Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2022-2023.

UE889 - Histoire du discours sur soi et des identités collectives en Asie centrale (XVIe-XXe siècles)


Lieu et planning


  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle A602
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / hebdomadaire, mercredi 12:30-14:30
    du 10 novembre 2021 au 8 juin 2022
    Nombre de séances : 24


Description


Dernière modification : 17 mai 2022 15:27

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie historique, Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie culturelle Anthropologie historique Histoire
Aires culturelles
Asie centrale
Intervenant·e·s
  • Vincent Fourniau [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Centre d'études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC)

L'aire culturelle appelée Asie centrale forme aussi une aire historique en propre. Elle est constituée des cinq républiques ex-soviétiques, du Xinjiang et du nord de l'Afghanistan. Les travaux sur la période actuelle dominent numériquement le champ des études centre-asiatiques, mais ils ne prennent souvent pas assez en considération le temps long. L'objet de ce séminaire est donc de faire dialoguer l'étude du temps long et des réalités contemporaines de cette vaste région. On va notamment étudier la constitution des identités collectives et des discours sur soi entre les XVe et XXe siècles, sur la base de sources endogènes des différentes entités politiques de cette vaste aire, ainsi que des travaux disponibles. Ce faisant, on étudie aussi les représentations du soi collectif dans les sociétés centre-asiatiques avant la colonisation, ainsi que les discours et l'utilisation actuelle du passé. L'étude de ce temps longs et de ces discours peut ouvrir à de nouvelles analyses sur la région, elle constitue un champ neuf de réflexions. La production académique est en plein renouvellement, mais les productions soviétiques et occidentales de l'époque de la Guerre froide ont encore une certaine influence, tandis que sur le terrain, on est confronté aux points de vue nationaux ethno-centrés actuellement développés dans les pays devenus indépendants.

Les séances du 11 et 18 mai se dérouleront en salle 0.031, bât. recherche sud, campus Condorcet

La séance du 25 mai se déroulera en salle 2.06, GED, campus Condorcet

La séance du 31 mai se déroulera en salle 0.016, bâtiment Recherche Sud, Campus Condorcet

La séance du 1er juin se déroulera en salle 2.14, GED, Campus Condorcet

La séance du 8 juin se déroulera en salle 2.14, GED, Campus Condorcet


Master


  • Séminaires de recherche – Anthropologie-Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel hebdomadaire = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel hebdomadaire = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel hebdomadaire = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel hebdomadaire = 12 ECTS
    MCC – exposé oral

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

L'enseignant reçoit les étudiantes et étudiants sur rendez-vous

Direction de travaux des étudiants

L'enseignant reçoit sur rendez-vous pour discuter des travaux d'étudiants.

Réception des candidats

On peut contacter directement l'enseignant à son courriel professionnel ou le secrétariat du CETOBaC.

Pré-requis

La connaissance d'une langue d'Asie centrale, y compris le russe, est bénéfique


Compte rendu


Le séminaire a exploré la maturation des processus politiques et sociaux d’appropriation de référents non religieux par lesquels les sociétés centre-asiatiques ont pu se définir collectivement à plusieurs époques historiques, entre le XVIe et le XXe siècle. On dispose encore de très peu d’analyses sur ces processus, car la sociologie et l’anthropologie historiques sont peu développées dans les études sur notre aire. En outre, la thématique des identités collectives de l’Asie centrale classique a été surtout approchée par le prisme de l’identité ethnique, ce qui continue de la détourner de l’analyse des processus sociaux. Enfin, le prisme de l’identité ethnique a constitué un point de focalisation de la production occidentale sur la région entre 1945 et 2000, surtout en relation avec la question des populations non slaves de l’URSS, mais sans se soucier de l’historicité des affiliations communes dans lesquelles les populations de la région se reconnaissaient à l’ère précoloniale. Cette historicité reste entièrement à construire.

Le séminaire s’est bien sûr adapté aux centres d’intérêts des étudiantes et des étudiants, qui connaissaient des langues utiles pour la région, mais qui renvoient à des corpus de sources bien différents les uns des autres : persan, arabe, russe, « turc de turquie ». Cette hétérogénéité, riche des langues et des terrains pratiqués, dont plusieurs tout à fait en dehors de la zone centre-asiatique, a amené notre groupe a des échanges riches et de très bonne tenue.

On a donné une attention assez soutenue à l’histoire du nord de l’Afghanistan avant sa prise de contrôle définitive par le pouvoir de Kaboul, au début du XIXe siècle. Et concernant les séances consacrées à la Politique des nationalités de l’URSS, la guerre déclenchée en Ukraine par la Russie en février 2022 a conduit à mettre l’accent sur plusieurs aspects de l’histoire des nationalités qui sont distordus dans le discours révisionniste du pouvoir russe actuel.   

