UE584 - Tous les savoirs du monde : introduction à l'histoire des sciences, des techniques et des savoirs du monde moderne (XVe-XVIIIe siècle)


Lieu et planning


Attention !
Vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant (une demande est nécessaire pour chaque séminaire auquel vous souhaitez participer, merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant le début de la première séance) : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=584.

  • Campus Condorcet-Centre de colloques
    Salle 3.07
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    1er semestre / hebdomadaire, mardi 14:30-16:30
    du 18 octobre 2022 au 14 février 2023
    Nombre de séances : 15


Description


Dernière modification : 4 janvier 2023 08:30

Type d'UE
Enseignements fondamentaux de master
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Cartographie Circulations Coloniales (études) Culture Empire Espace Géographie Histoire Histoire culturelle Histoire des sciences et des techniques Histoire du livre Historiographie
Aires culturelles
Amériques Asie Atlantiques (mondes) Chine Europe Ibérique (monde) Méditerranéens (mondes) Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s
  • Antonella Romano [référent·e]   directrice d'études, EHESS / Centre Alexandre-Koyré. Histoire des sciences et des techniques (CAK)

L’époque moderne, traditionnellement saisie entre le XVIe et le XVIIIe siècles, est un moment privilégié de formations de sciences et de savoirs, qu’il importe de revisiter et de réévaluer à l’aune des grands défis historiographiques qui ont recomposé le paysage des sciences sociales des deux dernières décennies. Pendant longtemps, les études sur cette période ont été dominées par la catégorie de « révolution scientifique », dont la mise en question progressive permet aujourd’hui de nouvelles approches, de nouvelles interprétations et de nouveaux éclairages. À l’accent naguère mis sur les sciences physico-mathématiques, les grands centres européens et le XVIIe siècle, se substitue aujourd’hui un agenda de recherche plus large et plus diversifié, qui invite à repenser les espaces de la production des savoirs ainsi que l’idée même de modernité associée à ces processus.

En intégrant à la réflexion la multiplicité des acteurs, des lieux, des échelles, des espaces, des outils aussi bien intellectuels que matériels, cet enseignement vise à rendre compte des enjeux – politiques, sociaux, religieux – qui caractérisent, à cette époque, les dynamiques de la production des savoirs. La notion même de science à l’époque moderne doit être interrogée, ainsi que les découpages par disciplines, dans le cadre d’un dialogue systématique avec les autres sciences sociales.

Les séances s’attacheront aux sciences, aux techniques et aux savoirs tels qu’ils se reconfigurent entre l’Europe et le monde, des années 1500 aux années 1800, en s'appuyant sur des travaux centrés sur Asie, Amériques, monde ottoman notamment.

Ce séminaire s’adresse prioritairement aux étudiants de master, mais aussi aux doctorants intéressés par l’époque moderne, et la complexité et la pluralité des échanges savants qui se développent dans un horizon global, durant cette période.

Mardi 18 octobre (tsm1) : Introduction. Histoire des sciences, histoire des savoirs, 16e-18e s.

  • Alexandre Koyré, Du monde clos à l’univers infini, Paris, Gallimard, 1973, avant-propos : p. 9-15.

Dans les jours qui suivent cette introduction, les étudiant.e.s sont vivement encouragés à participer au colloque organisé par la Bibliothèque Sainte-Geneviève, avec le soutien du Centre Alexandre Koyré, « Voyages savants », http://koyre.ehess.fr/index.php?3886

Mardi 25 octobre (tsm2) : Objets et questions de l’histoire des savoirs, 16e-18e s.

  • Thomas Kuhn, La Structure des révolutions scientifiques, Paris, Flammarion, 2018 [1962] : chapitre 1 et postface à la 2e édition anglaise (1970).
  • Antonella Romano, « Des sciences et des savoirs en mouvement : réflexions historiographiques et enjeux méthodologiques », Diaspora. Circulations, migrations, histoire, n° 23-24, 2014, p. 66-79.
  • Stéphane Van Damme, « Un ancien régime des savoirs », in Id. (éd.), Histoire des sciences et des savoirs, t. 1 : De la Renaissance aux Lumières, Paris, Seuil, p. 19-40.

