Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2022-2023.

UE914 - Gouverner le « progrès » et ses dégâts (1810-2021). Histoire et sciences sociales


Lieu et planning


  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle A527
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / mensuel (3e), mardi 09:30-13:30
    du 19 octobre 2021 au 19 avril 2022
    Nombre de séances : 6


Description


Dernière modification : 1 avril 2022 09:58

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Histoire, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Action publique Agriculture Biopolitique Capitalisme Environnement Études des sciences contemporaines Genre Histoire des sciences et des techniques Histoire environnementale Industrie Institutions Marché Médecine Politiques publiques Pollution Risques Santé Santé environnementale Sciences Sociologie
Aires culturelles
Amérique du Nord Europe Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s
  • Sara Aguiton [référent·e]   chargée de recherche, CNRS / Centre Alexandre-Koyré. Histoire des sciences et des techniques (CAK)
  • Anne Rasmussen   directrice d'études, EHESS / Centre Alexandre-Koyré. Histoire des sciences et des techniques (CAK)
  • Sezin Topçu   chargée de recherche, CNRS / Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

Les formes de gouvernement des rapports entre technoscience, environnement, industrie, risque et société, à l’œuvre depuis les deux derniers siècles, font apparaître des tensions majeures. Celles-ci sont de trois ordres. D’abord entre fait libéral (l'autonomie croissante des individus) et fait politique, phénomènes d'individualisation et nécessités de solutions collectives. Ensuite, entre fait productif et fait politique, entre logiques de marchés et logiques de régulation, entre liberté d’entreprendre et d’innover et importance des contrôles politiques. Enfin entre bénéfices et dégâts du progrès, promesses et conséquences sanitaires, environnementales et sociétales négatives. En d'autres termes, on observe une triple tension entre sociétés et individus, économie et politique, innovation et « précaution ».

Le but de ce séminaire est d’aborder ces questions à partir d’objets, de périodes et d’échelles différentes, de déplier, éclater ou approfondir nos catégories (controverses, risques, progrès, modernité réflexive, économicisation, co-production, néolibéralisme, résilience…), de considérer autant les espaces nationaux que les acteurs globaux et leurs modes de gouvernement, autant les savoirs, expertises et dispositifs de gouvernement mobilisés que les flux de matière, de capitaux, d’énergie, de marchandises, de déchets et toxiques effectivement déployés. Les séances croiseront en général deux perspectives, l'une historienne, l'autre sur le contemporain. Nous visons à animer un collectif intellectuel croisant l’histoire des sciences et des techniques, les études sociales des sciences et STS, l'histoire de la santé et de la biomédecine, les études des risques et des régulations ainsi que l’histoire environnementale.

19 octobre : Les médicaments entre marché, régulation et genre

  • Boris Hauray (CNRS, IRIS) autour de Conflict of Interest and Medicine: Knowledge, Practices and Mobilizations (Routledge, 2021)
  • Sezin Topçu (CNRS, CEMS) : "Médicaments hors AMM, santé reproductive et ignorance genrée : l'affaire Cytotec en France"

Discutante : Ilana Löwy (Inserm, Cermes3)

16 novembre : Les mouvements environnementaux et le droit à l'épreuve de l'Anthropocène 

  • Sandrine Revet (CERI-SciencesPo): "Protéger et réparer le fleuve par le droit. Représentations de la nature et de ses gardiens dans le Chocó, en Colombie (Atrato)"
  • Paul Jobin (Academia Sinica, Taiwan): "L'Anthropocène vue d'Asie et les alternatives à l'éco-fascisme"

Discutant : Francis Chateauraynaud (Ehess, GSPR)

18 janvier : Technologies de gouvernement du "développement" aux Suds

  • Marielle Debos (Paris Nanterre, ISP) : "La biométrie électorale en Afrique: l’impossible quête de la technologie parfaite"
  • Quentin Déforge (IFRIS, CAK) : "La fabrique d'une gouvernementalité transnationale. Le "Partenariat pour un Gouvernement Ouvert" en Tunisie et en Argentine"

Disuctant : Boris Samuel (IRD, CESSMA)

15 février : Agriculture, élevage et environnement

  • Thomas Leroux (CNRS, CRH) : "Des milliers de vaches dans Paris : hygiène publique et zootechnie (1800-1840)". 
  • Léo Magnin (INRAE, AGIR) : "Gouverner les haies. L'expérience de la Politique agricole commune 2014-2020".

