Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année universitaire en cours. Consulter l'année universitaire 2023-2024.

UE392 - Futurs écologiques. Sociologie de l'extinction. 1.


Lieu et planning


Planning en cours de validation.


Description


Dernière modification : 9 mai 2024 14:08

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Affects Anthropologie Classes sociales Environnement Genre Morale Politique Pollution Post-coloniales (études) Racismes et races Sociologie Temps/temporalité
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Sébastien Roux [référent·e]   directeur de recherche, CNRS / Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS)
  • Gaëlle Ronsin   maîtresse de conférences, ENS PSL - CERES, Université de Franche-Comté

Le séminaire propose une introduction aux approches critiques de la crise écologique à travers l’étude des rapports au(x) futur(s). Dans un temps marqué par des inquiétudes radicales quant à l’après, voire caractérisé par une nouvelle condition environnementale où les vies humaines et non-humaines seraient menacées, nous souhaitons questionner sociologiquement ce que siginifie « vivre dans un monde qui meurt ». Comment et pourquoi se projette-on dans des temporalités dégradées ? Comment de nouvelles inquiétudes existentielles se formulent-elles ? Quels sont leurs effets sociaux, politiques et moraux ? Et comment la crise écologique bouleverse-t-elle les fondements mêmes de notre rapport à soi, aux autres et au monde ? 

Pour la première année du séminaire, nous souhaitons nous concentrer plus particulièrement sur la notion d’extinction(s), et interroger sa potentialité heuristique.  En mettant à l’épreuve le concept, nous chercherons à penser, à partir de la catastrophe écologique, les effets méthodologiques et épistémiques d’une appréhension de la destruction systémique. En articulant synthèses et lectures croisées de textes ancrés dans le champ émergent des extinctions studies, nous procéderons d’abord à la cartographie d’un espace scientifique dynamique et foisonnant, mais parfois nébuleux. Nous interrogerons ensuite sa portée critique en croisant approches théoriques et études empiriques. Surtout, nous chercherons à penser le rôle et l’apport singulier des sciences sociales pour appréhender le moment. Ancrer notre compréhension de “l’extinction” dans les contextes et les expériences vécues invite à interroger les hiérarchies et les inégalités face à la perte et à la disparition, avec une attention particulière portée à la classe, au genre, à la race et à la colonialité. Ainsi, en questionnant les « futurs écologiques », nous proposerons une lecture de l’extinction qui articule l’appréhension d’une condition partagée à la critique des privilèges et des inégalités, pour penser la radicalité de la crise sans oblitérer les positions et les expériences de celles et ceux qui la produisent et qui la vivent.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Séminaires de recherche – Études sur le genre-Sociologie – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 3 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Études environnementales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 3 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Sociologie – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 3 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

Direction sur RDV uniquement

Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Dernière modification : 9 mai 2024 14:08

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Affects Anthropologie Classes sociales Environnement Genre Morale Politique Pollution Post-coloniales (études) Racismes et races Sociologie Temps/temporalité
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Sébastien Roux [référent·e]   directeur de recherche, CNRS / Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS)
  • Gaëlle Ronsin   maîtresse de conférences, ENS PSL - CERES, Université de Franche-Comté

Le séminaire propose une introduction aux approches critiques de la crise écologique à travers l’étude des rapports au(x) futur(s). Dans un temps marqué par des inquiétudes radicales quant à l’après, voire caractérisé par une nouvelle condition environnementale où les vies humaines et non-humaines seraient menacées, nous souhaitons questionner sociologiquement ce que siginifie « vivre dans un monde qui meurt ». Comment et pourquoi se projette-on dans des temporalités dégradées ? Comment de nouvelles inquiétudes existentielles se formulent-elles ? Quels sont leurs effets sociaux, politiques et moraux ? Et comment la crise écologique bouleverse-t-elle les fondements mêmes de notre rapport à soi, aux autres et au monde ? 

Pour la première année du séminaire, nous souhaitons nous concentrer plus particulièrement sur la notion d’extinction(s), et interroger sa potentialité heuristique.  En mettant à l’épreuve le concept, nous chercherons à penser, à partir de la catastrophe écologique, les effets méthodologiques et épistémiques d’une appréhension de la destruction systémique. En articulant synthèses et lectures croisées de textes ancrés dans le champ émergent des extinctions studies, nous procéderons d’abord à la cartographie d’un espace scientifique dynamique et foisonnant, mais parfois nébuleux. Nous interrogerons ensuite sa portée critique en croisant approches théoriques et études empiriques. Surtout, nous chercherons à penser le rôle et l’apport singulier des sciences sociales pour appréhender le moment. Ancrer notre compréhension de “l’extinction” dans les contextes et les expériences vécues invite à interroger les hiérarchies et les inégalités face à la perte et à la disparition, avec une attention particulière portée à la classe, au genre, à la race et à la colonialité. Ainsi, en questionnant les « futurs écologiques », nous proposerons une lecture de l’extinction qui articule l’appréhension d’une condition partagée à la critique des privilèges et des inégalités, pour penser la radicalité de la crise sans oblitérer les positions et les expériences de celles et ceux qui la produisent et qui la vivent.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Séminaires de recherche – Études sur le genre-Sociologie – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 3 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Études environnementales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 3 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Sociologie – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 3 ECTS
    MCC – fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

Direction sur RDV uniquement

Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Planning en cours de validation.