Mardi 8 novembre (tsm3) : Savoirs situés. Participation au colloque « Savoirs et savoir-faire en situation : les sciences humaines et sociales et le monde »[1]  http://koyre.ehess.fr/index.php?3889

Lecture d’accompagnement :

  • Ophir, A., & Shapin, S., “The Place of Knowledge A Methodological Survey”, Science in Context, 1991, 4(1), p. 3-22.

Mardi 22 novembre (tsm4) : Savoirs et imprimés : une révolution mondiale ?

  • Roger Chartier, La main de l’auteur et l’esprit de l’imprimeur, Paris, Gallimard, 2015, ch. 1.
  • Michela Bussotti et Jean-Pierre Drège, « Avant-Propos », Imprimer sans profit ? Le livre non commercial dans la Chine impériale, Genève, Droz, 2015.

Sources :

Mardi 29 novembre (tsm5) : Savoirs naturels, savoirs de la nature : maîtriser, acclimater, transformer

  • Pierre-Yves Lacour, « Coquilles et médailles. Naturalia et artificialia dans les collections de province autour de la Révolution », Gradhiva [En ligne], 23 | 2016.
  • Elisa Andretta, José Pardo Tomás, « Philologues de terrain : chantiers pliniens en Espagne entre Vieux et Nouveaux Mondes (1541-1578) », dans Dominique Brancher, Augustin Lesage, Jean-Charles Monferran, Florian Quentin, L’admirable greffier de nature. Héritages botaniques et zoologiques de Pline au XVIe siècle, Droz, A paraître.

Sources :

Mardi 6 décembre (tsm6) : Extensions de l’espace et du temps : arpenter, représenter, imaginer

  • Marie-Noëlle Bourguet, Christian Licoppe, « Voyages, mesures et instruments : une nouvelle expérience du monde au Siècle des Lumières », Annales HSS, 1997/5, p. 1115-1151.
  • Robert Batchelor, « Maps, Calendars and Diagrams: Space and Time in Seventeenth-Century Maritime East Asia », in : Tonio Andrade & Xing Hang, eds. Sea Rovers, Silk, and Samurai: Maritime East Asia in World History, 1500-1750. Honolulu: University of Hawaii Press, 2016, p. 86-113.

Sources :

Mardi 10 janvier (tsm7) (CS) : Sciences, savoirs et empires 1

  • Juan Pimentel, “The Iberian Vision: Science and Empire in the Framework of a Universal Monarchy, 1500-1800.” Osiris, vol. 15, 2000, pp. 17–30.
  • Hugh Cagle, Assembling the Tropics. Science and Medicine in Portugal’s Empire, Cambridge University Press, 2018, p. 5-24

Sources :

    Mardi 17 janvier (tsm8) : Savoirs savants, savoirs vernaculaires ?

    • Stéphane  Van Damme, “When Practices, Places and Materiality Matter: A French Trajectory in the History of Knowledge”, Journal for the History of Knowledge 1, no. 1 (2020): 4, p. 1–8.
    • Alix Cooper, Inventing the Indigenous: Local Knowledge and Natural History in Early Modern Europe, Cambridge, Cambridge University Press, 2007, 87-115.

    Sources :

    Mardi 24 janvier (tsm9) : Sciences, savoirs et empires 2

    • Joseph Needham, La Science chinoise et l’Occident, Paris, Seuil, 1973, chap. 2 : « La science et l’influence de la Chine dans le monde », p. 56-105.
    • LI Jin-Mieu, « Evolution du visage de la Péninsule coréenne sur les cartes occidentales », Papier présenté au 4th International Symposium on Application of Marine Geophysical Data and Undersea Feature Names / Seoul, Korea, October 30-31, 2009 / Korea Hydrographic and Oceanographic Administration, inédit, 2012.

    Sources :

    Mardi 31 janvier (tsm10) : Savoirs du corps : anatomiser, soigner, anthropologiser

    Sources :

    Mardi 7 février (tsm11) : Sciences, savoirs et empires 3

    • Sonia Brentjes, “The Interests of the Republic of Letters in the Middle East, 1550–1700”, Science in Context, 1999, 12(3), p. 435-468.
    • Francois Regourd, « Localités et centralités scientifiques : les mondes atlantiques (XVIe-XVIIIe siècle) », S. Van Damme (dir.), Histoire des sciences et des savoirs, De la Renaissance aux Lumières, 1, Seuil, 2015, pp.325-344.

