Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année universitaire en cours. Consulter l'année universitaire 2023-2024.

UE196 - Anthropologie d’une frontière amérindienne


Lieu et planning


Planning en cours de validation.


Description


Dernière modification : 2 mai 2024 17:33

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie
Page web
-
Langues
anglais espagnol français
Mots-clés
Anarchisme Anthropologie politique Ethnographie Spatialisation, territoires
Aires culturelles
Amérique du Sud
Intervenant·e·s
  • Olivier Allard [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Laboratoire d'anthropologie sociale (LAS)

Les régions frontalières sont souvent caractérisées par une série de paradoxes : même si elles sont éloignées des centres de pouvoir, l’État peut y être particulièrement présent (ou au moins certaines institutions comme l’armée) ; tout en étant situées aux marges du pays, elles sont évidemment centrales pour les populations qui y habitent ; enfin, la frontière introduit une coupure au sein des populations locales, mais aussi un différentiel économique et politique que celles-ci peuvent manipuler à leur avantage. Par conséquent, tout en étant intimement connectées à l’État, les régions frontalières rendent aussi possible la persistance ou l’émergence de formes de vie sociale contraires à l’organisation étatique. Cette question permettra de poursuivre la réflexion entamée dans les séminaires des années précédentes sur les populations autochtones des basses terres d’Amérique du Sud, leur condition politique contemporaine, et l’analyse des formes de socialité parfois qualifiées d’anarchiques. Dans le séminaire de cette année, nous présenterons les débats anthropologiques et historiques généraux sur la question de la frontière et des régions frontalières (borderlands) - plus que sur la notion de front pionner (frontier) qui y est parfois associée -, et nous essaierons de les relier à la question de l’État et du « contre l’État ». Nous nous intéresserons de manière générale aux Amériques, avec un intérêt particulier pour le cas du delta de l’Orénoque et de l’Essequibo, où la frontière entre Venezuela et Guyana est contestée et où les Amérindiens occupent une place toujours centrale.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Séminaires de recherche – Anthropologie-Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

Sur rendez-vous

Réception des candidats

Sur rendez-vous

Pré-requis
-

Dernière modification : 2 mai 2024 17:33

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie
Page web
-
Langues
anglais espagnol français
Mots-clés
Anarchisme Anthropologie politique Ethnographie Spatialisation, territoires
Aires culturelles
Amérique du Sud
Intervenant·e·s
  • Olivier Allard [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Laboratoire d'anthropologie sociale (LAS)

Les régions frontalières sont souvent caractérisées par une série de paradoxes : même si elles sont éloignées des centres de pouvoir, l’État peut y être particulièrement présent (ou au moins certaines institutions comme l’armée) ; tout en étant situées aux marges du pays, elles sont évidemment centrales pour les populations qui y habitent ; enfin, la frontière introduit une coupure au sein des populations locales, mais aussi un différentiel économique et politique que celles-ci peuvent manipuler à leur avantage. Par conséquent, tout en étant intimement connectées à l’État, les régions frontalières rendent aussi possible la persistance ou l’émergence de formes de vie sociale contraires à l’organisation étatique. Cette question permettra de poursuivre la réflexion entamée dans les séminaires des années précédentes sur les populations autochtones des basses terres d’Amérique du Sud, leur condition politique contemporaine, et l’analyse des formes de socialité parfois qualifiées d’anarchiques. Dans le séminaire de cette année, nous présenterons les débats anthropologiques et historiques généraux sur la question de la frontière et des régions frontalières (borderlands) - plus que sur la notion de front pionner (frontier) qui y est parfois associée -, et nous essaierons de les relier à la question de l’État et du « contre l’État ». Nous nous intéresserons de manière générale aux Amériques, avec un intérêt particulier pour le cas du delta de l’Orénoque et de l’Essequibo, où la frontière entre Venezuela et Guyana est contestée et où les Amérindiens occupent une place toujours centrale.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Séminaires de recherche – Anthropologie-Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

Sur rendez-vous

Réception des candidats

Sur rendez-vous

Pré-requis
-

Planning en cours de validation.