Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année universitaire en cours. Consulter l'année universitaire 2023-2024.

UE485 - Anthropologie de l'autorité (4) : le forensique dans les sciences sociales


Lieu et planning


Planning en cours de validation.


Description


Dernière modification : 10 mai 2024 16:18

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Action Anthropologie Écriture État et politiques publiques Ethnographie Études des sciences contemporaines Génétique Guerre Mémoire Pragmatique Pragmatisme
Aires culturelles
Asie sud-orientale
Intervenant·e·s
  • Paul Sorrentino [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Centre Asie du Sud-Est (CASE)

Qu'est-ce qu'agir en étant plus que soi-même ? Ce séminaire entend appréhender l'autorité comme l'ensemble des transactions qui permettent de mobiliser des êtres au sein d'une action. Les sciences sociales ont surtout décrit l'autorité en termes de légitimation de formes de domination, ou d'une crise dans laquelle elle serait plongée par la modernité. Afin de dépasser ces paradigmes, il s'agira de s'intéresser moins aux fondements des actes et discours autorisés qu'aux relations d'autorisation qu'ils supposent, aux coûts que ces transactions impliquent, et aux contestations et impairs qui en font l'épaisseur.

Les manières dont l'autorité s'exerce à travers ses mises à l'épreuve plutôt que malgré elles seront notamment abordées à partir du terrain vietnamien (post-)socialiste, où un processus de sécularisation se poursuit alors que toutes les instances pourvoyeuses de vérité semblent être devenues suspectes, et où des relations complexes se tissent entre des formes rituelles, scientifiques et bureaucratiques d'autorité. Toutefois, ce séminaire a également une vocation comparatiste et se veut attentif à la diversité des régimes de transactions et circulations agentives qui articulent les figures multiples de l'autorité. Le séminaire mulitpliera donc les études de cas au gré des lectures, et des interventions d'étudiant·es ou d'invité·es. Il pourra ainsi y être question de rituels de possession et de tests ADN, de bureaucrates et de zombies, de science citoyenne et de magie amoureuse, et de tout ce qui touche aux manières de « faire faire ».

Cette année, le séminaire poursuivra son cheminement dans l'élaboration d'une monographie sur les différentes expertises mobilisées dans la recherche et l'identification des corps égarés des soldats vietnamiens tombés au combat pendant les trois guerres d'Indochine. Nous continuerons d'étudier la manière dont les sciences sociales ont abordé le forensique, néologisme tiré de l'anglais forensic, habituellement traduit en français par « médico-légal », entendu ici dans un sens large associant pratiques expertes et citoyennes de production de vérités scientifiques à des fins d'action dans les domaines public ou judiciaire. Au-delà des enquêtes ethnographiques sur les pratiques forensiques (notamment dans des contextes post-conflit mais pas uniquement), nous continuerons également de nous interroger sur la dimension forensique que peuvent revêtir les sciences sociales en s'appuyant sur leurs formes spécifiques d'autorité.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Séminaires de recherche – Anthropologie-Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral
  • Séminaires de recherche – Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Dernière modification : 10 mai 2024 16:18

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Action Anthropologie Écriture État et politiques publiques Ethnographie Études des sciences contemporaines Génétique Guerre Mémoire Pragmatique Pragmatisme
Aires culturelles
Asie sud-orientale
Intervenant·e·s
  • Paul Sorrentino [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Centre Asie du Sud-Est (CASE)

Qu'est-ce qu'agir en étant plus que soi-même ? Ce séminaire entend appréhender l'autorité comme l'ensemble des transactions qui permettent de mobiliser des êtres au sein d'une action. Les sciences sociales ont surtout décrit l'autorité en termes de légitimation de formes de domination, ou d'une crise dans laquelle elle serait plongée par la modernité. Afin de dépasser ces paradigmes, il s'agira de s'intéresser moins aux fondements des actes et discours autorisés qu'aux relations d'autorisation qu'ils supposent, aux coûts que ces transactions impliquent, et aux contestations et impairs qui en font l'épaisseur.

Les manières dont l'autorité s'exerce à travers ses mises à l'épreuve plutôt que malgré elles seront notamment abordées à partir du terrain vietnamien (post-)socialiste, où un processus de sécularisation se poursuit alors que toutes les instances pourvoyeuses de vérité semblent être devenues suspectes, et où des relations complexes se tissent entre des formes rituelles, scientifiques et bureaucratiques d'autorité. Toutefois, ce séminaire a également une vocation comparatiste et se veut attentif à la diversité des régimes de transactions et circulations agentives qui articulent les figures multiples de l'autorité. Le séminaire mulitpliera donc les études de cas au gré des lectures, et des interventions d'étudiant·es ou d'invité·es. Il pourra ainsi y être question de rituels de possession et de tests ADN, de bureaucrates et de zombies, de science citoyenne et de magie amoureuse, et de tout ce qui touche aux manières de « faire faire ».

Cette année, le séminaire poursuivra son cheminement dans l'élaboration d'une monographie sur les différentes expertises mobilisées dans la recherche et l'identification des corps égarés des soldats vietnamiens tombés au combat pendant les trois guerres d'Indochine. Nous continuerons d'étudier la manière dont les sciences sociales ont abordé le forensique, néologisme tiré de l'anglais forensic, habituellement traduit en français par « médico-légal », entendu ici dans un sens large associant pratiques expertes et citoyennes de production de vérités scientifiques à des fins d'action dans les domaines public ou judiciaire. Au-delà des enquêtes ethnographiques sur les pratiques forensiques (notamment dans des contextes post-conflit mais pas uniquement), nous continuerons également de nous interroger sur la dimension forensique que peuvent revêtir les sciences sociales en s'appuyant sur leurs formes spécifiques d'autorité.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Séminaires de recherche – Anthropologie-Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral
  • Séminaires de recherche – Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Planning en cours de validation.