    Sources :

    • Pierre Belon, Voyage au Levant (1553). Les observations de Pierre Belon du Mans, texte établi et présenté par Alexandra Merle, Paris, Chandeigne, 2001, p. °°°.
    • Charles Marie de La Condamine, Relation abrégée d’un voyage fait dans l’intérieur de l’Amérique méridionale, Paris, chez la Veuve Pissot, 1745, préface et Carte du cours du Maragnon ou de la grande Rivière des Amazones. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1051316r.image

    Mardi 14 février (tsm12) : Sciences, savoirs et monstrations : cabinets, collections et musées

    Corinne Lefèvre, « Curiosité et pouvoir : les collections de l’empereur moghol Jahangir (r. 1605-1627) », Études Épistémé, 2014. https://reconstructingsloane.org/enlightenmentarchitectures/

    Sources :

    [1] La participation à l’une des sessions du colloque international « Savoirs et savoir faire en situation : les sciences humaines et sociales et le monde (https://www.ehess.fr/fr/colloque/savoirs-et-savoir-faire-en-situation-sciences-humaines-et-sociales-et-monde-knowledge-and) donnera lieu à une note de compte-rendu qui complètera la validation du séminaire.


    Master


    • Séminaires de tronc commun – Migrations – M1/S1-M2/S3
      Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
      MCC – exposé oral, fiche de lecture
    • Séminaires de tronc commun – Savoirs en sociétés-Histoire des sciences, des techniques et des savoirs – M1/S1-M2/S3
      Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
      MCC – fiche de lecture, exposé oral
    • Initiation/introduction – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-M2/S3
      Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
      MCC – exposé oral, fiche de lecture
    • Initiation/introduction – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-M2/S3
      Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
      MCC – exposé oral, contrôle continu
    • Initiation/introduction – Territoires et développement - Territoires, espaces, sociétés – M1/S1-M2/S3
      Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
      MCC – fiche de lecture, exposé oral

    Renseignements


    Contacts additionnels
    -
    Informations pratiques

    sur rendez-vous.

    Direction de travaux des étudiants

    sur rendez-vous.

    Réception des candidats

    sur rendez-vous.

    Pré-requis
    -

    Dernière modification : 4 janvier 2023 08:30

    Type d'UE
    Enseignements fondamentaux de master
    Disciplines
    Histoire
    Page web
    -
    Langues
    français
    Mots-clés
    Cartographie Circulations Coloniales (études) Culture Empire Espace Géographie Histoire Histoire culturelle Histoire des sciences et des techniques Histoire du livre Historiographie
    Aires culturelles
    Amériques Asie Atlantiques (mondes) Chine Europe Ibérique (monde) Méditerranéens (mondes) Transnational/transfrontières
    Intervenant·e·s
    • Antonella Romano [référent·e]   directrice d'études, EHESS / Centre Alexandre-Koyré. Histoire des sciences et des techniques (CAK)

    L’époque moderne, traditionnellement saisie entre le XVIe et le XVIIIe siècles, est un moment privilégié de formations de sciences et de savoirs, qu’il importe de revisiter et de réévaluer à l’aune des grands défis historiographiques qui ont recomposé le paysage des sciences sociales des deux dernières décennies. Pendant longtemps, les études sur cette période ont été dominées par la catégorie de « révolution scientifique », dont la mise en question progressive permet aujourd’hui de nouvelles approches, de nouvelles interprétations et de nouveaux éclairages. À l’accent naguère mis sur les sciences physico-mathématiques, les grands centres européens et le XVIIe siècle, se substitue aujourd’hui un agenda de recherche plus large et plus diversifié, qui invite à repenser les espaces de la production des savoirs ainsi que l’idée même de modernité associée à ces processus.

    En intégrant à la réflexion la multiplicité des acteurs, des lieux, des échelles, des espaces, des outils aussi bien intellectuels que matériels, cet enseignement vise à rendre compte des enjeux – politiques, sociaux, religieux – qui caractérisent, à cette époque, les dynamiques de la production des savoirs. La notion même de science à l’époque moderne doit être interrogée, ainsi que les découpages par disciplines, dans le cadre d’un dialogue systématique avec les autres sciences sociales.

    Les séances s’attacheront aux sciences, aux techniques et aux savoirs tels qu’ils se reconfigurent entre l’Europe et le monde, des années 1500 aux années 1800, en s'appuyant sur des travaux centrés sur Asie, Amériques, monde ottoman notamment.

