Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année universitaire en cours. Consulter l'année universitaire 2023-2024.

UE176 - Enquêter au prisme des approches postcoloniales, décoloniales et transnationales


Lieu et planning


Planning en cours de validation.


Description


Dernière modification : 2 mai 2024 11:20

Type d'UE
Ateliers de doctorants
Centres
Centre Maurice-Halbwachs (CMH)
Disciplines
Méthodes et techniques des sciences sociales, Sociologie
Page web
-
Langues
-
Mots-clés
-
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s

Si les approches transnationales, postcoloniales et décoloniales émergent progressivement dans le champ universitaire des sciences sociales en France, elles font le plus souvent l’objet de séminaires essentiellement théoriques. Rares sont les espaces académiques permettant d’échanger sur la mobilisation pratique de ces corpus.

Pourtant, les paradigmes transnationaux, postcoloniaux et décoloniaux, dont les frontières peuvent s’avérer poreuses, sont particulièrement féconds pour analyser tant les données recueillies sur nos terrains que notre positionnalité dans l’enquête. Les approches transnationales, y compris féministes, montrent ainsi l’intérêt de ne pas cantonner l'analyse des rapports de pouvoir transnationaux aux seuls terrains dits « internationaux » mais de les prendre en compte dans l'ensemble de nos travaux de recherche, comme structurants de hiérarchies économiques, politiques et culturelles. L’approche discursive de la modernité adoptée par les études postcoloniales fournit pour sa part des clés de compréhension importantes pour appréhender les discours, les représentations et les pratiques sociales non seulement des enquêté·es mais aussi des chercheur·ses en sciences sociales. Les pensées décoloniales nous aident quant à elles à interroger la colonialité en tant que rapport de pouvoir structurant nos terrains d’enquête et nous conduisent à penser les processus de racialisation. Enfin, articuler ces approches avec la sociologie critique de la race permet de réfléchir aux dynamiques de production et d'actualisation des hiérarchisations raciales, y compris en dehors de leurs fondements coloniaux.

Cet atelier destiné aux doctorant·es et aux jeunes chercheur·ses en sciences sociales vise donc à réfléchir collectivement aux modalités concrètes de leur mobilisation dans nos enquêtes de terrain. Les différents enjeux que soulève l’appropriation scientifique par le centre de paradigmes ancrés dans les marges pourront également faire l’objet de discussions. Les participant·es à l’atelier auront l’opportunité, s’iels le souhaitent, de présenter leurs travaux de recherche (aboutis ou en cours) afin que chacun·e puisse nourrir les échanges. Le programme sera ainsi constitué lors de la première séance de l’atelier. Les séances alterneront entre les présentations des participant·es et des intervenant·es extérieur·es, et comporteront une partie « théorique » et une partie « pratique » sur une thématique ou une notion spécifique.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Dernière modification : 2 mai 2024 11:20

Type d'UE
Ateliers de doctorants
Centres
Centre Maurice-Halbwachs (CMH)
Disciplines
Méthodes et techniques des sciences sociales, Sociologie
Page web
-
Langues
-
Mots-clés
-
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s

Si les approches transnationales, postcoloniales et décoloniales émergent progressivement dans le champ universitaire des sciences sociales en France, elles font le plus souvent l’objet de séminaires essentiellement théoriques. Rares sont les espaces académiques permettant d’échanger sur la mobilisation pratique de ces corpus.

Pourtant, les paradigmes transnationaux, postcoloniaux et décoloniaux, dont les frontières peuvent s’avérer poreuses, sont particulièrement féconds pour analyser tant les données recueillies sur nos terrains que notre positionnalité dans l’enquête. Les approches transnationales, y compris féministes, montrent ainsi l’intérêt de ne pas cantonner l'analyse des rapports de pouvoir transnationaux aux seuls terrains dits « internationaux » mais de les prendre en compte dans l'ensemble de nos travaux de recherche, comme structurants de hiérarchies économiques, politiques et culturelles. L’approche discursive de la modernité adoptée par les études postcoloniales fournit pour sa part des clés de compréhension importantes pour appréhender les discours, les représentations et les pratiques sociales non seulement des enquêté·es mais aussi des chercheur·ses en sciences sociales. Les pensées décoloniales nous aident quant à elles à interroger la colonialité en tant que rapport de pouvoir structurant nos terrains d’enquête et nous conduisent à penser les processus de racialisation. Enfin, articuler ces approches avec la sociologie critique de la race permet de réfléchir aux dynamiques de production et d'actualisation des hiérarchisations raciales, y compris en dehors de leurs fondements coloniaux.

Cet atelier destiné aux doctorant·es et aux jeunes chercheur·ses en sciences sociales vise donc à réfléchir collectivement aux modalités concrètes de leur mobilisation dans nos enquêtes de terrain. Les différents enjeux que soulève l’appropriation scientifique par le centre de paradigmes ancrés dans les marges pourront également faire l’objet de discussions. Les participant·es à l’atelier auront l’opportunité, s’iels le souhaitent, de présenter leurs travaux de recherche (aboutis ou en cours) afin que chacun·e puisse nourrir les échanges. Le programme sera ainsi constitué lors de la première séance de l’atelier. Les séances alterneront entre les présentations des participant·es et des intervenant·es extérieur·es, et comporteront une partie « théorique » et une partie « pratique » sur une thématique ou une notion spécifique.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Planning en cours de validation.