UE938 - Dire et traduire l'incertain


Lieu et planning


Attention !
Vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant (une demande est nécessaire pour chaque séminaire auquel vous souhaitez participer, merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant le début de la première séance) : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=938.

  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle 50
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / mensuel (3e), vendredi 16:30-18:30
    du 17 décembre 2021 au 17 juin 2022
    Nombre de séances : 7


Description


Dernière modification : 18 mai 2022 13:49

Type d'UE
Séminaires de centre
Centres
Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS)
Domaine
-
Disciplines
Linguistique, sémantique
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie et linguistique
Aires culturelles
Arabe (monde) Asie orientale Europe
Intervenant·e·s
  • Michèle Leclerc-Olive [référent·e]   chargée de recherche (retraité·e), CNRS / Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS)

Le séminaire entend comparer les manières de dire l'incertain dans différentes langues (grec ancien, français, italien, espagnol, anglais, allemand, arabe, chinois. 

Éventuel, possible, douteux, vraisemblable, crédible, probable, contingent, etc. : le lexique de l’incertain tel qu’on peut l’identifier dans différentes traditions linguistiques, est inscrit dans les vocabulaires philosophiques dont ils indiquent des inflexions capitales

À la lumière des choix de traduction de textes majeurs (Aristote, Platon, Foucault, Eco, Jankélévitch, Schapp, Arendt, etc.), le séminaire souhaite identifier les constellations lexicales propres aux aires linguistiques et proposer une analyse comparative des épistémologies de l’incertain. 

En indiquant en creux la place occupée par les notions de vérité, de certitude, etc. et en accordant une attention particulière aux manières de dire (ou non) les articulations entre les figures du temps et celles de l’incertain, ces études comparatives espèrent identifier les éventuelles spécificités des systèmes de pensée (incluant leurs controverses) attachés tant à certaines époques historiques qu’à certaines aires linguistiques, y compris les cultures de tradition orale.

La séance du 21 janvier est reportée au 28 janvier (en distanciel).

La séance du 15 avril est reportée au 29 avril (en distanciel).

La séance du 20 mai se déroulera en salle 0.015, bâtiment recherche Sud, campus Condorcet

La séance du 17 juin se déroulera en salle 3.06, Centre des colloques, campus Condorcet


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous

Réception des candidats
-
Pré-requis

master 1

Dernière modification : 18 mai 2022 13:49

Type d'UE
Séminaires de centre
Centres
Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS)
Domaine
-
Disciplines
Linguistique, sémantique
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie et linguistique
Aires culturelles
Arabe (monde) Asie orientale Europe
Intervenant·e·s
  • Michèle Leclerc-Olive [référent·e]   chargée de recherche (retraité·e), CNRS / Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS)

Le séminaire entend comparer les manières de dire l'incertain dans différentes langues (grec ancien, français, italien, espagnol, anglais, allemand, arabe, chinois. 

Éventuel, possible, douteux, vraisemblable, crédible, probable, contingent, etc. : le lexique de l’incertain tel qu’on peut l’identifier dans différentes traditions linguistiques, est inscrit dans les vocabulaires philosophiques dont ils indiquent des inflexions capitales

À la lumière des choix de traduction de textes majeurs (Aristote, Platon, Foucault, Eco, Jankélévitch, Schapp, Arendt, etc.), le séminaire souhaite identifier les constellations lexicales propres aux aires linguistiques et proposer une analyse comparative des épistémologies de l’incertain. 

En indiquant en creux la place occupée par les notions de vérité, de certitude, etc. et en accordant une attention particulière aux manières de dire (ou non) les articulations entre les figures du temps et celles de l’incertain, ces études comparatives espèrent identifier les éventuelles spécificités des systèmes de pensée (incluant leurs controverses) attachés tant à certaines époques historiques qu’à certaines aires linguistiques, y compris les cultures de tradition orale.

La séance du 21 janvier est reportée au 28 janvier (en distanciel).

La séance du 15 avril est reportée au 29 avril (en distanciel).

La séance du 20 mai se déroulera en salle 0.015, bâtiment recherche Sud, campus Condorcet

La séance du 17 juin se déroulera en salle 3.06, Centre des colloques, campus Condorcet

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous

Réception des candidats
-
Pré-requis

master 1

Attention !
Vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant (une demande est nécessaire pour chaque séminaire auquel vous souhaitez participer, merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant le début de la première séance) : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=938.

  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle 50
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / mensuel (3e), vendredi 16:30-18:30
    du 17 décembre 2021 au 17 juin 2022
    Nombre de séances : 7