    Ce séminaire s’adresse prioritairement aux étudiants de master, mais aussi aux doctorants intéressés par l’époque moderne, et la complexité et la pluralité des échanges savants qui se développent dans un horizon global, durant cette période.

    Mardi 18 octobre (tsm1) : Introduction. Histoire des sciences, histoire des savoirs, 16e-18e s.

    • Alexandre Koyré, Du monde clos à l’univers infini, Paris, Gallimard, 1973, avant-propos : p. 9-15.

    Dans les jours qui suivent cette introduction, les étudiant.e.s sont vivement encouragés à participer au colloque organisé par la Bibliothèque Sainte-Geneviève, avec le soutien du Centre Alexandre Koyré, « Voyages savants », http://koyre.ehess.fr/index.php?3886

    Mardi 25 octobre (tsm2) : Objets et questions de l’histoire des savoirs, 16e-18e s.

    • Thomas Kuhn, La Structure des révolutions scientifiques, Paris, Flammarion, 2018 [1962] : chapitre 1 et postface à la 2e édition anglaise (1970).
    • Antonella Romano, « Des sciences et des savoirs en mouvement : réflexions historiographiques et enjeux méthodologiques », Diaspora. Circulations, migrations, histoire, n° 23-24, 2014, p. 66-79.
    • Stéphane Van Damme, « Un ancien régime des savoirs », in Id. (éd.), Histoire des sciences et des savoirs, t. 1 : De la Renaissance aux Lumières, Paris, Seuil, p. 19-40.

    Mardi 8 novembre (tsm3) : Savoirs situés. Participation au colloque « Savoirs et savoir-faire en situation : les sciences humaines et sociales et le monde »[1]  http://koyre.ehess.fr/index.php?3889

    Lecture d’accompagnement :

    • Ophir, A., & Shapin, S., “The Place of Knowledge A Methodological Survey”, Science in Context, 1991, 4(1), p. 3-22.

    Mardi 22 novembre (tsm4) : Savoirs et imprimés : une révolution mondiale ?

    • Roger Chartier, La main de l’auteur et l’esprit de l’imprimeur, Paris, Gallimard, 2015, ch. 1.
    • Michela Bussotti et Jean-Pierre Drège, « Avant-Propos », Imprimer sans profit ? Le livre non commercial dans la Chine impériale, Genève, Droz, 2015.

    Sources :

    Mardi 29 novembre (tsm5) : Savoirs naturels, savoirs de la nature : maîtriser, acclimater, transformer

    • Pierre-Yves Lacour, « Coquilles et médailles. Naturalia et artificialia dans les collections de province autour de la Révolution », Gradhiva [En ligne], 23 | 2016.
    • Elisa Andretta, José Pardo Tomás, « Philologues de terrain : chantiers pliniens en Espagne entre Vieux et Nouveaux Mondes (1541-1578) », dans Dominique Brancher, Augustin Lesage, Jean-Charles Monferran, Florian Quentin, L’admirable greffier de nature. Héritages botaniques et zoologiques de Pline au XVIe siècle, Droz, A paraître.

    Sources :

    Mardi 6 décembre (tsm6) : Extensions de l’espace et du temps : arpenter, représenter, imaginer

    • Marie-Noëlle Bourguet, Christian Licoppe, « Voyages, mesures et instruments : une nouvelle expérience du monde au Siècle des Lumières », Annales HSS, 1997/5, p. 1115-1151.
    • Robert Batchelor, « Maps, Calendars and Diagrams: Space and Time in Seventeenth-Century Maritime East Asia », in : Tonio Andrade & Xing Hang, eds. Sea Rovers, Silk, and Samurai: Maritime East Asia in World History, 1500-1750. Honolulu: University of Hawaii Press, 2016, p. 86-113.

    Sources :

    Mardi 10 janvier (tsm7) (CS) : Sciences, savoirs et empires 1

    • Juan Pimentel, “The Iberian Vision: Science and Empire in the Framework of a Universal Monarchy, 1500-1800.” Osiris, vol. 15, 2000, pp. 17–30.
    • Hugh Cagle, Assembling the Tropics. Science and Medicine in Portugal’s Empire, Cambridge University Press, 2018, p. 5-24

    Sources :

      Mardi 17 janvier (tsm8) : Savoirs savants, savoirs vernaculaires ?

