Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2021-2022.

UE285 - Protection sociale, action publique, action privée. Perspectives centre- et sud-est européennes, XIXe-XXe siècles


Lieu et planning


  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle 25-B
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / bimensuel (1re/3e), jeudi 14:30-16:30
    du 3 novembre 2022 au 20 avril 2023
    Nombre de séances : 12


Description


Dernière modification : 18 mai 2022 09:57

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Économie, Géographie, Histoire, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Action publique Circulations Empire État et politiques publiques Histoire économique et sociale Mouvements sociaux Nationalisme Politiques sociales Protection sociale Savoirs Sociologie Transnational
Aires culturelles
Allemandes (études) Europe Europe centrale et orientale Europe sud-orientale Transméditerranée Transnational/transfrontières Turc (domaine)
Intervenant·e·s
  • Morgane Labbé [référent·e]   directrice d'études (en cours de nomination), EHESS / Études sociales et politiques des populations, de la protection sociale et de la santé (CRH-ESOPP)
  • Fabio Giomi   chargé de recherche, CNRS / Centre d'études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC)

L’histoire de la protection sociale dans les pays d’Europe orientale, centrale et du sud-est, reste un thème peu étudié. Les modèles et typologies établis à partir de l’histoire de l’État providence en France, en Angleterre ou en Allemagne ne permettent pas de rendre compte de la diversité des formes d’organisation de la protection qui ont été développées à partir du XIXe siècle dans ces espaces orientaux. Ce séminaire propose une autre perspective qui vise à opérer un triple décentrement. En premier lieu, à partir des recherches qui conçoivent ce champ comme une « économie mixte », la protection sociale sera appréhendée comme le résultat d’échanges constants et dynamiques entre acteurs publics (organisme d’État, mais aussi municipalités, organisation internationales, etc.) et privés (associations,, institutions religieuses, coopératives, syndicats, ONG, entreprises etc.). En deuxième lieu, on  séparera la genèse des systèmes de protection sociale de l’avènement des États nationaux, et pour cela on remontera aux périodes impériales antérieures, pour suivre le devenir accidenté des premières formes de protection et d’assurance à travers les différents régimes politiques. En troisième lieu, on questionnera la relation, considérée comme allant de soi, entre expansion de la protection sociale et démocratisation, en prenant aussi en compte les spécificités de la protection des populations sous des régimes illibéraux, tant les régimes autoritaires de l’entre-deux-guerres, que ceux communistes de l’après-guerre.

À partir d’études empiriques sur les empires continentaux européens (Autriche, Russie et Ottoman) et des États-nations successeurs établis dans ces espaces, on s’intéressera à la pluralité des modes d’assistance (formes traditionnelles de la charité, philanthropie sociale, premières assurances sociales), aux modes communautaires de protection et de redistribution dans les sociétés multinationales et pluriconfessionnelles, aux connexions avec la « nébuleuse réformatrice » européenne et transatlantique, et aux spécificités des savoirs de la protection qui se constituent dans cette dynamique entre acteurs privés et publics. 

En décentrant l’histoire de la protection sociale sur les périphéries européennes et impériales, l’ambition de ce séminaire est aussi de construire un cadre conceptuel et des catégories de référence pour une approche comparée et transnationale de la protection sociale ouverte aux mondes non européens.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Santé, médecine et questions sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Sciences économiques et sociales - Institutions, organisations, économie et société – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Territoires et développement - Territoires, espaces, sociétés – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Études politiques – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis
-

Dernière modification : 18 mai 2022 09:57

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Économie, Géographie, Histoire, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Action publique Circulations Empire État et politiques publiques Histoire économique et sociale Mouvements sociaux Nationalisme Politiques sociales Protection sociale Savoirs Sociologie Transnational
Aires culturelles
Allemandes (études) Europe Europe centrale et orientale Europe sud-orientale Transméditerranée Transnational/transfrontières Turc (domaine)
Intervenant·e·s
  • Morgane Labbé [référent·e]   directrice d'études (en cours de nomination), EHESS / Études sociales et politiques des populations, de la protection sociale et de la santé (CRH-ESOPP)
  • Fabio Giomi   chargé de recherche, CNRS / Centre d'études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC)

L’histoire de la protection sociale dans les pays d’Europe orientale, centrale et du sud-est, reste un thème peu étudié. Les modèles et typologies établis à partir de l’histoire de l’État providence en France, en Angleterre ou en Allemagne ne permettent pas de rendre compte de la diversité des formes d’organisation de la protection qui ont été développées à partir du XIXe siècle dans ces espaces orientaux. Ce séminaire propose une autre perspective qui vise à opérer un triple décentrement. En premier lieu, à partir des recherches qui conçoivent ce champ comme une « économie mixte », la protection sociale sera appréhendée comme le résultat d’échanges constants et dynamiques entre acteurs publics (organisme d’État, mais aussi municipalités, organisation internationales, etc.) et privés (associations,, institutions religieuses, coopératives, syndicats, ONG, entreprises etc.). En deuxième lieu, on  séparera la genèse des systèmes de protection sociale de l’avènement des États nationaux, et pour cela on remontera aux périodes impériales antérieures, pour suivre le devenir accidenté des premières formes de protection et d’assurance à travers les différents régimes politiques. En troisième lieu, on questionnera la relation, considérée comme allant de soi, entre expansion de la protection sociale et démocratisation, en prenant aussi en compte les spécificités de la protection des populations sous des régimes illibéraux, tant les régimes autoritaires de l’entre-deux-guerres, que ceux communistes de l’après-guerre.

À partir d’études empiriques sur les empires continentaux européens (Autriche, Russie et Ottoman) et des États-nations successeurs établis dans ces espaces, on s’intéressera à la pluralité des modes d’assistance (formes traditionnelles de la charité, philanthropie sociale, premières assurances sociales), aux modes communautaires de protection et de redistribution dans les sociétés multinationales et pluriconfessionnelles, aux connexions avec la « nébuleuse réformatrice » européenne et transatlantique, et aux spécificités des savoirs de la protection qui se constituent dans cette dynamique entre acteurs privés et publics. 

En décentrant l’histoire de la protection sociale sur les périphéries européennes et impériales, l’ambition de ce séminaire est aussi de construire un cadre conceptuel et des catégories de référence pour une approche comparée et transnationale de la protection sociale ouverte aux mondes non européens.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Santé, médecine et questions sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Sciences économiques et sociales - Institutions, organisations, économie et société – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Territoires et développement - Territoires, espaces, sociétés – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Études politiques – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis
-
  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle 25-B
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / bimensuel (1re/3e), jeudi 14:30-16:30
    du 3 novembre 2022 au 20 avril 2023
    Nombre de séances : 12