Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2021-2022.

UE641 - Tracés critiques transatlantiques entre rupture et imposture


Lieu et planning


  • Campus Condorcet-Centre de colloques
    Salle 3.10
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    2nd semestre / hebdomadaire, jeudi 16:30-18:30
    du 2 mars 2023 au 8 juin 2023
    Nombre de séances : 12


Description


Dernière modification : 26 juillet 2022 18:30

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Méthodes et techniques des sciences sociales, Philosophie et épistémologie
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Anthropologie Épistémologie Ethnographie Politique Psychanalyse Transnational
Aires culturelles
Amériques Europe
Intervenant·e·s
  • Lynda Dematteo [référent·e]   chargée de recherche, CNRS / Laboratoire d'anthropologie politique (LAP)
  • Mariella Pandolfi   professeure (émérite), Université de Montréal

Ce séminaire questionnera les fondements libéraux de l'anthropologie en tant que discipline pour mieux penser le tournant autoritaire du néolibéralisme. Cette problématique conditionne également le développement d'une anthropologie des populismes. Notre difficulté actuelle à nommer les phénomènes politiques que nous observons est en quelque sorte symptomatique : nous nous proposons ainsi d'explorer ce que nous pourrions appeler, en paraphrasant Freud, le « malaise dans l'anthropologie ». En revenant sur les divergences qui se sont fait jour dans le cours de l'histoire récente de l'in/discipline anthropologique, nous tenterons de mieux saisir les enjeux épistémiques actuels. Nous partirons du principe que les dissonances sont sources de créativité et que les efforts de conceptualisation relèvent toujours de la résistance. L'anthropologie est passée de l'objectivation de l'autre à l'objectivation de soi comme on tombe de Charybde en Scylla, mais sa visée fondamentale reste la dé-mythologisation. Comment les anthropologues abordent-ils ce processus épistémologique aujourd'hui ? Le souci de décrire adéquatement les situations expérimentées sur le terrain les amène à bousculer les cadres théoriques. Comment rendre compte de ces avancées et penser la créativité ? Où situer les ruptures et comment soulever la question de l'imposture ? Ruptures et impostures pourront être identifiées et pensées différemment par les intervenants. L'un des objectifs sera de re-politiser les trajectoires historiques des avant-gardes qui, depuis les années 1970, ont repensé la narrativité, l'esthétique, la réflexivité et l'autorité de l'auteur. Nous privilégierons une perspective transatlantique pour mieux dépasser les fausses oppositions et tracer de nouvelles pistes pour l'anthropologie du future.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Séminaires de recherche – Anthropologie-Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral
  • Séminaires de recherche – Études politiques – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

écrire à dematteo@ehess.fr

Direction de travaux des étudiants

tutorat sur rendez-vous uniquement.

Réception des candidats

pour un entretien envoyez un message à dematteo@ehess.fr

Pré-requis

projet de recherche requis.

Dernière modification : 26 juillet 2022 18:30

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Méthodes et techniques des sciences sociales, Philosophie et épistémologie
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Anthropologie Épistémologie Ethnographie Politique Psychanalyse Transnational
Aires culturelles
Amériques Europe
Intervenant·e·s
  • Lynda Dematteo [référent·e]   chargée de recherche, CNRS / Laboratoire d'anthropologie politique (LAP)
  • Mariella Pandolfi   professeure (émérite), Université de Montréal

Ce séminaire questionnera les fondements libéraux de l'anthropologie en tant que discipline pour mieux penser le tournant autoritaire du néolibéralisme. Cette problématique conditionne également le développement d'une anthropologie des populismes. Notre difficulté actuelle à nommer les phénomènes politiques que nous observons est en quelque sorte symptomatique : nous nous proposons ainsi d'explorer ce que nous pourrions appeler, en paraphrasant Freud, le « malaise dans l'anthropologie ». En revenant sur les divergences qui se sont fait jour dans le cours de l'histoire récente de l'in/discipline anthropologique, nous tenterons de mieux saisir les enjeux épistémiques actuels. Nous partirons du principe que les dissonances sont sources de créativité et que les efforts de conceptualisation relèvent toujours de la résistance. L'anthropologie est passée de l'objectivation de l'autre à l'objectivation de soi comme on tombe de Charybde en Scylla, mais sa visée fondamentale reste la dé-mythologisation. Comment les anthropologues abordent-ils ce processus épistémologique aujourd'hui ? Le souci de décrire adéquatement les situations expérimentées sur le terrain les amène à bousculer les cadres théoriques. Comment rendre compte de ces avancées et penser la créativité ? Où situer les ruptures et comment soulever la question de l'imposture ? Ruptures et impostures pourront être identifiées et pensées différemment par les intervenants. L'un des objectifs sera de re-politiser les trajectoires historiques des avant-gardes qui, depuis les années 1970, ont repensé la narrativité, l'esthétique, la réflexivité et l'autorité de l'auteur. Nous privilégierons une perspective transatlantique pour mieux dépasser les fausses oppositions et tracer de nouvelles pistes pour l'anthropologie du future.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Séminaires de recherche – Anthropologie-Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral
  • Séminaires de recherche – Études politiques – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

écrire à dematteo@ehess.fr

Direction de travaux des étudiants

tutorat sur rendez-vous uniquement.

Réception des candidats

pour un entretien envoyez un message à dematteo@ehess.fr

Pré-requis

projet de recherche requis.

  • Campus Condorcet-Centre de colloques
    Salle 3.10
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    2nd semestre / hebdomadaire, jeudi 16:30-18:30
    du 2 mars 2023 au 8 juin 2023
    Nombre de séances : 12