Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2022-2023.

UE977 - Atelier de cartographie sensible : méthodes pour la représentation de la perception


Lieu et planning


  • 54 bd Raspail
    Salle A05_16
    54 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / mensuel (3e), mardi 13:30-17:30
    du 16 novembre 2021 au 21 juin 2022
    Nombre de séances : 5


Description


Dernière modification : 18 mai 2021 09:15

Type d'UE
Séminaires collectifs de recherche
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Géographie, Méthodes et techniques des sciences sociales, Signes, formes, représentations
Page web
http://psig.huma-num.fr/cartes-sensibles/ 
Langues
français
Mots-clés
Cartographie Enquêtes Espace Humanités numériques Informatique et sciences sociales Perception Spatialisation, territoires
Aires culturelles
Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s

Ce groupe de travail s’intéresse à la cartographie sensible comme méthode d’enquête et outil d’analyse, mobilisée dans des travaux de recherche en sciences humaines et sociales. 

L’approche proposée est d’aborder la cartographie comme méthode de collecte et de représentation de données qualitatives perceptives et leur analyse. Dans cette recherche empirique, les données perceptives, fondées sur les sentiments, les perceptions, les émotions, les opinions, seront issues d’expériences spatiales diverses (balade urbaine, parcours commenté, etc.) et de documents textuels ou audiovisuels.

Les formes de représentation seront questionnées au travers des possibilités de supports,  de carto-graphies ou encore de symbolisation et de sémiologie graphique.

La question de l’analyse des données et des cartes produites s’appuyant sur des méthodes qualitatives et quantitatives sera également abordée dans cet atelier. 

Le groupe de travail se veut collectif et interdisciplinaire. Les séances seront articulées autour de présentations de travaux de recherche en cours par des invité.e.s ainsi que d’expérimentations impliquant la construction et la réalisation d’enquêtes et leurs restitutions carto-graphiques.

5 séances au long de l'année (novembre, janvier, mars, mai et juin).

Les ateliers pourront prendre des formes diverses et volumes horaires en fonction de la dynamique et du programme du groupe de travail.


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
cartes-sensibles@ehess.fr
Informations pratiques

renseignements et inscriptions par courriel : cartes-sensibles@ehess.fr

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous, prendre contact par courriel.

Réception des candidats

sur rendez-vous à la plateforme géomatique de l'EHESS, au 54 bd Raspail, salle A516, 75006 Paris.

Pré-requis

M1/M2/doctorant.


Compte rendu


L’atelier de cartographie sensible était ouvert cette année comme un séminaire collectif de recherche et renseigné dans la base des enseignements de l’école pour la quatrième année.

La thématique que nous souhaitions explorer lors de cette année fut celle de l’intégration des méthodes de la cartographie sensible dans des méthodes d’enquête à visée sensible.

Le séminaire donné en exclusivement en présentiel fur organisé autour de 5 séances thématiques : 

  • Une séance introductive qui concernait le positionnement méthodologique et épistémologique de la cartographie et de la cartographie sensible,

  • Un point sur la cartographie et les informations perçues et mesurées ainsi que sur la notion d’échelle,

  • Une première séance expérimentale a été organisée au campus de l’Université Gustave-Eiffel, en commun avec le projet ISITE FUTURE PARVIS sur la perception de la chaleur et de la fraîcheur (https://parvis.hypotheses.org/),

  • Une seconde séance expérimentale a été organisée à l’École d’architecture de Nantes autour de la thématique de l’analyse d’enquête pour qualifier l’ambiance urbaine par la carte sensible,

  • Enfin une dernière séance se concentrait autour de l’acquisition qualitative ou quantitative de données sensibles à l’analyse des cartographies produites.

  • Une séance non directement liée à l’atelier s’est tenue en lien avec le groupe de travail en ethnographie spatiale où le sujet de la cartographie sensible a été abordé avec un focus sur l’anthropologie du geste et les entretiens en marchant.

L’atelier de cartographie sensible a mobilisé 14 inscriptions sur le portail de l’école. Une vingtaine de personnes du projet Parvis se sont rendus à la séance expérimentale. Une quinzaine de personnes de l’École d’architecture de Nantes ont participé à l'expérimentation sur la qualification des ambiances de la ville.

La problématique de l’acquisition de données issues de terrain d’enquête basée sur la perception et les sens devient un sujet dont s’est emparé une nouvelle communauté d’acteurs grandissantes (géographes, anthropologues, sociologues, architectes, urbanistes). Les thématiques et disciplines abordées vont créer de nouvelles données qualitatives dont il conviendrait de faire émerger de nouvelles connaissances qui pourront être éclairantes. De ce fait, la thématique de la construction de protocole tout comme l’analyse de ce type particulier de données nous a semblé être un angle important à aborder lors du séminaire.

