Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année universitaire en cours. Consulter l'année universitaire 2023-2024.

UE256 - Conservation en mouvement : perspectives socio-politiques


Lieu et planning


Planning en cours de validation.


Description


Dernière modification : 15 mai 2024 15:39

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Sociologie
Page web
-
Langues
-
Mots-clés
Anthropologie Environnement Études des sciences contemporaines
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Germain Meulemans [référent·e]   chargé de recherche, CNRS / Centre Alexandre-Koyré. Histoire des sciences et des techniques (CAK)
  • Gaëlle Ronsin   maîtresse de conférences, ENS PSL - CERES, Université de Franche-Comté

Les crises environnementales actuelles transforment les milieux de vie, le comportement et les frontières biologiques et géographiques de nombreuses espèces, et provoquent dans le même temps une profonde remise en question des cadres occidentaux de pensée de la nature. Les frontières même entre les espèces, ou entre espèces et milieux, sont de plus en plus questionnées par les perspectives nouvelles des sciences sociales, de la microbiologie ou de l’écologie fonctionnelle. Dans ce contexte épistémique environnemental où tout semble en mouvement, que peut vouloir encore dire « conserver la nature » ? 

Ce séminaire multidisciplinaire du Centre Alexandre-Koyré (CAK) et de l’ENS-Ulm (CERES) part de l'idée que toute entreprise de conservation, à savoir le maintien de l’intégrité matérielle et symbolique d’une entité (plante, plage, réserve, levure…), doit nécessairement s’accommoder de processus de transformation, de dégradation, de (re)formation. Nous chercherons à aborder la conservation d’un point de vue pragmatique et performatif, comme la maintenance de ce qui se modifie sans cesse, plutôt que comme la préservation d’un état ou d’un espace fixe par essence.

Notre réflexion s’articulera à partir de présentations d’enquêtes par des anthropologues, des sociologues, et des philosophes attachés à décrire les pratiques, les dispositifs, les infrastructures qui permettent de produire et de maintenir différentes formes de stabilité socio-naturelle. Afin d’enrichir notre compréhension de cette « conservation en mouvement », nous mettrons en dialogue des interventions portant sur les objets « classiques » de la conservation (écologie politique des parcs, sociologie des savoirs naturalistes, etc.) et des contributions portant sur la conservation d’entités ne relevant pas de la « conservation de la nature » au sens habituel du terme, comme la conservation des aliments ou la maintenance des infrastructures. 

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Études environnementales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel hebdomadaire = 3 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Histoire des sciences, des techniques et des savoirs – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 3 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Ce séminaire se tient une fois par mois à Paris. Les trois premières séances auront lieu sur le site de l'EHESS (Centre de colloques du Campus Condorcet). Les quatre séances suivantes se tiendront sur le site de l'ENS (45 rue d'Ulm).

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Dernière modification : 15 mai 2024 15:39

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Sociologie
Page web
-
Langues
-
Mots-clés
Anthropologie Environnement Études des sciences contemporaines
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Germain Meulemans [référent·e]   chargé de recherche, CNRS / Centre Alexandre-Koyré. Histoire des sciences et des techniques (CAK)
  • Gaëlle Ronsin   maîtresse de conférences, ENS PSL - CERES, Université de Franche-Comté

Les crises environnementales actuelles transforment les milieux de vie, le comportement et les frontières biologiques et géographiques de nombreuses espèces, et provoquent dans le même temps une profonde remise en question des cadres occidentaux de pensée de la nature. Les frontières même entre les espèces, ou entre espèces et milieux, sont de plus en plus questionnées par les perspectives nouvelles des sciences sociales, de la microbiologie ou de l’écologie fonctionnelle. Dans ce contexte épistémique environnemental où tout semble en mouvement, que peut vouloir encore dire « conserver la nature » ? 

Ce séminaire multidisciplinaire du Centre Alexandre-Koyré (CAK) et de l’ENS-Ulm (CERES) part de l'idée que toute entreprise de conservation, à savoir le maintien de l’intégrité matérielle et symbolique d’une entité (plante, plage, réserve, levure…), doit nécessairement s’accommoder de processus de transformation, de dégradation, de (re)formation. Nous chercherons à aborder la conservation d’un point de vue pragmatique et performatif, comme la maintenance de ce qui se modifie sans cesse, plutôt que comme la préservation d’un état ou d’un espace fixe par essence.

Notre réflexion s’articulera à partir de présentations d’enquêtes par des anthropologues, des sociologues, et des philosophes attachés à décrire les pratiques, les dispositifs, les infrastructures qui permettent de produire et de maintenir différentes formes de stabilité socio-naturelle. Afin d’enrichir notre compréhension de cette « conservation en mouvement », nous mettrons en dialogue des interventions portant sur les objets « classiques » de la conservation (écologie politique des parcs, sociologie des savoirs naturalistes, etc.) et des contributions portant sur la conservation d’entités ne relevant pas de la « conservation de la nature » au sens habituel du terme, comme la conservation des aliments ou la maintenance des infrastructures. 

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Études environnementales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel hebdomadaire = 3 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Histoire des sciences, des techniques et des savoirs – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 3 ECTS
    MCC – fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Ce séminaire se tient une fois par mois à Paris. Les trois premières séances auront lieu sur le site de l'EHESS (Centre de colloques du Campus Condorcet). Les quatre séances suivantes se tiendront sur le site de l'ENS (45 rue d'Ulm).

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Planning en cours de validation.