Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2021-2022.

UE924 - Autorité et transmission du savoir à travers les nouvelles formes de médiatisation des religions d'Asie du Sud (ATMA)


Lieu et planning


  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle A202
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / mensuel (1re), mercredi 10:00-13:00
    du 5 octobre 2022 au 7 juin 2023
    Nombre de séances : 8


Description


Dernière modification : 3 juin 2022 10:03

Type d'UE
Séminaires de centre
Centres
Centre d'études de l'Inde et de l'Asie du Sud (CEIAS)
Disciplines
Anthropologie historique, Histoire
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Anthropologie historique Histoire Religieux (sciences sociales du)
Aires culturelles
Amérique du Nord Asie méridionale Europe
Intervenant·e·s

L'Asie du sud ou sous-continent indien est souvent associé à l'idée de pluralisme religieux par la présence de l'hindouisme, de l'islam, du bouddhisme et du christianisme, pour ne citer que ce qu'il est convenu d'appeler les « grandes religions ». Dans la période contemporaine, ces religions ont été traversées par plusieurs mouvements réformateurs résultant dans un premier temps de l'impact de la colonisation britannique. Puis dans une deuxième phase consécutive à la période des mouvements nationalistes et des indépendances, elles ont parfois suivi des phases de « re-traditionalisation » qui ont frappé plus particulièrement les deux principales religions de l'aire, l'hindouisme en Inde, et l'islam au Pakistan et au Bangladesh. Depuis une vingtaine d'années, l'évolution de la technologie a largement modifié le rapport que les populations locales entretiennent avec leur religion. De nombreux ouvrages ont été publiés sur l'impact de l'essor d'internet et le phénomène de virtualisation de la pratique religieuse (Campbell 2013, Veidlinger 2017, Rozenhal 2019, Zeiler 2020). Plus récemment, les réseaux sociaux sont devenus accessibles quasiment en tous lieux grâce aux smartphones. Le séminaire s'attachera à explorer les formes contemporaines que prennent l'autorité religieuse et la transmission du savoir religieux à travers ces nouveaux processus de médiatisation. En d'autres termes, il s'agira de questionner l’existence éventuelle d’un « smartphone turn », une expression qu'il faudra expliciter, à travers des approches comparatives à la fois par rapport aux formes contemporaines de transmission de l'autorité et du savoir religieux, virtuelles et « réelles », et une approche qui traversera les différentes formations religieuses concernées. Enfin, le séminaire questionnera également les théories en cours sur la question de la digitalisation de la religion, comme la théorie sur les medias comme agents du changement religieux (Hjarvard 2008).

South Asia or the Indian subcontinent is often associated with the idea of religious pluralism through the presence of Hinduism, Islam, Buddhism and Christianity, to mention only the so-called 'major religions'. In the contemporary period, these religions have been traversed by several reform movements resulting initially from the impact of British colonisation. Then, in a second phase following the period of nationalist movements and independence, they have sometimes undergone phases of 're-traditionalisation', which have particularly affected the two main religions of the area, Hinduism in India and Islam in Pakistan and Bangladesh. Over the past two decades, technological developments have greatly altered the relationship that local people have with their religion. Much has been written about the impact of the rise of the internet and the virtualisation of religious practice (Campbell 2013, Veidlinger 2017, Rozenhal 2019, Zeiler 2020). More recently, social networks have become accessible almost everywhere through smartphones. The seminar will explore the contemporary forms of religious authority and the transmission of religious knowledge through these new processes of mediatisation. In other words, it will question the possible existence of a "smartphone turn", an expression that will have to be made explicit, through comparative approaches both in relation to contemporary forms of transmission of religious authority and knowledge, virtual and "real", and an approach that will cross the different religious formations concerned. Finally, the seminar will also question current theories on the issue of the digitalisation of religion, such as the theory on media as agents of religious change (Hjarvard 2008).