Dernière modification : 17 mai 2022 15:27

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie historique, Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie culturelle Anthropologie historique Histoire
Aires culturelles
Asie centrale
Intervenant·e·s
  • Vincent Fourniau [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Centre d'études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC)

L'aire culturelle appelée Asie centrale forme aussi une aire historique en propre. Elle est constituée des cinq républiques ex-soviétiques, du Xinjiang et du nord de l'Afghanistan. Les travaux sur la période actuelle dominent numériquement le champ des études centre-asiatiques, mais ils ne prennent souvent pas assez en considération le temps long. L'objet de ce séminaire est donc de faire dialoguer l'étude du temps long et des réalités contemporaines de cette vaste région. On va notamment étudier la constitution des identités collectives et des discours sur soi entre les XVe et XXe siècles, sur la base de sources endogènes des différentes entités politiques de cette vaste aire, ainsi que des travaux disponibles. Ce faisant, on étudie aussi les représentations du soi collectif dans les sociétés centre-asiatiques avant la colonisation, ainsi que les discours et l'utilisation actuelle du passé. L'étude de ce temps longs et de ces discours peut ouvrir à de nouvelles analyses sur la région, elle constitue un champ neuf de réflexions. La production académique est en plein renouvellement, mais les productions soviétiques et occidentales de l'époque de la Guerre froide ont encore une certaine influence, tandis que sur le terrain, on est confronté aux points de vue nationaux ethno-centrés actuellement développés dans les pays devenus indépendants.

Les séances du 11 et 18 mai se dérouleront en salle 0.031, bât. recherche sud, campus Condorcet

La séance du 25 mai se déroulera en salle 2.06, GED, campus Condorcet

La séance du 31 mai se déroulera en salle 0.016, bâtiment Recherche Sud, Campus Condorcet

La séance du 1er juin se déroulera en salle 2.14, GED, Campus Condorcet

La séance du 8 juin se déroulera en salle 2.14, GED, Campus Condorcet

  • Séminaires de recherche – Anthropologie-Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel hebdomadaire = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel hebdomadaire = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel hebdomadaire = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel hebdomadaire = 12 ECTS
    MCC – exposé oral
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

L'enseignant reçoit les étudiantes et étudiants sur rendez-vous

Direction de travaux des étudiants

L'enseignant reçoit sur rendez-vous pour discuter des travaux d'étudiants.

Réception des candidats

On peut contacter directement l'enseignant à son courriel professionnel ou le secrétariat du CETOBaC.

Pré-requis

La connaissance d'une langue d'Asie centrale, y compris le russe, est bénéfique

  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle A602
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / hebdomadaire, mercredi 12:30-14:30
    du 10 novembre 2021 au 8 juin 2022
    Nombre de séances : 24

Le séminaire a exploré la maturation des processus politiques et sociaux d’appropriation de référents non religieux par lesquels les sociétés centre-asiatiques ont pu se définir collectivement à plusieurs époques historiques, entre le XVIe et le XXe siècle. On dispose encore de très peu d’analyses sur ces processus, car la sociologie et l’anthropologie historiques sont peu développées dans les études sur notre aire. En outre, la thématique des identités collectives de l’Asie centrale classique a été surtout approchée par le prisme de l’identité ethnique, ce qui continue de la détourner de l’analyse des processus sociaux. Enfin, le prisme de l’identité ethnique a constitué un point de focalisation de la production occidentale sur la région entre 1945 et 2000, surtout en relation avec la question des populations non slaves de l’URSS, mais sans se soucier de l’historicité des affiliations communes dans lesquelles les populations de la région se reconnaissaient à l’ère précoloniale. Cette historicité reste entièrement à construire.

Le séminaire s’est bien sûr adapté aux centres d’intérêts des étudiantes et des étudiants, qui connaissaient des langues utiles pour la région, mais qui renvoient à des corpus de sources bien différents les uns des autres : persan, arabe, russe, « turc de turquie ». Cette hétérogénéité, riche des langues et des terrains pratiqués, dont plusieurs tout à fait en dehors de la zone centre-asiatique, a amené notre groupe a des échanges riches et de très bonne tenue.

On a donné une attention assez soutenue à l’histoire du nord de l’Afghanistan avant sa prise de contrôle définitive par le pouvoir de Kaboul, au début du XIXe siècle. Et concernant les séances consacrées à la Politique des nationalités de l’URSS, la guerre déclenchée en Ukraine par la Russie en février 2022 a conduit à mettre l’accent sur plusieurs aspects de l’histoire des nationalités qui sont distordus dans le discours révisionniste du pouvoir russe actuel.