      • Stéphane  Van Damme, “When Practices, Places and Materiality Matter: A French Trajectory in the History of Knowledge”, Journal for the History of Knowledge 1, no. 1 (2020): 4, p. 1–8.
      • Alix Cooper, Inventing the Indigenous: Local Knowledge and Natural History in Early Modern Europe, Cambridge, Cambridge University Press, 2007, 87-115.

      Sources :

      Mardi 24 janvier (tsm9) : Sciences, savoirs et empires 2

      • Joseph Needham, La Science chinoise et l’Occident, Paris, Seuil, 1973, chap. 2 : « La science et l’influence de la Chine dans le monde », p. 56-105.
      • LI Jin-Mieu, « Evolution du visage de la Péninsule coréenne sur les cartes occidentales », Papier présenté au 4th International Symposium on Application of Marine Geophysical Data and Undersea Feature Names / Seoul, Korea, October 30-31, 2009 / Korea Hydrographic and Oceanographic Administration, inédit, 2012.

      Sources :

      Mardi 31 janvier (tsm10) : Savoirs du corps : anatomiser, soigner, anthropologiser

      Sources :

      Mardi 7 février (tsm11) : Sciences, savoirs et empires 3

      • Sonia Brentjes, “The Interests of the Republic of Letters in the Middle East, 1550–1700”, Science in Context, 1999, 12(3), p. 435-468.
      • Francois Regourd, « Localités et centralités scientifiques : les mondes atlantiques (XVIe-XVIIIe siècle) », S. Van Damme (dir.), Histoire des sciences et des savoirs, De la Renaissance aux Lumières, 1, Seuil, 2015, pp.325-344.

      Sources :

      • Pierre Belon, Voyage au Levant (1553). Les observations de Pierre Belon du Mans, texte établi et présenté par Alexandra Merle, Paris, Chandeigne, 2001, p. °°°.
      • Charles Marie de La Condamine, Relation abrégée d’un voyage fait dans l’intérieur de l’Amérique méridionale, Paris, chez la Veuve Pissot, 1745, préface et Carte du cours du Maragnon ou de la grande Rivière des Amazones. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1051316r.image

      Mardi 14 février (tsm12) : Sciences, savoirs et monstrations : cabinets, collections et musées

      Corinne Lefèvre, « Curiosité et pouvoir : les collections de l’empereur moghol Jahangir (r. 1605-1627) », Études Épistémé, 2014. https://reconstructingsloane.org/enlightenmentarchitectures/

      Sources :

      [1] La participation à l’une des sessions du colloque international « Savoirs et savoir faire en situation : les sciences humaines et sociales et le monde (https://www.ehess.fr/fr/colloque/savoirs-et-savoir-faire-en-situation-sciences-humaines-et-sociales-et-monde-knowledge-and) donnera lieu à une note de compte-rendu qui complètera la validation du séminaire.

      • Séminaires de tronc commun – Migrations – M1/S1-M2/S3
        Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
        MCC – exposé oral, fiche de lecture
      • Séminaires de tronc commun – Savoirs en sociétés-Histoire des sciences, des techniques et des savoirs – M1/S1-M2/S3
        Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
        MCC – fiche de lecture, exposé oral
      • Initiation/introduction – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-M2/S3
        Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
        MCC – exposé oral, fiche de lecture
      • Initiation/introduction – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-M2/S3
        Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
        MCC – exposé oral, contrôle continu
      • Initiation/introduction – Territoires et développement - Territoires, espaces, sociétés – M1/S1-M2/S3
        Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
        MCC – fiche de lecture, exposé oral
      Contacts additionnels
      -
      Informations pratiques

      sur rendez-vous.

      Direction de travaux des étudiants

      sur rendez-vous.

      Réception des candidats

      sur rendez-vous.

      Pré-requis
      -

      Attention !
      Vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant (une demande est nécessaire pour chaque séminaire auquel vous souhaitez participer, merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant le début de la première séance) : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=584.

      • Campus Condorcet-Centre de colloques
        Salle 3.07
        Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
        1er semestre / hebdomadaire, mardi 14:30-16:30
        du 18 octobre 2022 au 14 février 2023
        Nombre de séances : 15