Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année universitaire en cours. Consulter l'année universitaire 2023-2024.

UE321 - Histoire matérielle et comparée des sciences sociales : les libertés académiques en France et dans le monde – définitions, pratiques, résistances


Lieu et planning


Planning en cours de validation.


Description


Dernière modification : 7 mai 2024 10:23

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
anglais français lsf
Mots-clés
Droit, normes et société Études des sciences contemporaines Histoire des sciences et des techniques Histoire du droit Philosophie politique
Aires culturelles
Afrique Amériques Asie Europe Océanie
Intervenant·e·s
  • Christelle Rabier [référent·e]   maîtresse de conférences, EHESS / Centre de recherche médecine, sciences, santé, santé mentale, sociétés (CERMES3)

La question des libertés académiques et de leur signification représentent un enjeu majeur des droits humains : en ce sens, elles représentent une aune à laquelle mesurer l’état de nos démocraties. Depuis plusieurs années, plusieurs États s’en prennent violemment aux universitaires : c’est le cas en Turquie, avec la répression des signataires des Universitaires pour la paix ; au Brésil ; en Iran…. C’est aussi le cas en Europe et en Amérique du Nord. Ces derniers mois, des responsables politiques de premier plan ont ouvertement dénoncé des institutions, des universitaires, relançant le spectre du maccarthysme ou celui de la tuerie de l’École polytechnique à Montréal en 1989. L’affirmation des libertés académiques semble ainsi un symptôme des multiples pratiques de silenciement des universitaires, qui, en retour, invitent à repenser l’utopie universitaire et sa signification politique.

Dans le prolongement du séminaire L’histoire dans le monde aujourd’hui : débats et combats (2014-2015) et Historien/nes dans le monde aujourd'hui : perspectives sociologiques (2015-2016), le séminaire entend réfléchir aux évolutions récentes des débats sur les libertés académiques, dans un contexte de fragilisation économique des institutions universitaires. En revenant sur les débats philosophiques et juridiques sur la définition de cet ensemble de libertés et de droits, entre XIXe et XXIe siècle, le séminaire interrogera les mises en cause et les modalités de défense pratiques de ces libertés académiques, à partir de situations européennes contemporaines touchant en priorité les sciences sociales, mises en perspectives dans une histoire mondiale de longue durée. 

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

L'anglais universitaire est indispensable pour suivre cette formation.

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Dernière modification : 7 mai 2024 10:23

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
anglais français lsf
Mots-clés
Droit, normes et société Études des sciences contemporaines Histoire des sciences et des techniques Histoire du droit Philosophie politique
Aires culturelles
Afrique Amériques Asie Europe Océanie
Intervenant·e·s
  • Christelle Rabier [référent·e]   maîtresse de conférences, EHESS / Centre de recherche médecine, sciences, santé, santé mentale, sociétés (CERMES3)

La question des libertés académiques et de leur signification représentent un enjeu majeur des droits humains : en ce sens, elles représentent une aune à laquelle mesurer l’état de nos démocraties. Depuis plusieurs années, plusieurs États s’en prennent violemment aux universitaires : c’est le cas en Turquie, avec la répression des signataires des Universitaires pour la paix ; au Brésil ; en Iran…. C’est aussi le cas en Europe et en Amérique du Nord. Ces derniers mois, des responsables politiques de premier plan ont ouvertement dénoncé des institutions, des universitaires, relançant le spectre du maccarthysme ou celui de la tuerie de l’École polytechnique à Montréal en 1989. L’affirmation des libertés académiques semble ainsi un symptôme des multiples pratiques de silenciement des universitaires, qui, en retour, invitent à repenser l’utopie universitaire et sa signification politique.

Dans le prolongement du séminaire L’histoire dans le monde aujourd’hui : débats et combats (2014-2015) et Historien/nes dans le monde aujourd'hui : perspectives sociologiques (2015-2016), le séminaire entend réfléchir aux évolutions récentes des débats sur les libertés académiques, dans un contexte de fragilisation économique des institutions universitaires. En revenant sur les débats philosophiques et juridiques sur la définition de cet ensemble de libertés et de droits, entre XIXe et XXIe siècle, le séminaire interrogera les mises en cause et les modalités de défense pratiques de ces libertés académiques, à partir de situations européennes contemporaines touchant en priorité les sciences sociales, mises en perspectives dans une histoire mondiale de longue durée. 

Le programme détaillé n'est pas disponible.

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

Contacts additionnels
-
Informations pratiques

L'anglais universitaire est indispensable pour suivre cette formation.

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Planning en cours de validation.