Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2021-2022.

UE388 - Géométrie et phénoménologie de l'espace, du temps et de l'espace-temps : du monde physique à celui du vivant et de la perception


Lieu et planning


  • 54 bd Raspail
    Salle A04_47
    54 bd Raspail 75006 Paris
    2nd semestre / bimensuel (2e/4e/5e), vendredi 17:00-20:00
    du 13 janvier 2023 au 14 avril 2023
    Nombre de séances : 8


Description


Dernière modification : 15 juin 2022 09:07

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Méthodes et techniques des sciences sociales, Philosophie et épistémologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Épistémologie Espace Mathématiques et sciences sociales Philosophie Temps/temporalité Vivant
Aires culturelles
Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s
  • Luciano Boi [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Centre d'analyse et de mathématique sociales (CAMS)
  • Alessandro Sarti   directeur de recherche, CNRS / Centre d'analyse et de mathématique sociales (CAMS)

Dans ce séminaire on réfléchira sur la nature du lien entre l'espace et le monde physique. On peut dire que l'espace constitue, d'une certaine façon, le lien entre la réalité empirique et la réalité mathématique, dans le sens qu'il est en effet impossible de s'imaginer que ce qu'on appelle généralement la réalité empirique, c'est-à-dire l'ensemble des corps physiques et des phénomènes naturels qui la constituent, puisse avoir une existence en dehors et indépendamment de l'espace et également du temps. L'espace est effectivement le lieu où des entités mathématiques abstraites rencontrent des sections de la réalité empirique ; en d'autres termes, c'est le lieu où ces entités, par le fait même de transformer l'espace et de se laisser transformer, à leur tour, par l'espace, finissent par générer de la réalité empirique. À ce propos, il est particulièrement significatif que dans les théories physiques récentes, notamment dans les théories des supercordes, les entités physiques fondamentales sont des objets géométriques et topologiques « vivant » dans l'espace physique des particules quantiques. La charge électrique, par exemple, peut être vue comme produit par le mouvement de la corde plutôt que comme quelque chose qui s'ajoute à la particule comme objet fondamental. D'une manière générale, les propriétés physiques de la matière émergeraient, selon cette théorie, d'objets géométriques complexes et topologiques constitués de cordes, de cylindres, de tores, de boucles et de nœuds se formant dans l'espace quantique. Ainsi, on peut affirme que les propriétés et les comportements les plus essentiels des phénomènes physiques émergent de la forme et dynamique topologiques de l'espace physique. 

Le séminaire comportera un cycle de séances portant sur les différents aspects de la thématique. Nous y aborderons notamment la question des changements des structures géométriques de l'espace-temps, de l'émergence de nouvelles structures et propriétés de celui-ci, des propriétés phénoménologiques de l'espace et du temps, et enfin des relations entre espaces et géométries. 


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
lboi@ehess.fr
Informations pratiques

contacter Luciano Boi par courriel.

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous à prendre par courriel.

Réception des candidats

sur rendez-vous par courriel.

Pré-requis

de bonnes connaissances en science (mathématiques et physique) et en philosophie des sciences.

Dernière modification : 15 juin 2022 09:07

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Méthodes et techniques des sciences sociales, Philosophie et épistémologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Épistémologie Espace Mathématiques et sciences sociales Philosophie Temps/temporalité Vivant
Aires culturelles
Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s
  • Luciano Boi [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Centre d'analyse et de mathématique sociales (CAMS)
  • Alessandro Sarti   directeur de recherche, CNRS / Centre d'analyse et de mathématique sociales (CAMS)

Dans ce séminaire on réfléchira sur la nature du lien entre l'espace et le monde physique. On peut dire que l'espace constitue, d'une certaine façon, le lien entre la réalité empirique et la réalité mathématique, dans le sens qu'il est en effet impossible de s'imaginer que ce qu'on appelle généralement la réalité empirique, c'est-à-dire l'ensemble des corps physiques et des phénomènes naturels qui la constituent, puisse avoir une existence en dehors et indépendamment de l'espace et également du temps. L'espace est effectivement le lieu où des entités mathématiques abstraites rencontrent des sections de la réalité empirique ; en d'autres termes, c'est le lieu où ces entités, par le fait même de transformer l'espace et de se laisser transformer, à leur tour, par l'espace, finissent par générer de la réalité empirique. À ce propos, il est particulièrement significatif que dans les théories physiques récentes, notamment dans les théories des supercordes, les entités physiques fondamentales sont des objets géométriques et topologiques « vivant » dans l'espace physique des particules quantiques. La charge électrique, par exemple, peut être vue comme produit par le mouvement de la corde plutôt que comme quelque chose qui s'ajoute à la particule comme objet fondamental. D'une manière générale, les propriétés physiques de la matière émergeraient, selon cette théorie, d'objets géométriques complexes et topologiques constitués de cordes, de cylindres, de tores, de boucles et de nœuds se formant dans l'espace quantique. Ainsi, on peut affirme que les propriétés et les comportements les plus essentiels des phénomènes physiques émergent de la forme et dynamique topologiques de l'espace physique. 

Le séminaire comportera un cycle de séances portant sur les différents aspects de la thématique. Nous y aborderons notamment la question des changements des structures géométriques de l'espace-temps, de l'émergence de nouvelles structures et propriétés de celui-ci, des propriétés phénoménologiques de l'espace et du temps, et enfin des relations entre espaces et géométries. 

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

Contacts additionnels
lboi@ehess.fr
Informations pratiques

contacter Luciano Boi par courriel.

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous à prendre par courriel.

Réception des candidats

sur rendez-vous par courriel.

Pré-requis

de bonnes connaissances en science (mathématiques et physique) et en philosophie des sciences.

  • 54 bd Raspail
    Salle A04_47
    54 bd Raspail 75006 Paris
    2nd semestre / bimensuel (2e/4e/5e), vendredi 17:00-20:00
    du 13 janvier 2023 au 14 avril 2023
    Nombre de séances : 8