Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2022-2023.

UE95 - Anthropologie de l'autorité


Lieu et planning


  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle 25-B
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    2nd semestre / hebdomadaire, jeudi 14:30-16:30
    du 10 mars 2022 au 16 juin 2022
    Nombre de séances : 12


Description


Dernière modification : 17 mai 2022 15:53

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Action Administration Anthropologie Anthropologie culturelle Anthropologie sociale Culture matérielle Démocratie Domination Dynamiques sociales Écriture Enquêtes État et politiques publiques Ethnographie Ethnologie Études des sciences contemporaines Fait religieux Génétique Gouvernance Guerre Imaginaire Institutions Intellectuels Interactions Liturgie Mémoire Objets Philosophie politique Philosophie sociale Politique Pragmatique Pragmatisme Pratiques Religieux (sciences sociales du) Rituel Savoirs Théâtre
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Paul Sorrentino [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Centre Asie du Sud-Est (CASE)

Qu'est-ce qu'agir en étant plus que soi-même ? Ce séminaire entend appréhender l'autorité comme l'ensemble des transactions qui permettent de mobiliser des êtres au sein d'une action. Les sciences sociales ont surtout décrit l'autorité en termes de légitimation de formes de domination, ou d'une crise dans laquelle elle serait plongée par la modernité. Afin de dépasser ces paradigmes, il s'agira de s'intéresser moins aux fondements des actes et discours autorisés qu'aux relations d'autorisation qu'ils supposent, aux coûts que ces transactions impliquent, et aux contestations et impairs qui en font l'épaisseur.

Les manières dont l'autorité s'exerce à travers ses mises à l'épreuve plutôt que malgré elles seront notamment abordées à partir du terrain vietnamien (post-)socialiste, où un processus de sécularisation se poursuit alors que toutes les instances pourvoyeuses de vérité semblent être devenues suspectes, et où des relations complexes se tissent entre des formes rituelles, scientifiques et bureaucratiques d'autorité. Toutefois, ce séminaire a également une vocation comparatiste et se veut attentif à la diversité des régimes de transactions et circulations agentives qui articulent les figures multiples de l'autorité. Le séminaire mulitpliera donc les études de cas au gré des lectures, et des interventions d'étudiant.es ou d'invité.es. Il pourra ainsi y être question de rituels de possession et de tests ADN, de bureaucrates et de zombies, de science citoyenne et de magie amoureuse, et de tout ce qui touche aux manières de « faire faire ». Cette année, le séminaire cheminera avec l'élaboration d'une monographie sur les différentes expertises mobilisées dans la recherche et l'identification des corps égarés des soldats vietnamiens tombés au combat pendant les trois guerres d'Indochine.

La séance des 12 et 19 mai se dérouleront en salle 0.019, bât. rechercheSud, campus Condorcet

La séance du 9 juin se déroulera en salle 0.019, bât. recherche sud, campus Condorcet


Master


  • Séminaires de recherche – Anthropologie-Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Sciences des religions et société-Sciences sociales des religions – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis

ouvert à tou.tes.


Compte rendu


Les séances introductives ont, cette année, fourni l'occasion de replacer le paradigme arendtien de l'autorité dans une anthropologie plus générale sous-tendant l'oeuvre de la philosophe, notamment sa théorie de l'action et son concept d'histoire. Plusieurs séances du séminaire ont porté sur la notion de nécropolitique telle qu'elle s'est développée dans une lecture foucaldienne chez Achille Mbembé et Giorgio Agamben, mais surtout, et de manière plus pertinente du point de vue que le séminaire vise à construire, dans l'anthropologie du forensic. Les travaux impulsés notamment par Francisco Ferrandiz et Antonius Robben constituent ainsi des fondamentaux, bien qu'ils soient encore en plein développement. Une attention particulière a également été portée à la notion de forensic turn proposée par Elisabeth Anstett et Jean-Marc Dreyfus, fondateurs de la revue Human Remains and Violence, notion qui contribue à une historicisation de l'intérêt politique et éthique porté au cadavre comme lieu de production de vérité. L'ouvrage à la fois bref et programmatique de Katherine Verdery, The Political Lives of Dead Bodies, a fait l'objet d'une attention particulière, en ce qu'il apparaît à la fois comme précurseur et...

