Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année universitaire en cours. Consulter l'année universitaire 2023-2024.

UE244 - Quand des mathématiciens se racontent, quand ils sont racontés et que leurs positions sont utilisées par des philosophes


Lieu et planning


Planning en cours de validation.


Description


Dernière modification : 6 mai 2024 10:43

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire, Philosophie et épistémologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Études des sciences contemporaines Histoire des sciences et des techniques
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Jean Dhombres [référent·e]   directeur d'études (retraité·e), EHESS / Centre Alexandre-Koyré. Histoire des sciences et des techniques (CAK)

On connaît quelques autobiographies de mathématiciens, celle de Jérôme Cardan (De Vita propria) écrite en 1576, celle de André Weil sortie en 1991 (Souvenirs d’apprentissage), celle de Laurent Schwartz en 1997 (Un mathématicien aux prises avec le siècle), ou encore celle de Alexander Grothendieck publiée finalement en 2 volumes chez Gallimard en 2022 (Récoltes et semailles. Réflexions et témoignage sur un passé de mathématicien). Il y a bien sûr des biographies nombreuses écrites par des historiens, quelquefois sur bien peu de documents, comme pour Pythagore, Al-Khwârismî ou Qin Jiushao. C’est ce mélange d’un récit de soi et d’un récit historique qui m’intéresse particulièrement, avec la façon d’un auteur de s’inscrire dans un temps ou d’un historien critique de placer un tableau de la vie culturelle ou épistémologique ; c’est surtout la tentative aussi bien de situer les mathématiques dans les autres activités de connaissance que de les dégager d’une sensibilité générale, les colorant alors d’un cachet d’étrangeté. Il y a dans ces différents récits une notable tension entre vita activa et vita contemplativa, bien saisie par Hannah Arendt, quoiqu’elle veuille en faire à tort le signe de la rupture majeure des Modernes contre les Anciens par Galilée. Une autre tension, très ancienne, est celle entre mathématiques et physique, mais il y a également la question du formalisme et du rapport au jeu. Il me semble utile, pour mieux trouver des types et ne pas focaliser sur une technique mathématique car il ne s’agit pas de faire un cours mathématique mais de saisir des lignées, plutôt que de prendre une seule biographie, de juger par comparaison quelques auteurs, mathématiciens, historiens ou philosophes. Il faut aussi jouer différemment sur des comparaisons dans un même temps et d’autres tout à fait anachroniques. Naturellement la bibliographie disponible sera discutée à chaque séance. Si un titre a été choisi pour chaque séance, il n’est qu’une excuse pour le regroupement fait, et une invite à la discussion prenant les mathématiques pour terreau de modes de vie.

Jeudi 17 octobre 2024. Activisme politique de découvreurs et refus « zen » d’intervenir : Bertrand Russell (1872-1970), Laurent Schwartz (1915-2002), André Weil (1906-1998).

Jeudi 14 novembre 2024. Un homme en divers temps, un professeur innovant, un inventeur en physique mathématique, et un philosophe phénoménologue : Pierre Simon de Laplace (1749-1827), Augustin Louis Cauchy (1789-1857), Joseph Fourier (1768-1830) et Jean-Toussaint Desanti (1914-2002).

Jeudi 19 décembre 2024. Le rapport au passé et le sens du moderne : François Viète (1540-1603), Xu Guangqi (1562-1633), Jérôme Cardan (1561-1576).

Jeudi 16 janvier 2025. Les mathématiques dites « modernes » : Godfrey Harold Hardy (1877-1947), Georg Cantor (1845-1918), Edmund Husserl (1859-1938).

Jeudi 13 février 2025. Les mathématiques inspirées par un dehors d’elles- mêmes : Norbert Wiener (1540-1964), Alan Turing (1912-1954), John Forbes Nash (1928-2015).

Jeudi 14 mars 2025. L’analytique et l’intuition : René Descartes (1596-1650), Pierre de Fermat (1603-1665), Blaise Pascal (1623-1662), Léon Brunschvicg (1869-1944).

Jeudi 17 avril 2025. La mathématique comme enjeu de réalité : Vito Volterra (1860-19403), Moritz Kantor (1829-1920), Hermann Cohen (1842-1918), Andreï Kolmogorov (1903-1987).

Jeudi 15 mai 2025. Passer au-dessus des calculs : Alexander Grothendieck (1928-2014), Evariste Galois (1811-1832), Paul Feyerabend (1924-1994).

Jeudi 19 juin 2025. Le bilan des inventions : Isaac Newton (1642-1727), Bernhard Riemann (1826-1866), Jean Cavaillès (1903-1944).


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
eric.guichard@enslyon.fr
Informations pratiques

Jeudi de 17 h à 19 h 30 (ENS, Lyon ; salle des commissions), une fois par mois le jeudi à partir du jeudi 17 Octobre 2024.

