Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2021-2022.

UE192 - Sources historiques de l'économie


Lieu et planning


  • Université Paris Dauphine-PSL
    Place du Maréchal de Lattre de Tassigny 75016 Paris
    2nd semestre / mensuel (indifférent), mercredi 13:30-16:30
    du 1er février 2023 au 3 mai 2023
    Nombre de séances : 6


Description


Dernière modification : 28 juin 2022 14:31

Type d'UE
Enseignements fondamentaux de master
Disciplines
Économie, Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Archives Économie Histoire Histoire économique et sociale
Aires culturelles
Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s
  • Grégory Chambon [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Anthropologie et histoire des mondes antiques (AnHiMA)
  • Pierre Labardin   maître de conférences, Université Paris-Dauphine - PSL

Les comportements économiques d’une société sont le plus souvent reconstruits à partir de sources spécifiques (textes, artefacts, structures…) dont l’étude demande des compétences qui relèvent parfois de plusieurs champs disciplinaires (archéologie, diplomatique des documents, histoire des techniques, sciences de gestion, archivistique…). Outre ces difficultés de technicité, les historiens de l’économie rencontrent dans leur questionnement des sources un certain nombre de problèmes méthodologiques. Le premier concerne l’illusion que peut entretenir un fonds d’archives spécifique, relevant par exemple d’une seule institution ou inscrit dans une période très courte : la vision globale des pratiques économiques est alors a priori biaisée, puisque nous disposons d’une documentation ne reflétant que l’un des aspects, probablement pas le plus représentatif. Le second problème consiste à croire qu’à travers l’étude des données chiffrées et quantitatives des textes, on serait en mesure d’obtenir un tableau économique fiable. Ces données ne constituent en réalité pas le simple reflet du réel, qui aurait été quantifié, mesuré, classifié, mais participent à l’établissement de valeurs dans le cadre des échanges, fruit de consensus entre communautés, de la même façon que, par exemple, nous nous mettons d’accord actuellement sur la surface habitable d’une maison, qui ne correspond pas exactement à sa surface réelle. Le troisième écueil méthodologique, enfin, tient au fait que les conclusions qui sont tirées des documents historiques de nature économique restent souvent marquées par les présupposés idéologiques et méthodologiques de ceux qui les utilisent.

Ce cours se propose, à travers plusieurs cas d’études empruntés à l’histoire, de l’antiquité à l’époque contemporaine, de discuter de ces différentes méthodologies issues des sciences sociales, afin de projeter un regard réflexif sur la documentation générée par les pratiques économiques.

Cours organisé sous forme de 6 demi-journées.


Master


  • Séminaires de tronc commun – Sciences économiques et sociales - Institutions, organisations, économie et société – M1/S1-S2
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 3 ECTS
    MCC – Dossier à rendre

Renseignements


Contacts additionnels
sheona.fernando@dauphine.psl.eu
Informations pratiques

les cours ont lieu à l'Université Paris-Dauphine sous forme de 6 demi-journées ou 3 journées.

Direction de travaux des étudiants

direction des dossiers de recherche.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis

aucun pré-requis.

Dernière modification : 28 juin 2022 14:31

Type d'UE
Enseignements fondamentaux de master
Disciplines
Économie, Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Archives Économie Histoire Histoire économique et sociale
Aires culturelles
Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s
  • Grégory Chambon [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Anthropologie et histoire des mondes antiques (AnHiMA)
  • Pierre Labardin   maître de conférences, Université Paris-Dauphine - PSL

Les comportements économiques d’une société sont le plus souvent reconstruits à partir de sources spécifiques (textes, artefacts, structures…) dont l’étude demande des compétences qui relèvent parfois de plusieurs champs disciplinaires (archéologie, diplomatique des documents, histoire des techniques, sciences de gestion, archivistique…). Outre ces difficultés de technicité, les historiens de l’économie rencontrent dans leur questionnement des sources un certain nombre de problèmes méthodologiques. Le premier concerne l’illusion que peut entretenir un fonds d’archives spécifique, relevant par exemple d’une seule institution ou inscrit dans une période très courte : la vision globale des pratiques économiques est alors a priori biaisée, puisque nous disposons d’une documentation ne reflétant que l’un des aspects, probablement pas le plus représentatif. Le second problème consiste à croire qu’à travers l’étude des données chiffrées et quantitatives des textes, on serait en mesure d’obtenir un tableau économique fiable. Ces données ne constituent en réalité pas le simple reflet du réel, qui aurait été quantifié, mesuré, classifié, mais participent à l’établissement de valeurs dans le cadre des échanges, fruit de consensus entre communautés, de la même façon que, par exemple, nous nous mettons d’accord actuellement sur la surface habitable d’une maison, qui ne correspond pas exactement à sa surface réelle. Le troisième écueil méthodologique, enfin, tient au fait que les conclusions qui sont tirées des documents historiques de nature économique restent souvent marquées par les présupposés idéologiques et méthodologiques de ceux qui les utilisent.

Ce cours se propose, à travers plusieurs cas d’études empruntés à l’histoire, de l’antiquité à l’époque contemporaine, de discuter de ces différentes méthodologies issues des sciences sociales, afin de projeter un regard réflexif sur la documentation générée par les pratiques économiques.

Cours organisé sous forme de 6 demi-journées.

  • Séminaires de tronc commun – Sciences économiques et sociales - Institutions, organisations, économie et société – M1/S1-S2
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 3 ECTS
    MCC – Dossier à rendre
Contacts additionnels
sheona.fernando@dauphine.psl.eu
Informations pratiques

les cours ont lieu à l'Université Paris-Dauphine sous forme de 6 demi-journées ou 3 journées.

Direction de travaux des étudiants

direction des dossiers de recherche.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis

aucun pré-requis.

  • Université Paris Dauphine-PSL
    Place du Maréchal de Lattre de Tassigny 75016 Paris
    2nd semestre / mensuel (indifférent), mercredi 13:30-16:30
    du 1er février 2023 au 3 mai 2023
    Nombre de séances : 6