Une autre partie du séminaire a exploré les possibilités de mise en oeuvre des méthodes dites « pragmatiques » pour l'étude de l'autorité dans le contexte vietnamien contemporain mais également en lien avec les terrains et thématiques de recherche des étudiant.es. Les travaux de trois auteurs ont été présentés de manière approfondie : la typologie de l'action rituelle proposée par Michael Houseman ; les propositions de Béatrice Fraenkel sur les actes d'écriture ; plusieurs études de cas d'Yves Cohen sur l'autorité dans le travail industriel. Sur cette base, les matériaux de l'enquête ethnographique entamée en 2019 ont été défrichés, en cherchant à identifier les différentes formes de transactions agentives engagées dans deux types d'expertise mobilisés dans la recherche et l'identification des morts de la guerre au Vietnam. D'une part, l'expertise médico-légale et (surtout) biotechnologique liée à la systématisation des prélèvements génétiques à des fins d'identification à l'ADN mitochondrial depuis quelques années. D'autre part, une expertise que j'ai qualifiée d'historienne, consistant en l'accompagnement de familles dans la recherche et l'analyse critique d'archives afin de retracer la trajectoire d'un soldat, dans l'espoir de localiser ses ossements.

Parmi les contributions étudiantes, on retiendra particulièrement l'exposé de Gaia Lami sur la notion de nécropolitique appliquée à ses recherches en Colombie, et celui de Brian Nickel sur les navigateurs sous les monarchies ibériques, articulant technique, savoir et pouvoir.

Le séminaire se met en pause pour un an à la rentrée 2022. Il reprendra en 2023-2024, nourri par une enquête de terrain enfin redevenue possible. Les réflexions générales engagées par la maîtrise de conférence « Anthropologie de l'autorité » se poursuivront toutefois à travers la reprise du séminaire « Maîtres, spécialistes et experts en Asie. Vers une anthropologie des modes de consultation », co-organisé avec Caterina Guenzi et Cécile Guillaume-Pey. Cette quatrième et dernière saison sera entièrement dédiée à la préparation d'une publication collective sur différentes formes d'autorité et leur déploiement dans des configurations pratiques de consultation.

Publications
  • « Review of Sarah Wagner, What Remains. Bringing America’s Missing Home from the Vietnam War », Cambridge, Harvard University Press, 2019, Human Remains and Violence, 7 (2), 2021.
  • Avec Mathieu Huot, « Croire, jouer, assister. Une recherche théâtrale sur le rituel et l'activation de l'assistance », Ethnographiques.org, 42, « Rencontres ethno-artistiques », 2021.
  • « Whose religion is the Cult of the Four Palaces ? Genealogies of a Vietnamese Pantheon », dans Spirit Possession in Buddhist Southeast Asia. Worlds Ever More Enchanted, sous la dir. de Bénédicte Brac de la Perrière, Peter Jackson, Copenhague, Nordic Institute of Asian Studies Press, 2022.

Dernière modification : 17 mai 2022 15:53

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Action Administration Anthropologie Anthropologie culturelle Anthropologie sociale Culture matérielle Démocratie Domination Dynamiques sociales Écriture Enquêtes État et politiques publiques Ethnographie Ethnologie Études des sciences contemporaines Fait religieux Génétique Gouvernance Guerre Imaginaire Institutions Intellectuels Interactions Liturgie Mémoire Objets Philosophie politique Philosophie sociale Politique Pragmatique Pragmatisme Pratiques Religieux (sciences sociales du) Rituel Savoirs Théâtre
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Paul Sorrentino [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Centre Asie du Sud-Est (CASE)

Qu'est-ce qu'agir en étant plus que soi-même ? Ce séminaire entend appréhender l'autorité comme l'ensemble des transactions qui permettent de mobiliser des êtres au sein d'une action. Les sciences sociales ont surtout décrit l'autorité en termes de légitimation de formes de domination, ou d'une crise dans laquelle elle serait plongée par la modernité. Afin de dépasser ces paradigmes, il s'agira de s'intéresser moins aux fondements des actes et discours autorisés qu'aux relations d'autorisation qu'ils supposent, aux coûts que ces transactions impliquent, et aux contestations et impairs qui en font l'épaisseur.

Les manières dont l'autorité s'exerce à travers ses mises à l'épreuve plutôt que malgré elles seront notamment abordées à partir du terrain vietnamien (post-)socialiste, où un processus de sécularisation se poursuit alors que toutes les instances pourvoyeuses de vérité semblent être devenues suspectes, et où des relations complexes se tissent entre des formes rituelles, scientifiques et bureaucratiques d'autorité. Toutefois, ce séminaire a également une vocation comparatiste et se veut attentif à la diversité des régimes de transactions et circulations agentives qui articulent les figures multiples de l'autorité. Le séminaire mulitpliera donc les études de cas au gré des lectures, et des interventions d'étudiant.es ou d'invité.es. Il pourra ainsi y être question de rituels de possession et de tests ADN, de bureaucrates et de zombies, de science citoyenne et de magie amoureuse, et de tout ce qui touche aux manières de « faire faire ». Cette année, le séminaire cheminera avec l'élaboration d'une monographie sur les différentes expertises mobilisées dans la recherche et l'identification des corps égarés des soldats vietnamiens tombés au combat pendant les trois guerres d'Indochine.