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Dernière modification : 6 mai 2024 10:43

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire, Philosophie et épistémologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Études des sciences contemporaines Histoire des sciences et des techniques
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Jean Dhombres [référent·e]   directeur d'études (retraité·e), EHESS / Centre Alexandre-Koyré. Histoire des sciences et des techniques (CAK)

On connaît quelques autobiographies de mathématiciens, celle de Jérôme Cardan (De Vita propria) écrite en 1576, celle de André Weil sortie en 1991 (Souvenirs d’apprentissage), celle de Laurent Schwartz en 1997 (Un mathématicien aux prises avec le siècle), ou encore celle de Alexander Grothendieck publiée finalement en 2 volumes chez Gallimard en 2022 (Récoltes et semailles. Réflexions et témoignage sur un passé de mathématicien). Il y a bien sûr des biographies nombreuses écrites par des historiens, quelquefois sur bien peu de documents, comme pour Pythagore, Al-Khwârismî ou Qin Jiushao. C’est ce mélange d’un récit de soi et d’un récit historique qui m’intéresse particulièrement, avec la façon d’un auteur de s’inscrire dans un temps ou d’un historien critique de placer un tableau de la vie culturelle ou épistémologique ; c’est surtout la tentative aussi bien de situer les mathématiques dans les autres activités de connaissance que de les dégager d’une sensibilité générale, les colorant alors d’un cachet d’étrangeté. Il y a dans ces différents récits une notable tension entre vita activa et vita contemplativa, bien saisie par Hannah Arendt, quoiqu’elle veuille en faire à tort le signe de la rupture majeure des Modernes contre les Anciens par Galilée. Une autre tension, très ancienne, est celle entre mathématiques et physique, mais il y a également la question du formalisme et du rapport au jeu. Il me semble utile, pour mieux trouver des types et ne pas focaliser sur une technique mathématique car il ne s’agit pas de faire un cours mathématique mais de saisir des lignées, plutôt que de prendre une seule biographie, de juger par comparaison quelques auteurs, mathématiciens, historiens ou philosophes. Il faut aussi jouer différemment sur des comparaisons dans un même temps et d’autres tout à fait anachroniques. Naturellement la bibliographie disponible sera discutée à chaque séance. Si un titre a été choisi pour chaque séance, il n’est qu’une excuse pour le regroupement fait, et une invite à la discussion prenant les mathématiques pour terreau de modes de vie.

Jeudi 17 octobre 2024. Activisme politique de découvreurs et refus « zen » d’intervenir : Bertrand Russell (1872-1970), Laurent Schwartz (1915-2002), André Weil (1906-1998).

Jeudi 14 novembre 2024. Un homme en divers temps, un professeur innovant, un inventeur en physique mathématique, et un philosophe phénoménologue : Pierre Simon de Laplace (1749-1827), Augustin Louis Cauchy (1789-1857), Joseph Fourier (1768-1830) et Jean-Toussaint Desanti (1914-2002).

Jeudi 19 décembre 2024. Le rapport au passé et le sens du moderne : François Viète (1540-1603), Xu Guangqi (1562-1633), Jérôme Cardan (1561-1576).

Jeudi 16 janvier 2025. Les mathématiques dites « modernes » : Godfrey Harold Hardy (1877-1947), Georg Cantor (1845-1918), Edmund Husserl (1859-1938).

Jeudi 13 février 2025. Les mathématiques inspirées par un dehors d’elles- mêmes : Norbert Wiener (1540-1964), Alan Turing (1912-1954), John Forbes Nash (1928-2015).

Jeudi 14 mars 2025. L’analytique et l’intuition : René Descartes (1596-1650), Pierre de Fermat (1603-1665), Blaise Pascal (1623-1662), Léon Brunschvicg (1869-1944).

Jeudi 17 avril 2025. La mathématique comme enjeu de réalité : Vito Volterra (1860-19403), Moritz Kantor (1829-1920), Hermann Cohen (1842-1918), Andreï Kolmogorov (1903-1987).

Jeudi 15 mai 2025. Passer au-dessus des calculs : Alexander Grothendieck (1928-2014), Evariste Galois (1811-1832), Paul Feyerabend (1924-1994).

Jeudi 19 juin 2025. Le bilan des inventions : Isaac Newton (1642-1727), Bernhard Riemann (1826-1866), Jean Cavaillès (1903-1944).

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

Contacts additionnels
eric.guichard@enslyon.fr
Informations pratiques

Jeudi de 17 h à 19 h 30 (ENS, Lyon ; salle des commissions), une fois par mois le jeudi à partir du jeudi 17 Octobre 2024.

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Planning en cours de validation.