Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2021-2022.

UE768 - Histoire et littérature, II. Témoigner


Lieu et planning


  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle 50
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    2nd semestre / hebdomadaire, vendredi 10:30-12:30
    du 3 mars 2023 au 9 juin 2023
    Nombre de séances : 12


Description


Dernière modification : 27 juillet 2022 19:16

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie historique, Histoire, Signes, formes, représentations
Page web
-
Langues
-
Mots-clés
Écriture Génocides (études des) Histoire du livre Historiographie Littérature Mémoire Nazisme Shoah Témoignage Temps/temporalité Textes
Aires culturelles
Europe
Intervenant·e·s
  • Judith Lyon-Caen [référent·e]   directrice d'études, EHESS / Groupe de recherches interdisciplinaires sur l'histoire du littéraire (CRH-GRIHL)

Les écrits conçus ou reçus comme testimoniaux – les témoignages - ne sont pas seulement des sources possibles sur les événements historiques, souvent terribles, dont ils parlent. Ils appartiennent pleinement à l’histoire dont ils témoignent. Leur production, leurs modalités de circulation, de publication – parfois difficile, clandestine –, leurs usages doivent être considérés comme autant d’actions, et comme autant d’événements d’écriture, dans cette histoire. En 1953, Michel Borwicz, un intellectuel d’origine juive polonaise, survivant de la Shoah, publie en français un ouvrage intitulé Écrits des condamnés à mort sous l’occupation allemande : c’est le premier livre à envisager globalement la question du recours à l’écriture face au génocide et à la violence extrême comme un fait social et historique à part entière. Par « écrits » Borwicz considère aussi bien des récits que de poèmes, des chansons que des chroniques ou des journaux intimes : le témoignage pour lui n’est pas une question de forme, ou de genre, mais de geste. Par « condamnés à mort » il désigne aussi bien les Juifs visés par les politiques exterminatrices que les résistants dans les maquis, les prisons et les camps de l’Europe occupée.

Ce séminaire abordera la question du témoignage à partir d’une lecture et d’une contextualisation rapprochées de cette œuvre unique et encore mal connue. L’analyse de l’oeuvre de Borwicz, entre la Pologne occupée et la France d’après-guerre, entre le ghetto et le camp de Lviv et l’exil parisien, ouvrira vers une histoire des pratiques testimoniales et des savoirs sur le témoignage au XXe siècle.  

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Séminaires de recherche – Arts, littératures et langages-Pratiques, discours et usages – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Dernière modification : 27 juillet 2022 19:16

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie historique, Histoire, Signes, formes, représentations
Page web
-
Langues
-
Mots-clés
Écriture Génocides (études des) Histoire du livre Historiographie Littérature Mémoire Nazisme Shoah Témoignage Temps/temporalité Textes
Aires culturelles
Europe
Intervenant·e·s
  • Judith Lyon-Caen [référent·e]   directrice d'études, EHESS / Groupe de recherches interdisciplinaires sur l'histoire du littéraire (CRH-GRIHL)

Les écrits conçus ou reçus comme testimoniaux – les témoignages - ne sont pas seulement des sources possibles sur les événements historiques, souvent terribles, dont ils parlent. Ils appartiennent pleinement à l’histoire dont ils témoignent. Leur production, leurs modalités de circulation, de publication – parfois difficile, clandestine –, leurs usages doivent être considérés comme autant d’actions, et comme autant d’événements d’écriture, dans cette histoire. En 1953, Michel Borwicz, un intellectuel d’origine juive polonaise, survivant de la Shoah, publie en français un ouvrage intitulé Écrits des condamnés à mort sous l’occupation allemande : c’est le premier livre à envisager globalement la question du recours à l’écriture face au génocide et à la violence extrême comme un fait social et historique à part entière. Par « écrits » Borwicz considère aussi bien des récits que de poèmes, des chansons que des chroniques ou des journaux intimes : le témoignage pour lui n’est pas une question de forme, ou de genre, mais de geste. Par « condamnés à mort » il désigne aussi bien les Juifs visés par les politiques exterminatrices que les résistants dans les maquis, les prisons et les camps de l’Europe occupée.

Ce séminaire abordera la question du témoignage à partir d’une lecture et d’une contextualisation rapprochées de cette œuvre unique et encore mal connue. L’analyse de l’oeuvre de Borwicz, entre la Pologne occupée et la France d’après-guerre, entre le ghetto et le camp de Lviv et l’exil parisien, ouvrira vers une histoire des pratiques testimoniales et des savoirs sur le témoignage au XXe siècle.  

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Séminaires de recherche – Arts, littératures et langages-Pratiques, discours et usages – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-
  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle 50
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    2nd semestre / hebdomadaire, vendredi 10:30-12:30
    du 3 mars 2023 au 9 juin 2023
    Nombre de séances : 12