Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2021-2022.

UE896 - Groupe recherche Birmanie : politiques de l'enquête en contexte autoritaire


Lieu et planning


  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle A327
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / mensuel, mardi 10:30-12:30
    du 18 octobre 2022 au 16 mai 2023

    • Mardi 18 octobre 2022
    • Mardi 15 novembre 2022
    • Mardi 13 décembre 2022
    • Mardi 17 janvier 2023
    • Mardi 21 février 2023
    • Mardi 21 mars 2023
    • Mardi 18 avril 2023
    • Mardi 16  mai 2023

Description


Dernière modification : 1 août 2022 08:11

Type d'UE
Séminaires collectifs de recherche
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Géographie, Histoire, Langues, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Enquêtes
Aires culturelles
Asie sud-orientale
Intervenant·e·s

Le groupe de recherche Birmanie (GRBirmanie) propose de réunir géographes, sociologues, anthropologues, linguistes et historiens, afin de réfléchir sur la politique de l’enquête en contexte autoritaire, à partir du cas birman marqué par une nouvelle crise politique aiguë depuis le coup d’État de 2021. Au-delà de ce moment de rupture, ce séminaire part du constat qu’une réflexion sur nos pratiques d’enquête s’impose afin d’évaluer et de spécifier les effets du contexte politique sur nos enquêtes et nos terrains dans le temps long. Il s’agira notamment d’approfondir nos réflexions entamées sur les questions 1) des liens entre réflexivité, émotion et censure en contexte de violence, 2) des pratiques d’enquête à distance et 3) les choix stratégiques, politiques et épistémologique dans la réorientation des recherches face aux coups d’État. 

Notre objectif principal est de spécifier les conditions d’enquête en Birmanie par un échange entre différentes générations de chercheur·ses. Pour ce faire, nous organisons ce séminaire autour de différents thèmes et questions que les intervenants articuleront à leur présentation tout en exposant leur parcours de recherche et/ou des moments et des relations significatives de ce parcours. Il s’agira notamment : de spécifier la notion de contexte autoritaire en Birmanie à partir des terrains d’enquête, tout en s’interrogeant sur les façons dont le coup d’État modifie ou non les règles du jeu politique qui informent nos recherches ; de questionner comment le choix d’un terrain, d’une méthodologie, d’une discipline affecte la prise en compte des émotions et reconfigure les enjeux éthiques de nos enquêtes ; d’aborder les formes d’engagement dans la recherche, des terrains traditionnellement ethnographiques aux enquêtes collectives, à distance, ou inscrite dans des dispositifs institutionnels orientés vers le changement social (recherche-action, IONG, etc.). 

Ce séminaire se pose donc comme un espace pour réfléchir aux façons dont le contexte politique dictatorial en Birmanie affecte les différents moments de l’enquête, de sa préparation aux modalités de restitutions en passant par l’exercice difficile du terrain, tout en abordant des questions clefs (suspicion, délation, protection, violence, corruption, (auto)censure) auxquelles sont confrontés les chercheur·ses. L’enjeu est donc pour nous de raviver les études birmanes, à partir d’un nécessaire travail réflexif avec les chercheur·ses engagé·es dans ce champ, en faisant dialoguer spécialisation aréale et politique de l’enquête en contexte autoritaire.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Chloé Baills, doctorante EPHE, associée au CASE, baillschloe@gmail.com

Aurore Candier, ATER XXX, associée au CASE, aurorecho@gmail.com

Lauriane Simony, MC CY Cergy Paris Université, lauriane_simony@hotmail.fr

Maxime Boutry, chercheur indépendant, associé au CASE, maximeboutry@gmail.com

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Dernière modification : 1 août 2022 08:11

Type d'UE
Séminaires collectifs de recherche
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Géographie, Histoire, Langues, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Enquêtes
Aires culturelles
Asie sud-orientale
Intervenant·e·s

Le groupe de recherche Birmanie (GRBirmanie) propose de réunir géographes, sociologues, anthropologues, linguistes et historiens, afin de réfléchir sur la politique de l’enquête en contexte autoritaire, à partir du cas birman marqué par une nouvelle crise politique aiguë depuis le coup d’État de 2021. Au-delà de ce moment de rupture, ce séminaire part du constat qu’une réflexion sur nos pratiques d’enquête s’impose afin d’évaluer et de spécifier les effets du contexte politique sur nos enquêtes et nos terrains dans le temps long. Il s’agira notamment d’approfondir nos réflexions entamées sur les questions 1) des liens entre réflexivité, émotion et censure en contexte de violence, 2) des pratiques d’enquête à distance et 3) les choix stratégiques, politiques et épistémologique dans la réorientation des recherches face aux coups d’État. 

Notre objectif principal est de spécifier les conditions d’enquête en Birmanie par un échange entre différentes générations de chercheur·ses. Pour ce faire, nous organisons ce séminaire autour de différents thèmes et questions que les intervenants articuleront à leur présentation tout en exposant leur parcours de recherche et/ou des moments et des relations significatives de ce parcours. Il s’agira notamment : de spécifier la notion de contexte autoritaire en Birmanie à partir des terrains d’enquête, tout en s’interrogeant sur les façons dont le coup d’État modifie ou non les règles du jeu politique qui informent nos recherches ; de questionner comment le choix d’un terrain, d’une méthodologie, d’une discipline affecte la prise en compte des émotions et reconfigure les enjeux éthiques de nos enquêtes ; d’aborder les formes d’engagement dans la recherche, des terrains traditionnellement ethnographiques aux enquêtes collectives, à distance, ou inscrite dans des dispositifs institutionnels orientés vers le changement social (recherche-action, IONG, etc.). 

Ce séminaire se pose donc comme un espace pour réfléchir aux façons dont le contexte politique dictatorial en Birmanie affecte les différents moments de l’enquête, de sa préparation aux modalités de restitutions en passant par l’exercice difficile du terrain, tout en abordant des questions clefs (suspicion, délation, protection, violence, corruption, (auto)censure) auxquelles sont confrontés les chercheur·ses. L’enjeu est donc pour nous de raviver les études birmanes, à partir d’un nécessaire travail réflexif avec les chercheur·ses engagé·es dans ce champ, en faisant dialoguer spécialisation aréale et politique de l’enquête en contexte autoritaire.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Chloé Baills, doctorante EPHE, associée au CASE, baillschloe@gmail.com

Aurore Candier, ATER XXX, associée au CASE, aurorecho@gmail.com

Lauriane Simony, MC CY Cergy Paris Université, lauriane_simony@hotmail.fr

Maxime Boutry, chercheur indépendant, associé au CASE, maximeboutry@gmail.com

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-
  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle A327
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / mensuel, mardi 10:30-12:30
    du 18 octobre 2022 au 16 mai 2023

    • Mardi 18 octobre 2022
    • Mardi 15 novembre 2022
    • Mardi 13 décembre 2022
    • Mardi 17 janvier 2023
    • Mardi 21 février 2023
    • Mardi 21 mars 2023
    • Mardi 18 avril 2023
    • Mardi 16  mai 2023