Discutante : Delphine Berdah (Paris Saclay, EST)

15 mars : Agir sur les comportements ? Enjeux et pratiques de l’empowerment dans les mondes du travail et de l’éducation

  • Lucie Gerber (CNRS, SAGE) : "L’art de s’affirmer. Compétences sociales et style comportemental à l’ère de la culture thérapeutique"  
  • Nicolas Marquis et Gaspard Wiseur (Université Saint-Louis de Bruxelles, CASPER) : "De nouvelles manières d’agir sur/avec autrui dans le champ de l’éducation : quelques éléments de compréhension des recompositions de l’environnement moral"

Discutante : Anne Rasmussen (Ehess, CAK)

19 avril : Surveillance numérique : marchés et régulations

  • Laurène Le Cozanet (IFRIS, CEMS) : "La CNIL, une institution d'anticipation ? La protection des libertés face aux 'menaces' de l'informatique"
  • Myrtille Picaud (Futurs Urbains, LATTS) : "Surveillance sans frontières ? Enjeux politiques, économiques et urbains du développement des dispositifs numériques de sécurité"

Discutante : Anne Bellon (UTC, COSTECH)


Master


  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Histoire des sciences, des techniques et des savoirs – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Santé, médecine et questions sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Études environnementales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
sezin.topcu@ehess.fr
Informations pratiques

Contacter par courriel les organisatrices pour toute demande d'information ou prise de rendez-vous.

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis

Le séminaire est ouvert aux étudiant·e·s en master, doctorant·e·s, chercheur·e·s, et toute personne intéressée sur demande.

Dernière modification : 1 avril 2022 09:58

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Histoire, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Action publique Agriculture Biopolitique Capitalisme Environnement Études des sciences contemporaines Genre Histoire des sciences et des techniques Histoire environnementale Industrie Institutions Marché Médecine Politiques publiques Pollution Risques Santé Santé environnementale Sciences Sociologie
Aires culturelles
Amérique du Nord Europe Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s
  • Sara Aguiton [référent·e]   chargée de recherche, CNRS / Centre Alexandre-Koyré. Histoire des sciences et des techniques (CAK)
  • Anne Rasmussen   directrice d'études, EHESS / Centre Alexandre-Koyré. Histoire des sciences et des techniques (CAK)
  • Sezin Topçu   chargée de recherche, CNRS / Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

Les formes de gouvernement des rapports entre technoscience, environnement, industrie, risque et société, à l’œuvre depuis les deux derniers siècles, font apparaître des tensions majeures. Celles-ci sont de trois ordres. D’abord entre fait libéral (l'autonomie croissante des individus) et fait politique, phénomènes d'individualisation et nécessités de solutions collectives. Ensuite, entre fait productif et fait politique, entre logiques de marchés et logiques de régulation, entre liberté d’entreprendre et d’innover et importance des contrôles politiques. Enfin entre bénéfices et dégâts du progrès, promesses et conséquences sanitaires, environnementales et sociétales négatives. En d'autres termes, on observe une triple tension entre sociétés et individus, économie et politique, innovation et « précaution ».

