Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année universitaire en cours. Consulter l'année universitaire 2023-2024.

UE235 - Théories anthropologiques de la mondialisation (cycle 4 : colonisation des mondes vécus par le système global)


Lieu et planning


Planning en cours de validation.


Description


Dernière modification : 5 mai 2024 11:42

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie historique, Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie
Page web
-
Langues
français
L’enseignement est uniquement dispensé dans cette langue.
Mots-clés
Anthropologie Biopolitique Capitalisme Circulations Comparatisme Domination Dynamiques sociales Épistémologie Ethnographie Globalisation
Aires culturelles
Afrique Océanie Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s
  • Laurent Berger [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Laboratoire d'anthropologie sociale (LAS)

Ce séminaire expose les principales approches ethnographiques et anthropologiques des phénomènes de « globalisation capitaliste ». L’objectif est de comparer l’heuristique des concepts et des dispositifs d'enquête mobilisés pour, d’une part, décrire les transferts de populations, de richesses, d’informations, de technologies, de droits ou de formes de violence d’une formation politique à l’autre, et, d’autre part, analyser le changement social et culturel à l’œuvre dans l’ensemble des sphères d’activité mises ainsi en relation, et dont les conditions d’exercice se trouvent modifiées par cette mise en circulation. Les premières séances résumeront les différentes formes d'ethnographie globale (multi-cas, multi-site, etc.), l'importance du débat précurseur entre évolutionnistes et diffusionnistes dans l'opposition contemporaine de l'anthropologie des systèmes-mondes (Friedman, Wolf) à celle des paysages imaginaires de la modernité (Appadurai, Hannerz), et les principaux concepts de Michel Foucault et Bruno Latour ayant été utilisés pour développer une anthropologie des dispositifs et des assemblages globaux (Aïwa Ong, Anna Tsing, James Ferguson, Stephen Collier, Paul Rabinow, etc.). La suite du séminaire sera cette année consacrée à la présentation critique de textes et d'enquêtes relatifs à l'anthropologie des mondes vécus colonisés par le système global. La notion de système social global sera introduite à partir des travaux de Talcott Parsons et du dialogue critique entre Niklas Luhmann et Jürgen Habermas. Les thèses de ce dernier, développées dans la théorie de l’agir communicationnel, seront présentées afin de saisir la manière dont certains anthropologues, tels les Comaroff ou Thomas Eriksen, se les sont réappropriées à partir d’études de cas élargies ou de terrains multi-cas.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Séminaires de recherche – Anthropologie-Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Dernière modification : 5 mai 2024 11:42

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie historique, Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie
Page web
-
Langues
français
L’enseignement est uniquement dispensé dans cette langue.
Mots-clés
Anthropologie Biopolitique Capitalisme Circulations Comparatisme Domination Dynamiques sociales Épistémologie Ethnographie Globalisation
Aires culturelles
Afrique Océanie Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s
  • Laurent Berger [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Laboratoire d'anthropologie sociale (LAS)

Ce séminaire expose les principales approches ethnographiques et anthropologiques des phénomènes de « globalisation capitaliste ». L’objectif est de comparer l’heuristique des concepts et des dispositifs d'enquête mobilisés pour, d’une part, décrire les transferts de populations, de richesses, d’informations, de technologies, de droits ou de formes de violence d’une formation politique à l’autre, et, d’autre part, analyser le changement social et culturel à l’œuvre dans l’ensemble des sphères d’activité mises ainsi en relation, et dont les conditions d’exercice se trouvent modifiées par cette mise en circulation. Les premières séances résumeront les différentes formes d'ethnographie globale (multi-cas, multi-site, etc.), l'importance du débat précurseur entre évolutionnistes et diffusionnistes dans l'opposition contemporaine de l'anthropologie des systèmes-mondes (Friedman, Wolf) à celle des paysages imaginaires de la modernité (Appadurai, Hannerz), et les principaux concepts de Michel Foucault et Bruno Latour ayant été utilisés pour développer une anthropologie des dispositifs et des assemblages globaux (Aïwa Ong, Anna Tsing, James Ferguson, Stephen Collier, Paul Rabinow, etc.). La suite du séminaire sera cette année consacrée à la présentation critique de textes et d'enquêtes relatifs à l'anthropologie des mondes vécus colonisés par le système global. La notion de système social global sera introduite à partir des travaux de Talcott Parsons et du dialogue critique entre Niklas Luhmann et Jürgen Habermas. Les thèses de ce dernier, développées dans la théorie de l’agir communicationnel, seront présentées afin de saisir la manière dont certains anthropologues, tels les Comaroff ou Thomas Eriksen, se les sont réappropriées à partir d’études de cas élargies ou de terrains multi-cas.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Séminaires de recherche – Anthropologie-Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Planning en cours de validation.