Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2022-2023.

UE763 - Histoire du calcul des probabilités et des statistiques


Lieu et planning


  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle A102
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    2nd semestre / bimensuel (1re/3e), vendredi 10:30-12:30
    du 7 janvier 2022 au 1er avril 2022
    Nombre de séances : 6


Description


Dernière modification : 30 novembre 2021 16:14

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Philosophie et épistémologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Épistémologie Études des sciences contemporaines Histoire des sciences et des techniques Mathématiques et sciences sociales
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Éric Brian [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Centre Maurice-Halbwachs (CMH)
  • Thierry Martin   professeur des universités (émérite), Université de Franche-Comté
  • Laurent Mazliak   maître de conférences, Sorbonne Université

Le séminaire se tient de janvier à avril. Il tend à favoriser le dialogue et la formation mutuelle entre spécialistes ou étudiants d’horizons différents qui scrutent l’histoire des mathématiques du probable et celle de leurs rapports avec les sciences économiques, humaines et sociales, ou avec tout autre domaine où le calcul des probabilités et les statistiques importent aujourd’hui ou bien ont importé d’aussi loin qu’on s’en souvienne. Son ambition est d’être à la fois un lieu d’initiation à l’histoire de l’élaboration et des usages des méthodes quantitatives dans les sciences sociales, et un carrefour qui permette la présentation de travaux en cours sur ces questions. Organisateurs ou personnes invitées (étudiants ou chercheurs) présenteront des travaux en cours. Le caractère fortement interactif de l’ensemble est encouragé.

EHESS au Campus Condorcet, Salle A102, 2 cours des humanités, 93300 Aubervilliers.
Six séances au second semestre / bimensuel (1re/3e), vendredi 10:30-12:30.

7 janvier 2022 : Éric Brian (EHESS) : Pourquoi Maurice Halbwachs (1877-1945) se préoccupait-il du calcul des probabilités.

21 janvier 2022 : Éric Brian (EHESS) : Les économistes futurs seront ils mathématiciens ?

4 février 2022 : Thierry Martin (Université de Franche-Comté) : Médecine et probabilité pendant le premier XIXe siècle français.

18 février 2022 : Gilles Palsky (Paris I Panthéon-Sorbonne) : La méthode graphique de Jacques Bertin (1918-2020).

4 mars 2022 : Jean-Pierre Beaud (UQAM) : L’obligation de répondre et la statistique publique. Une enquête sociohistorique.

1er avril 2022 :  Laurent Mazliak (Sorbonne-Université) et Loïc Petitgirard (CNAM) : L’analyse harmonique au service du racisme ? Les troubles recherches de Fernand Ozil (1875-1950) pendant l’Occupation.


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

dates, bibliographie et textes en lignes indiqués sur : http://eric-brian-infos.blogspot.com

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Compte rendu


Cette année universitaire aura été celle de la quarantième édition du séminaire qui est animé, pour l’EHESS, par Morgane Labbé et Éric Brian avec l’appui de deux collègues universitaires : Laurent Mazliak (Sorbonne Université) et Thierry Martin (Université de Franche-Comté). Depuis ses débuts cette animation-séminaire couvre le spectre dans lequel les recherches spécialisées se déploient : philosophie, mathématique et histoire des mathématiques, sciences sociales et histoire.

Le directeur d’études, Éric Brian, a ouvert le séminaire en donnant deux exposés. Le premier a visé la prédilection du sociologue Maurice Halbwachs pour le calcul des probabilités. Pour l’étudier il a fallu se souvenir qu’alors un sociologue était avant tout un philosophe et que ses travaux se situaient dans l’actualité philosophique du moment, en l’occurrence : la phénoménologie continentale à laquelle Halbwachs avait été exposé lors des rencontres universitaires franco-allemandes de Davos des années 1920. Cet exposé a fait l’objet d’une publication dont les références sont données dans le compte-rendu du séminaire de chaire du directeur d’études. La seconde intervention était intitulée « les économistes du futurs seront ils mathématiciens ». Il s’agissait d’une critique du recours au calcul des probabilités en économétrie du point de vue de l’axiomatique de ce calcul, nouvelle au XXe siècle. Le propos a été repris lors d’une intervention sur la modélisation de l’incertitude à l’EM-Lyon en mars 2022 et dans un article à paraître prochainement dans un recueil de l’Académie des sciences de Moscou.

Thierry Martin a ensuite accordé une séance au recours éventuel de la médecine aux probabilités au XIXe siècle. Ensuite, deux invités sont intervenus, Gilles Palsky (Panthéon-Sorbonne) nous a fait renouer avec l’une des grandes œuvres de l’École : la méthode graphique de Jacques Bertin (1918-2020) ; puis Jean-Pierre Beaud (Université du Québec à Montréal) a rendu compte d’une enquête qu’il a mené sur l’obligation de répondre à la statistique publique, question intensément débattue au Canada qui a conduit notre collègue à être consulté par la commission parlementaire installé pour la traiter. Comme quoi l’histoire du calcul des probabilités et des statistique peut être d’utilité publique. C’est Laurent Mazliak qui a conclu en rendant compte des recherches de Fernand Ozil (1875-1950) pendant l’Occupation, un savant lié à la Marine nationale qui entendait établir des équations algébriques des profils anthropométriques. Alors que la pandémie se dissipe, le séminaire va reprendre un rythme de douze séances annuelles l’an prochain.

