or le moindre des paradoxes de cette nouvelle culture que les "Arabes de Muhammad" ont créée a dépendu davantage de leur instution politique que de leur institution religieuse. Ce paradoxe est coeur des préoccupations du séminaire.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
Contacts additionnels
Informations pratiques

IMAF, Campus Condorcet, bâtiment Recherche Sud, Cours des Humanités 93300 Aubervilliers (elisabeth Dubois)

Direction de travaux des étudiants

IMAF, Campus Condorcet, bâtiment Recherche Sud, Cours des Humanités 93300 Aubervilliers.

Réception des candidats

Contacter l'enseignant par courriel : touati@ehess.fr 

Pré-requis

Projet écrit ou entretien avec l'enseignant

Planning en cours de validation.