Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année universitaire en cours. Consulter l'année universitaire 2023-2024.

UE489 - Histoire et anthropologie des Lumières. Retour sur la « science de l’homme » et des autres animaux


Lieu et planning


Planning en cours de validation.


Description


Dernière modification : 10 mai 2024 18:16

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Animalité Biopolitique Circulations Économie politique Empire Environnement Épistémologie Esclavage Genre Histoire Histoire culturelle Histoire des sciences et des techniques Histoire intellectuelle Historiographie Musées Post-coloniales (études) Racismes et races Savoirs Sciences Sexualité Temps/temporalité Vivant
Aires culturelles
Afrique Amériques Atlantiques (mondes) Britanniques (études) Europe France Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s
  • Silvia Sebastiani [référent·e]   directrice d'études, EHESS / Groupe d'études sur les historiographies modernes (CRH-GEHM)

L’historiographie a depuis longtemps identifié la « science de l’homme » comme l’un des paradigmes constitutifs des Lumières. Ce séminaire entend rouvrir ce dossier, en se concentrant sur les frontières de l’humanité abordée au triple prisme de la race, du genre et de l’animalité. L’expression de l’universalisme de la pensée de l’homme a eu pour prix la mise à l’écart de ce qui en définissait les contours, de la femme aux animaux, mais aussi aux végétaux que l’affirmation contemporaine d’ontologies alternatives invite à intégrer dans nos analyses.

Le séminaire aborde la question de la naturalisation de l’être humain dans le processus d’historicisation de la nature et de la formation des sciences naturelles. Il étudie, en particulier, comment l’entrée du grand singe en Europe participe à la mise à l’épreuve des frontières de l’humanité. Il s’appuie sur un ensemble de sources qui interrogent les sciences constituées comme les savoirs vernaculaires, depuis les traités d’histoire naturelle jusqu’aux registres des navires transportant ces animaux « étrangers » pris dans des circuits transocéaniques, correspondant, au siècle des Lumières, à ceux de la traite. Il contribue ainsi à une historiographie récente qui a montré l’omniprésence des animaux dans les contextes coloniaux et leur rôle comme soutien économique des sociétés esclavagistes. Il interroge les relations qui se nouent, dans les débats des Lumières, entre les Africains mis en esclavage et les animaux, notamment à propos de la « domestication », comme plusieurs exemples d’ingénierie du vivant en témoignent aujourd’hui.

Par la convocation de sources textuelles comme visuelles, le séminaire invite à  articuler une histoire sociale de la production des savoirs et une histoire intellectuelle de l’élaboration de nouveaux concepts – et de leurs limites – où humanité et animalité se trouvent redéfinies.

programme à venir !


Master


  • Séminaires de recherche – Études sur le genre-Histoire – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Philosophie-Philosophie sociale et politique – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Histoire des sciences, des techniques et des savoirs – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu, fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis
-

Dernière modification : 10 mai 2024 18:16

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Animalité Biopolitique Circulations Économie politique Empire Environnement Épistémologie Esclavage Genre Histoire Histoire culturelle Histoire des sciences et des techniques Histoire intellectuelle Historiographie Musées Post-coloniales (études) Racismes et races Savoirs Sciences Sexualité Temps/temporalité Vivant
Aires culturelles
Afrique Amériques Atlantiques (mondes) Britanniques (études) Europe France Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s
  • Silvia Sebastiani [référent·e]   directrice d'études, EHESS / Groupe d'études sur les historiographies modernes (CRH-GEHM)

L’historiographie a depuis longtemps identifié la « science de l’homme » comme l’un des paradigmes constitutifs des Lumières. Ce séminaire entend rouvrir ce dossier, en se concentrant sur les frontières de l’humanité abordée au triple prisme de la race, du genre et de l’animalité. L’expression de l’universalisme de la pensée de l’homme a eu pour prix la mise à l’écart de ce qui en définissait les contours, de la femme aux animaux, mais aussi aux végétaux que l’affirmation contemporaine d’ontologies alternatives invite à intégrer dans nos analyses.

Le séminaire aborde la question de la naturalisation de l’être humain dans le processus d’historicisation de la nature et de la formation des sciences naturelles. Il étudie, en particulier, comment l’entrée du grand singe en Europe participe à la mise à l’épreuve des frontières de l’humanité. Il s’appuie sur un ensemble de sources qui interrogent les sciences constituées comme les savoirs vernaculaires, depuis les traités d’histoire naturelle jusqu’aux registres des navires transportant ces animaux « étrangers » pris dans des circuits transocéaniques, correspondant, au siècle des Lumières, à ceux de la traite. Il contribue ainsi à une historiographie récente qui a montré l’omniprésence des animaux dans les contextes coloniaux et leur rôle comme soutien économique des sociétés esclavagistes. Il interroge les relations qui se nouent, dans les débats des Lumières, entre les Africains mis en esclavage et les animaux, notamment à propos de la « domestication », comme plusieurs exemples d’ingénierie du vivant en témoignent aujourd’hui.

Par la convocation de sources textuelles comme visuelles, le séminaire invite à  articuler une histoire sociale de la production des savoirs et une histoire intellectuelle de l’élaboration de nouveaux concepts – et de leurs limites – où humanité et animalité se trouvent redéfinies.

programme à venir !

  • Séminaires de recherche – Études sur le genre-Histoire – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Philosophie-Philosophie sociale et politique – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Histoire des sciences, des techniques et des savoirs – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu, fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis
-

Planning en cours de validation.