Publications

Publications : voir le séminaire de la direction d’études.

Dernière modification : 30 novembre 2021 16:14

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Philosophie et épistémologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Épistémologie Études des sciences contemporaines Histoire des sciences et des techniques Mathématiques et sciences sociales
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Éric Brian [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Centre Maurice-Halbwachs (CMH)
  • Thierry Martin   professeur des universités (émérite), Université de Franche-Comté
  • Laurent Mazliak   maître de conférences, Sorbonne Université

Le séminaire se tient de janvier à avril. Il tend à favoriser le dialogue et la formation mutuelle entre spécialistes ou étudiants d’horizons différents qui scrutent l’histoire des mathématiques du probable et celle de leurs rapports avec les sciences économiques, humaines et sociales, ou avec tout autre domaine où le calcul des probabilités et les statistiques importent aujourd’hui ou bien ont importé d’aussi loin qu’on s’en souvienne. Son ambition est d’être à la fois un lieu d’initiation à l’histoire de l’élaboration et des usages des méthodes quantitatives dans les sciences sociales, et un carrefour qui permette la présentation de travaux en cours sur ces questions. Organisateurs ou personnes invitées (étudiants ou chercheurs) présenteront des travaux en cours. Le caractère fortement interactif de l’ensemble est encouragé.

EHESS au Campus Condorcet, Salle A102, 2 cours des humanités, 93300 Aubervilliers.
Six séances au second semestre / bimensuel (1re/3e), vendredi 10:30-12:30.

7 janvier 2022 : Éric Brian (EHESS) : Pourquoi Maurice Halbwachs (1877-1945) se préoccupait-il du calcul des probabilités.

21 janvier 2022 : Éric Brian (EHESS) : Les économistes futurs seront ils mathématiciens ?

4 février 2022 : Thierry Martin (Université de Franche-Comté) : Médecine et probabilité pendant le premier XIXe siècle français.

18 février 2022 : Gilles Palsky (Paris I Panthéon-Sorbonne) : La méthode graphique de Jacques Bertin (1918-2020).

4 mars 2022 : Jean-Pierre Beaud (UQAM) : L’obligation de répondre et la statistique publique. Une enquête sociohistorique.

1er avril 2022 :  Laurent Mazliak (Sorbonne-Université) et Loïc Petitgirard (CNAM) : L’analyse harmonique au service du racisme ? Les troubles recherches de Fernand Ozil (1875-1950) pendant l’Occupation.

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

Contacts additionnels
-
Informations pratiques

dates, bibliographie et textes en lignes indiqués sur : http://eric-brian-infos.blogspot.com

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-
  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle A102
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    2nd semestre / bimensuel (1re/3e), vendredi 10:30-12:30
    du 7 janvier 2022 au 1er avril 2022
    Nombre de séances : 6

Cette année universitaire aura été celle de la quarantième édition du séminaire qui est animé, pour l’EHESS, par Morgane Labbé et Éric Brian avec l’appui de deux collègues universitaires : Laurent Mazliak (Sorbonne Université) et Thierry Martin (Université de Franche-Comté). Depuis ses débuts cette animation-séminaire couvre le spectre dans lequel les recherches spécialisées se déploient : philosophie, mathématique et histoire des mathématiques, sciences sociales et histoire.

Le directeur d’études, Éric Brian, a ouvert le séminaire en donnant deux exposés. Le premier a visé la prédilection du sociologue Maurice Halbwachs pour le calcul des probabilités. Pour l’étudier il a fallu se souvenir qu’alors un sociologue était avant tout un philosophe et que ses travaux se situaient dans l’actualité philosophique du moment, en l’occurrence : la phénoménologie continentale à laquelle Halbwachs avait été exposé lors des rencontres universitaires franco-allemandes de Davos des années 1920. Cet exposé a fait l’objet d’une publication dont les références sont données dans le compte-rendu du séminaire de chaire du directeur d’études. La seconde intervention était intitulée « les économistes du futurs seront ils mathématiciens ». Il s’agissait d’une critique du recours au calcul des probabilités en économétrie du point de vue de l’axiomatique de ce calcul, nouvelle au XXe siècle. Le propos a été repris lors d’une intervention sur la modélisation de l’incertitude à l’EM-Lyon en mars 2022 et dans un article à paraître prochainement dans un recueil de l’Académie des sciences de Moscou.

Thierry Martin a ensuite accordé une séance au recours éventuel de la médecine aux probabilités au XIXe siècle. Ensuite, deux invités sont intervenus, Gilles Palsky (Panthéon-Sorbonne) nous a fait renouer avec l’une des grandes œuvres de l’École : la méthode graphique de Jacques Bertin (1918-2020) ; puis Jean-Pierre Beaud (Université du Québec à Montréal) a rendu compte d’une enquête qu’il a mené sur l’obligation de répondre à la statistique publique, question intensément débattue au Canada qui a conduit notre collègue à être consulté par la commission parlementaire installé pour la traiter. Comme quoi l’histoire du calcul des probabilités et des statistique peut être d’utilité publique. C’est Laurent Mazliak qui a conclu en rendant compte des recherches de Fernand Ozil (1875-1950) pendant l’Occupation, un savant lié à la Marine nationale qui entendait établir des équations algébriques des profils anthropométriques. Alors que la pandémie se dissipe, le séminaire va reprendre un rythme de douze séances annuelles l’an prochain.

Publications

Publications : voir le séminaire de la direction d’études.