Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année universitaire en cours. Consulter l'année universitaire 2023-2024.

UE397 - Approche interdisciplinaire et critique des camps de réfugiés : désinsulariser les camps


Lieu et planning


Planning en cours de validation.


Description


Dernière modification : 9 mai 2024 14:28

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie historique, Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Droit et société, Géographie, Histoire, Sociologie
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Anthropologie historique Anthropologie politique Biopolitique Circulations Coloniales (études) Développement Espace social État et politiques publiques Ethnographie Gouvernance Migration(s) Mobilisation(s) Post-coloniales (études) Relations internationales Spatialisation, territoires Transnational
Aires culturelles
Afrique Europe Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s
  • Clara Lecadet [référent·e]   chargée de recherche, CNRS / Laboratoire d'anthropologie politique (LAP)

Ce séminaire vise à réfléchir, à partir d’archives et de matériaux d’enquêtes ethnographiques, sur les conditions d’émergence et la progressive institutionnalisation des camps de réfugiés, depuis la fin du XIXe siècle. Il s’agit ainsi de revenir, à partir d’un ancrage pluridisciplinaire (anthropologie, histoire, science politique) sur l’émergence de formes d’encampement aux fonctions hybrides, plurielles (internement, concentration, humanitaire) et sur les stratégies qui leur sont associées. Une attention particulière sera donnée au déploiement d’une logistique d’envergure pour l’accueil des déplacés après 1945 (camps DP), à l’origine du développement du modèle « humanitaire » du camp de réfugiés. Il s’agira de réfléchir au rôle joué par l’UNNRA, l’OIR, le HCR et l'UNRWA, les ONG et les États dans les opérations concrètes d’assistance et d’encampement des réfugiés au sortir de la Seconde guerre mondiale et dans la théorisation de ce modèle. À partir de la fin des années 1950, on assiste à une globalisation du modèle du camp hors du contexte européen de l’après-guerre et à sa diffusion sur les scènes post-coloniales.

Le séminaire aura notamment pour objectif de « désinsulariser » l’étude des formes d’encampement pour montrer leur articulation avec des contextes politiques globaux : assistance aux réfugiés dans le contexte de la guerre froide, stratégies du HCR dans le contexte de la décolonisation, liens des camps de réfugiés avec les politiques d’aide au développement à partir des années 1970, investissement dans les camps de réfugiés comme outil de soft-power, évolution et inflexion des stratégies d’encampement sous la pression des intérêts des États en matière de politique migratoire (protection préventive, encampement comme outil de l’externalisation des frontières européennes). Un des enjeux du séminaire sera également de s’extraire des narratifs institutionnels autour des camps de réfugiés – que ceux-ci émanent des États, des organisations internationales et des ONG qui les créent et les administrent – pour tenter de saisir les processus de politisation des réfugiés à l’intérieur des camps. L’effort de déconstruction critique des discours et des représentations institutionnelles ira ainsi de pair avec une attention à l’infrapolitique et aux revendications formulées par les réfugiés face à la gouvernance humanitaire.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Séminaires de recherche – Études politiques – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Migrations – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Territoires et développement - Territoires, espaces, sociétés – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Pour tout renseignement s'adresser à clara.lecadet@wanadoo.fr / clara.lecadet@ehess.fr 

Direction de travaux des étudiants

Sur rendez-vous uniquement.

Réception des candidats
-
Pré-requis

Séminaire ouvert aux étudiant.es de Master et aux doctorant.es

Dernière modification : 9 mai 2024 14:28

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie historique, Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Droit et société, Géographie, Histoire, Sociologie
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Anthropologie historique Anthropologie politique Biopolitique Circulations Coloniales (études) Développement Espace social État et politiques publiques Ethnographie Gouvernance Migration(s) Mobilisation(s) Post-coloniales (études) Relations internationales Spatialisation, territoires Transnational
Aires culturelles
Afrique Europe Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s
  • Clara Lecadet [référent·e]   chargée de recherche, CNRS / Laboratoire d'anthropologie politique (LAP)

Ce séminaire vise à réfléchir, à partir d’archives et de matériaux d’enquêtes ethnographiques, sur les conditions d’émergence et la progressive institutionnalisation des camps de réfugiés, depuis la fin du XIXe siècle. Il s’agit ainsi de revenir, à partir d’un ancrage pluridisciplinaire (anthropologie, histoire, science politique) sur l’émergence de formes d’encampement aux fonctions hybrides, plurielles (internement, concentration, humanitaire) et sur les stratégies qui leur sont associées. Une attention particulière sera donnée au déploiement d’une logistique d’envergure pour l’accueil des déplacés après 1945 (camps DP), à l’origine du développement du modèle « humanitaire » du camp de réfugiés. Il s’agira de réfléchir au rôle joué par l’UNNRA, l’OIR, le HCR et l'UNRWA, les ONG et les États dans les opérations concrètes d’assistance et d’encampement des réfugiés au sortir de la Seconde guerre mondiale et dans la théorisation de ce modèle. À partir de la fin des années 1950, on assiste à une globalisation du modèle du camp hors du contexte européen de l’après-guerre et à sa diffusion sur les scènes post-coloniales.

Le séminaire aura notamment pour objectif de « désinsulariser » l’étude des formes d’encampement pour montrer leur articulation avec des contextes politiques globaux : assistance aux réfugiés dans le contexte de la guerre froide, stratégies du HCR dans le contexte de la décolonisation, liens des camps de réfugiés avec les politiques d’aide au développement à partir des années 1970, investissement dans les camps de réfugiés comme outil de soft-power, évolution et inflexion des stratégies d’encampement sous la pression des intérêts des États en matière de politique migratoire (protection préventive, encampement comme outil de l’externalisation des frontières européennes). Un des enjeux du séminaire sera également de s’extraire des narratifs institutionnels autour des camps de réfugiés – que ceux-ci émanent des États, des organisations internationales et des ONG qui les créent et les administrent – pour tenter de saisir les processus de politisation des réfugiés à l’intérieur des camps. L’effort de déconstruction critique des discours et des représentations institutionnelles ira ainsi de pair avec une attention à l’infrapolitique et aux revendications formulées par les réfugiés face à la gouvernance humanitaire.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Séminaires de recherche – Études politiques – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Migrations – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Territoires et développement - Territoires, espaces, sociétés – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Pour tout renseignement s'adresser à clara.lecadet@wanadoo.fr / clara.lecadet@ehess.fr 

Direction de travaux des étudiants

Sur rendez-vous uniquement.

Réception des candidats
-
Pré-requis

Séminaire ouvert aux étudiant.es de Master et aux doctorant.es

Planning en cours de validation.