 

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
delphine.ortis@gmail.com
Informations pratiques

mboivin@ehess.fr rdv uniquement

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats

sur rdv uniquement

Pré-requis
-

Dernière modification : 3 juin 2022 10:03

Type d'UE
Séminaires de centre
Centres
Centre d'études de l'Inde et de l'Asie du Sud (CEIAS)
Disciplines
Anthropologie historique, Histoire
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Anthropologie historique Histoire Religieux (sciences sociales du)
Aires culturelles
Amérique du Nord Asie méridionale Europe
Intervenant·e·s

L'Asie du sud ou sous-continent indien est souvent associé à l'idée de pluralisme religieux par la présence de l'hindouisme, de l'islam, du bouddhisme et du christianisme, pour ne citer que ce qu'il est convenu d'appeler les « grandes religions ». Dans la période contemporaine, ces religions ont été traversées par plusieurs mouvements réformateurs résultant dans un premier temps de l'impact de la colonisation britannique. Puis dans une deuxième phase consécutive à la période des mouvements nationalistes et des indépendances, elles ont parfois suivi des phases de « re-traditionalisation » qui ont frappé plus particulièrement les deux principales religions de l'aire, l'hindouisme en Inde, et l'islam au Pakistan et au Bangladesh. Depuis une vingtaine d'années, l'évolution de la technologie a largement modifié le rapport que les populations locales entretiennent avec leur religion. De nombreux ouvrages ont été publiés sur l'impact de l'essor d'internet et le phénomène de virtualisation de la pratique religieuse (Campbell 2013, Veidlinger 2017, Rozenhal 2019, Zeiler 2020). Plus récemment, les réseaux sociaux sont devenus accessibles quasiment en tous lieux grâce aux smartphones. Le séminaire s'attachera à explorer les formes contemporaines que prennent l'autorité religieuse et la transmission du savoir religieux à travers ces nouveaux processus de médiatisation. En d'autres termes, il s'agira de questionner l’existence éventuelle d’un « smartphone turn », une expression qu'il faudra expliciter, à travers des approches comparatives à la fois par rapport aux formes contemporaines de transmission de l'autorité et du savoir religieux, virtuelles et « réelles », et une approche qui traversera les différentes formations religieuses concernées. Enfin, le séminaire questionnera également les théories en cours sur la question de la digitalisation de la religion, comme la théorie sur les medias comme agents du changement religieux (Hjarvard 2008).

South Asia or the Indian subcontinent is often associated with the idea of religious pluralism through the presence of Hinduism, Islam, Buddhism and Christianity, to mention only the so-called 'major religions'. In the contemporary period, these religions have been traversed by several reform movements resulting initially from the impact of British colonisation. Then, in a second phase following the period of nationalist movements and independence, they have sometimes undergone phases of 're-traditionalisation', which have particularly affected the two main religions of the area, Hinduism in India and Islam in Pakistan and Bangladesh. Over the past two decades, technological developments have greatly altered the relationship that local people have with their religion. Much has been written about the impact of the rise of the internet and the virtualisation of religious practice (Campbell 2013, Veidlinger 2017, Rozenhal 2019, Zeiler 2020). More recently, social networks have become accessible almost everywhere through smartphones. The seminar will explore the contemporary forms of religious authority and the transmission of religious knowledge through these new processes of mediatisation. In other words, it will question the possible existence of a "smartphone turn", an expression that will have to be made explicit, through comparative approaches both in relation to contemporary forms of transmission of religious authority and knowledge, virtual and "real", and an approach that will cross the different religious formations concerned. Finally, the seminar will also question current theories on the issue of the digitalisation of religion, such as the theory on media as agents of religious change (Hjarvard 2008).

 

Le programme détaillé n'est pas disponible.

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

Contacts additionnels
delphine.ortis@gmail.com
Informations pratiques

mboivin@ehess.fr rdv uniquement

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats

sur rdv uniquement

Pré-requis
-
  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle A202
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / mensuel (1re), mercredi 10:00-13:00
    du 5 octobre 2022 au 7 juin 2023
    Nombre de séances : 8