Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2021-2022.

UE782 - Socio-philosophie du temps présent. Enjeux épistémologiques, méthodologiques et critiques


Lieu et planning


  • Campus Condorcet-Centre de colloques
    Salle 3.10
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    2nd semestre / hebdomadaire, jeudi 14:30-16:30
    du 2 mars 2023 au 8 juin 2023
    Nombre de séances : 12


Description


Dernière modification : 20 mai 2022 17:08

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Méthodes et techniques des sciences sociales
Page web
https://lasco.wp.imt.fr/seminaire-socio-philosophie-du-temps-present/ 
Langues
français
Mots-clés
Démocratie Économie politique Éthique Méthodes quantitatives Numérique Philosophie Philosophie sociale Sociohistoire Sociologie Techniques
Aires culturelles
Contemporain (anthropologie du, monde)
Intervenant·e·s
  • Pierre-Antoine Chardel [référent·e]   professeur, Institut Mines-Télécom Business School / Laboratoire d’anthropologie critique interdisciplinaire (LAP-LACI)
  • Valérie Charolles   conseillère référendaire à la Cour des comptes / Laboratoire d'anthropologie politique (LAP)

Le séminaire réfléchit aux conditions de possibilité de l’émergence d’une socio-philosophie du temps présent. Il continuera à prendre la démocratie et les innovations technologiques comme champs de questionnement pour justifier cette articulation entre philosophie et sociologie. La conviction qui anime cette ambition, à la fois pratique et théorique, renvoie d’une part aux complexités du monde actuel ; elles invitent à interroger la méthodologie que nous pouvons mobiliser pour nous saisir du contemporain au plan philosophique tout en échappant aux tentations de mise en système. D’autre part, le fait que le temps présent apparaisse sous la forme de la crise (économique, politique, écologique et désormais également sanitaire) suppose une réflexion sur les enjeux épistémologiques et critiques de nos pratiques théoriques en vue de mettre en question leurs fondements, leurs présupposés, mais également leur ethnocentrisme sous-jacent.

Dans cette perspective, nous assumerons le fait que la philosophie doit, plus que jamais, se pratiquer en se tenant au plus près des affaires humaines, en tissant un dialogue aussi riche que possible avec les sciences sociales (la sociologie, et également l’anthropologie, l’histoire, l’économie, les sciences politiques). Il s’agira dans le même temps, au cours des séances, de nous pencher sur certaines grandes catégories de pensée héritées d’une philosophie dite « gréco-occidentale », de les analyser à nouveaux frais et d’assumer une pratique théorique plurielle dans la perspective de proposer des cartographies alternatives à notre compréhension du monde et à ses dimensions matérielles et symboliques. Car il y a plusieurs forces à l’œuvre dans ce que l’on désigne par les termes de démocratie « représentative », d’« économie néo-libérale » ou encore de « révolution numérique ».

Ce séminaire de recherche ouvert aux échanges avec les participant(e)s vise ainsi à rendre compte de la pluralité des facteurs qui interviennent dans la construction de nos univers - intimes, économiques, sociaux, culturels -, et des régimes d’énonciations hétérogènes qui les sous-tendent : le « monde contemporain » appelle l’élaboration d’une pensée du temps présent qui se confronte au plan épistémologique, méthodologique et critique à ces différences. C’est dans un tel horizon que nous poursuivrons le travail engagé depuis 2017 autour d’une approche socio-philosophique de la démocratie, des environnements technologiques et de l'économie. En 2022-2023, dans la lignée des années précédentes, l’accent sera plus particulièrement porté sur deux pôles représentés, d’une part, par le champ économique et la quantification, et d’autre part, par les pratiques de création et l’esthétique. Il s'agira notamment de caractériser comment l'économie, la quantification et les technologies façonnent le monde et transforment les capacités d'agir des sujets.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Séminaires de recherche – Philosophie-Philosophie du langage et de l'esprit – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral, participation
  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Histoire des sciences, des techniques et des savoirs – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral, participation
  • Séminaires de recherche – Sociologie – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral, participation
  • Séminaires de recherche – Études politiques – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral, participation