Dernière modification : 18 mai 2021 09:15

Type d'UE
Séminaires collectifs de recherche
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Géographie, Méthodes et techniques des sciences sociales, Signes, formes, représentations
Page web
http://psig.huma-num.fr/cartes-sensibles/ 
Langues
français
Mots-clés
Cartographie Enquêtes Espace Humanités numériques Informatique et sciences sociales Perception Spatialisation, territoires
Aires culturelles
Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s

Ce groupe de travail s’intéresse à la cartographie sensible comme méthode d’enquête et outil d’analyse, mobilisée dans des travaux de recherche en sciences humaines et sociales. 

L’approche proposée est d’aborder la cartographie comme méthode de collecte et de représentation de données qualitatives perceptives et leur analyse. Dans cette recherche empirique, les données perceptives, fondées sur les sentiments, les perceptions, les émotions, les opinions, seront issues d’expériences spatiales diverses (balade urbaine, parcours commenté, etc.) et de documents textuels ou audiovisuels.

Les formes de représentation seront questionnées au travers des possibilités de supports,  de carto-graphies ou encore de symbolisation et de sémiologie graphique.

La question de l’analyse des données et des cartes produites s’appuyant sur des méthodes qualitatives et quantitatives sera également abordée dans cet atelier. 

Le groupe de travail se veut collectif et interdisciplinaire. Les séances seront articulées autour de présentations de travaux de recherche en cours par des invité.e.s ainsi que d’expérimentations impliquant la construction et la réalisation d’enquêtes et leurs restitutions carto-graphiques.

5 séances au long de l'année (novembre, janvier, mars, mai et juin).

Les ateliers pourront prendre des formes diverses et volumes horaires en fonction de la dynamique et du programme du groupe de travail.

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

Contacts additionnels
cartes-sensibles@ehess.fr
Informations pratiques

renseignements et inscriptions par courriel : cartes-sensibles@ehess.fr

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous, prendre contact par courriel.

Réception des candidats

sur rendez-vous à la plateforme géomatique de l'EHESS, au 54 bd Raspail, salle A516, 75006 Paris.

Pré-requis

M1/M2/doctorant.

  • 54 bd Raspail
    Salle A05_16
    54 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / mensuel (3e), mardi 13:30-17:30
    du 16 novembre 2021 au 21 juin 2022
    Nombre de séances : 5

L’atelier de cartographie sensible était ouvert cette année comme un séminaire collectif de recherche et renseigné dans la base des enseignements de l’école pour la quatrième année.

La thématique que nous souhaitions explorer lors de cette année fut celle de l’intégration des méthodes de la cartographie sensible dans des méthodes d’enquête à visée sensible.

Le séminaire donné en exclusivement en présentiel fur organisé autour de 5 séances thématiques : 

  • Une séance introductive qui concernait le positionnement méthodologique et épistémologique de la cartographie et de la cartographie sensible,

  • Un point sur la cartographie et les informations perçues et mesurées ainsi que sur la notion d’échelle,

  • Une première séance expérimentale a été organisée au campus de l’Université Gustave-Eiffel, en commun avec le projet ISITE FUTURE PARVIS sur la perception de la chaleur et de la fraîcheur (https://parvis.hypotheses.org/),

  • Une seconde séance expérimentale a été organisée à l’École d’architecture de Nantes autour de la thématique de l’analyse d’enquête pour qualifier l’ambiance urbaine par la carte sensible,

  • Enfin une dernière séance se concentrait autour de l’acquisition qualitative ou quantitative de données sensibles à l’analyse des cartographies produites.

  • Une séance non directement liée à l’atelier s’est tenue en lien avec le groupe de travail en ethnographie spatiale où le sujet de la cartographie sensible a été abordé avec un focus sur l’anthropologie du geste et les entretiens en marchant.

L’atelier de cartographie sensible a mobilisé 14 inscriptions sur le portail de l’école. Une vingtaine de personnes du projet Parvis se sont rendus à la séance expérimentale. Une quinzaine de personnes de l’École d’architecture de Nantes ont participé à l'expérimentation sur la qualification des ambiances de la ville.

La problématique de l’acquisition de données issues de terrain d’enquête basée sur la perception et les sens devient un sujet dont s’est emparé une nouvelle communauté d’acteurs grandissantes (géographes, anthropologues, sociologues, architectes, urbanistes). Les thématiques et disciplines abordées vont créer de nouvelles données qualitatives dont il conviendrait de faire émerger de nouvelles connaissances qui pourront être éclairantes. De ce fait, la thématique de la construction de protocole tout comme l’analyse de ce type particulier de données nous a semblé être un angle important à aborder lors du séminaire.