Le but de ce séminaire est d’aborder ces questions à partir d’objets, de périodes et d’échelles différentes, de déplier, éclater ou approfondir nos catégories (controverses, risques, progrès, modernité réflexive, économicisation, co-production, néolibéralisme, résilience…), de considérer autant les espaces nationaux que les acteurs globaux et leurs modes de gouvernement, autant les savoirs, expertises et dispositifs de gouvernement mobilisés que les flux de matière, de capitaux, d’énergie, de marchandises, de déchets et toxiques effectivement déployés. Les séances croiseront en général deux perspectives, l'une historienne, l'autre sur le contemporain. Nous visons à animer un collectif intellectuel croisant l’histoire des sciences et des techniques, les études sociales des sciences et STS, l'histoire de la santé et de la biomédecine, les études des risques et des régulations ainsi que l’histoire environnementale.

19 octobre : Les médicaments entre marché, régulation et genre

  • Boris Hauray (CNRS, IRIS) autour de Conflict of Interest and Medicine: Knowledge, Practices and Mobilizations (Routledge, 2021)
  • Sezin Topçu (CNRS, CEMS) : "Médicaments hors AMM, santé reproductive et ignorance genrée : l'affaire Cytotec en France"

Discutante : Ilana Löwy (Inserm, Cermes3)

16 novembre : Les mouvements environnementaux et le droit à l'épreuve de l'Anthropocène 

  • Sandrine Revet (CERI-SciencesPo): "Protéger et réparer le fleuve par le droit. Représentations de la nature et de ses gardiens dans le Chocó, en Colombie (Atrato)"
  • Paul Jobin (Academia Sinica, Taiwan): "L'Anthropocène vue d'Asie et les alternatives à l'éco-fascisme"

Discutant : Francis Chateauraynaud (Ehess, GSPR)

18 janvier : Technologies de gouvernement du "développement" aux Suds

  • Marielle Debos (Paris Nanterre, ISP) : "La biométrie électorale en Afrique: l’impossible quête de la technologie parfaite"
  • Quentin Déforge (IFRIS, CAK) : "La fabrique d'une gouvernementalité transnationale. Le "Partenariat pour un Gouvernement Ouvert" en Tunisie et en Argentine"

Disuctant : Boris Samuel (IRD, CESSMA)

15 février : Agriculture, élevage et environnement

  • Thomas Leroux (CNRS, CRH) : "Des milliers de vaches dans Paris : hygiène publique et zootechnie (1800-1840)". 
  • Léo Magnin (INRAE, AGIR) : "Gouverner les haies. L'expérience de la Politique agricole commune 2014-2020".

Discutante : Delphine Berdah (Paris Saclay, EST)

15 mars : Agir sur les comportements ? Enjeux et pratiques de l’empowerment dans les mondes du travail et de l’éducation

  • Lucie Gerber (CNRS, SAGE) : "L’art de s’affirmer. Compétences sociales et style comportemental à l’ère de la culture thérapeutique"  
  • Nicolas Marquis et Gaspard Wiseur (Université Saint-Louis de Bruxelles, CASPER) : "De nouvelles manières d’agir sur/avec autrui dans le champ de l’éducation : quelques éléments de compréhension des recompositions de l’environnement moral"

Discutante : Anne Rasmussen (Ehess, CAK)

19 avril : Surveillance numérique : marchés et régulations

  • Laurène Le Cozanet (IFRIS, CEMS) : "La CNIL, une institution d'anticipation ? La protection des libertés face aux 'menaces' de l'informatique"
  • Myrtille Picaud (Futurs Urbains, LATTS) : "Surveillance sans frontières ? Enjeux politiques, économiques et urbains du développement des dispositifs numériques de sécurité"

Discutante : Anne Bellon (UTC, COSTECH)

  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Histoire des sciences, des techniques et des savoirs – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Santé, médecine et questions sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Études environnementales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
Contacts additionnels
sezin.topcu@ehess.fr
Informations pratiques

Contacter par courriel les organisatrices pour toute demande d'information ou prise de rendez-vous.

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis

Le séminaire est ouvert aux étudiant·e·s en master, doctorant·e·s, chercheur·e·s, et toute personne intéressée sur demande.

  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle A527
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / mensuel (3e), mardi 09:30-13:30
    du 19 octobre 2021 au 19 avril 2022
    Nombre de séances : 6