Renseignements


Contacts additionnels
valerie.charolles@ehess.fr
Informations pratiques

sur rendez-vous

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous

Réception des candidats

sur rendez-vous

Pré-requis

aucun

Dernière modification : 20 mai 2022 17:08

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Méthodes et techniques des sciences sociales
Page web
https://lasco.wp.imt.fr/seminaire-socio-philosophie-du-temps-present/ 
Langues
français
Mots-clés
Démocratie Économie politique Éthique Méthodes quantitatives Numérique Philosophie Philosophie sociale Sociohistoire Sociologie Techniques
Aires culturelles
Contemporain (anthropologie du, monde)
Intervenant·e·s
  • Pierre-Antoine Chardel [référent·e]   professeur, Institut Mines-Télécom Business School / Laboratoire d’anthropologie critique interdisciplinaire (LAP-LACI)
  • Valérie Charolles   conseillère référendaire à la Cour des comptes / Laboratoire d'anthropologie politique (LAP)

Le séminaire réfléchit aux conditions de possibilité de l’émergence d’une socio-philosophie du temps présent. Il continuera à prendre la démocratie et les innovations technologiques comme champs de questionnement pour justifier cette articulation entre philosophie et sociologie. La conviction qui anime cette ambition, à la fois pratique et théorique, renvoie d’une part aux complexités du monde actuel ; elles invitent à interroger la méthodologie que nous pouvons mobiliser pour nous saisir du contemporain au plan philosophique tout en échappant aux tentations de mise en système. D’autre part, le fait que le temps présent apparaisse sous la forme de la crise (économique, politique, écologique et désormais également sanitaire) suppose une réflexion sur les enjeux épistémologiques et critiques de nos pratiques théoriques en vue de mettre en question leurs fondements, leurs présupposés, mais également leur ethnocentrisme sous-jacent.

Dans cette perspective, nous assumerons le fait que la philosophie doit, plus que jamais, se pratiquer en se tenant au plus près des affaires humaines, en tissant un dialogue aussi riche que possible avec les sciences sociales (la sociologie, et également l’anthropologie, l’histoire, l’économie, les sciences politiques). Il s’agira dans le même temps, au cours des séances, de nous pencher sur certaines grandes catégories de pensée héritées d’une philosophie dite « gréco-occidentale », de les analyser à nouveaux frais et d’assumer une pratique théorique plurielle dans la perspective de proposer des cartographies alternatives à notre compréhension du monde et à ses dimensions matérielles et symboliques. Car il y a plusieurs forces à l’œuvre dans ce que l’on désigne par les termes de démocratie « représentative », d’« économie néo-libérale » ou encore de « révolution numérique ».

Ce séminaire de recherche ouvert aux échanges avec les participant(e)s vise ainsi à rendre compte de la pluralité des facteurs qui interviennent dans la construction de nos univers - intimes, économiques, sociaux, culturels -, et des régimes d’énonciations hétérogènes qui les sous-tendent : le « monde contemporain » appelle l’élaboration d’une pensée du temps présent qui se confronte au plan épistémologique, méthodologique et critique à ces différences. C’est dans un tel horizon que nous poursuivrons le travail engagé depuis 2017 autour d’une approche socio-philosophique de la démocratie, des environnements technologiques et de l'économie. En 2022-2023, dans la lignée des années précédentes, l’accent sera plus particulièrement porté sur deux pôles représentés, d’une part, par le champ économique et la quantification, et d’autre part, par les pratiques de création et l’esthétique. Il s'agira notamment de caractériser comment l'économie, la quantification et les technologies façonnent le monde et transforment les capacités d'agir des sujets.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Séminaires de recherche – Philosophie-Philosophie du langage et de l'esprit – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral, participation
  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Histoire des sciences, des techniques et des savoirs – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral, participation
  • Séminaires de recherche – Sociologie – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral, participation
  • Séminaires de recherche – Études politiques – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral, participation
Contacts additionnels
valerie.charolles@ehess.fr
Informations pratiques

sur rendez-vous

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous

Réception des candidats

sur rendez-vous

Pré-requis

aucun

  • Campus Condorcet-Centre de colloques
    Salle 3.10
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    2nd semestre / hebdomadaire, jeudi 14:30-16:30
    du 2 mars 2023 au 8 juin 2023
    Nombre de séances : 12