La séance des 12 et 19 mai se dérouleront en salle 0.019, bât. rechercheSud, campus Condorcet

La séance du 9 juin se déroulera en salle 0.019, bât. recherche sud, campus Condorcet

  • Séminaires de recherche – Anthropologie-Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Sciences des religions et société-Sciences sociales des religions – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis

ouvert à tou.tes.

  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle 25-B
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    2nd semestre / hebdomadaire, jeudi 14:30-16:30
    du 10 mars 2022 au 16 juin 2022
    Nombre de séances : 12

Les séances introductives ont, cette année, fourni l'occasion de replacer le paradigme arendtien de l'autorité dans une anthropologie plus générale sous-tendant l'oeuvre de la philosophe, notamment sa théorie de l'action et son concept d'histoire. Plusieurs séances du séminaire ont porté sur la notion de nécropolitique telle qu'elle s'est développée dans une lecture foucaldienne chez Achille Mbembé et Giorgio Agamben, mais surtout, et de manière plus pertinente du point de vue que le séminaire vise à construire, dans l'anthropologie du forensic. Les travaux impulsés notamment par Francisco Ferrandiz et Antonius Robben constituent ainsi des fondamentaux, bien qu'ils soient encore en plein développement. Une attention particulière a également été portée à la notion de forensic turn proposée par Elisabeth Anstett et Jean-Marc Dreyfus, fondateurs de la revue Human Remains and Violence, notion qui contribue à une historicisation de l'intérêt politique et éthique porté au cadavre comme lieu de production de vérité. L'ouvrage à la fois bref et programmatique de Katherine Verdery, The Political Lives of Dead Bodies, a fait l'objet d'une attention particulière, en ce qu'il apparaît à la fois comme précurseur et...

Une autre partie du séminaire a exploré les possibilités de mise en oeuvre des méthodes dites « pragmatiques » pour l'étude de l'autorité dans le contexte vietnamien contemporain mais également en lien avec les terrains et thématiques de recherche des étudiant.es. Les travaux de trois auteurs ont été présentés de manière approfondie : la typologie de l'action rituelle proposée par Michael Houseman ; les propositions de Béatrice Fraenkel sur les actes d'écriture ; plusieurs études de cas d'Yves Cohen sur l'autorité dans le travail industriel. Sur cette base, les matériaux de l'enquête ethnographique entamée en 2019 ont été défrichés, en cherchant à identifier les différentes formes de transactions agentives engagées dans deux types d'expertise mobilisés dans la recherche et l'identification des morts de la guerre au Vietnam. D'une part, l'expertise médico-légale et (surtout) biotechnologique liée à la systématisation des prélèvements génétiques à des fins d'identification à l'ADN mitochondrial depuis quelques années. D'autre part, une expertise que j'ai qualifiée d'historienne, consistant en l'accompagnement de familles dans la recherche et l'analyse critique d'archives afin de retracer la trajectoire d'un soldat, dans l'espoir de localiser ses ossements.

Parmi les contributions étudiantes, on retiendra particulièrement l'exposé de Gaia Lami sur la notion de nécropolitique appliquée à ses recherches en Colombie, et celui de Brian Nickel sur les navigateurs sous les monarchies ibériques, articulant technique, savoir et pouvoir.

Le séminaire se met en pause pour un an à la rentrée 2022. Il reprendra en 2023-2024, nourri par une enquête de terrain enfin redevenue possible. Les réflexions générales engagées par la maîtrise de conférence « Anthropologie de l'autorité » se poursuivront toutefois à travers la reprise du séminaire « Maîtres, spécialistes et experts en Asie. Vers une anthropologie des modes de consultation », co-organisé avec Caterina Guenzi et Cécile Guillaume-Pey. Cette quatrième et dernière saison sera entièrement dédiée à la préparation d'une publication collective sur différentes formes d'autorité et leur déploiement dans des configurations pratiques de consultation.

Publications
  • « Review of Sarah Wagner, What Remains. Bringing America’s Missing Home from the Vietnam War », Cambridge, Harvard University Press, 2019, Human Remains and Violence, 7 (2), 2021.
  • Avec Mathieu Huot, « Croire, jouer, assister. Une recherche théâtrale sur le rituel et l'activation de l'assistance », Ethnographiques.org, 42, « Rencontres ethno-artistiques », 2021.
  • « Whose religion is the Cult of the Four Palaces ? Genealogies of a Vietnamese Pantheon », dans Spirit Possession in Buddhist Southeast Asia. Worlds Ever More Enchanted, sous la dir. de Bénédicte Brac de la Perrière, Peter Jackson, Copenhague, Nordic Institute of Asian Studies Press, 2022.