UE947 - Organiser la vie des femmes en territoire sakalava : genre, parenté et sexualité dans le nord-ouest de Madagascar


Lieu et planning


Attention !
Vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant (une demande est nécessaire pour chaque séminaire auquel vous souhaitez participer, merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant le début de la première séance) : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=947.

  • Campus Condorcet-Centre de colloques
    Salle 3.08
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    2nd semestre / hebdomadaire, mardi 08:30-10:30
    du 1er mars 2022 au 31 mai 2022
    Nombre de séances : 12


Description


Dernière modification : 27 juillet 2021 14:36

Type d'UE
Enseignements fondamentaux de master
Domaine
-
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie
Page web
-
Langues
-
Mots-clés
-
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Lola Rolland-Daudet [référent·e]   doctorante chargée d'enseignement, EHESS / Laboratoire d'anthropologie sociale (LAS)

Ce séminaire se propose de revisiter, à partir d'un terrain ethnographique mené dans le nord-ouest sakalava de Madagascar, la notion de politique des sexes telle que définie par Foucault et par Rubin, en l’inscrivant dans une approche dynamique de changements sociaux et en s’intéressant plus particulièrement aux trajectoires de vie féminines. Nous reviendrons tout d’abord sur l’imbrication des systèmes de pouvoir qui institutionnalisent la sexualité et régulent les pratiques des individus, notamment la parenté, l’économie et le religieux. En s’appuyant notamment sur l’exemple sakalava, nous nous proposerons également d’aborder les rapports sociaux de sexes et les négociations quotidiennes autour des enjeux de la sexualité, qui donnent sens aux transformations sociales et constituent autant de réinventions de soi. Ainsi, en partant d’une analyse des représentations genrées des individus, une partie du séminaire consistera à interroger le jeu autour des interdits de la sexualité en s’appuyant sur les conceptions émics de l’enviable et de la déviance, avant d’interroger les stratégies féminines d’émancipation par le sexe. Cela sera aussi l’occasion de revenir sur les concepts clefs de l’anthropologie du genre et de la sexualité, d’aborder les textes classiques ayant marqués ces champs de recherche, et leur croisements avec d’autres thématiques.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Initiation/introduction – Anthropologie-Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Dernière modification : 27 juillet 2021 14:36

Type d'UE
Enseignements fondamentaux de master
Domaine
-
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie
Page web
-
Langues
-
Mots-clés
-
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Lola Rolland-Daudet [référent·e]   doctorante chargée d'enseignement, EHESS / Laboratoire d'anthropologie sociale (LAS)

Ce séminaire se propose de revisiter, à partir d'un terrain ethnographique mené dans le nord-ouest sakalava de Madagascar, la notion de politique des sexes telle que définie par Foucault et par Rubin, en l’inscrivant dans une approche dynamique de changements sociaux et en s’intéressant plus particulièrement aux trajectoires de vie féminines. Nous reviendrons tout d’abord sur l’imbrication des systèmes de pouvoir qui institutionnalisent la sexualité et régulent les pratiques des individus, notamment la parenté, l’économie et le religieux. En s’appuyant notamment sur l’exemple sakalava, nous nous proposerons également d’aborder les rapports sociaux de sexes et les négociations quotidiennes autour des enjeux de la sexualité, qui donnent sens aux transformations sociales et constituent autant de réinventions de soi. Ainsi, en partant d’une analyse des représentations genrées des individus, une partie du séminaire consistera à interroger le jeu autour des interdits de la sexualité en s’appuyant sur les conceptions émics de l’enviable et de la déviance, avant d’interroger les stratégies féminines d’émancipation par le sexe. Cela sera aussi l’occasion de revenir sur les concepts clefs de l’anthropologie du genre et de la sexualité, d’aborder les textes classiques ayant marqués ces champs de recherche, et leur croisements avec d’autres thématiques.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Initiation/introduction – Anthropologie-Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Attention !
Vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant (une demande est nécessaire pour chaque séminaire auquel vous souhaitez participer, merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant le début de la première séance) : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=947.

  • Campus Condorcet-Centre de colloques
    Salle 3.08
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    2nd semestre / hebdomadaire, mardi 08:30-10:30
    du 1er mars 2022 au 31 mai 2022
    Nombre de séances : 12