Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2022-2023.

UE709 - Filmer le champ social : corps, bouleversements sociétaux et cinéma documentaire


Lieu et planning


  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle gradinée
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / bimensuel (1re/3e/5e), mercredi 18:30-20:30
    du 17 novembre 2021 au 8 juin 2022
    Nombre de séances : 12


Description


Dernière modification : 9 juin 2022 11:53

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Méthodes et techniques des sciences sociales, Signes, formes, représentations, Sociologie
Page web
https://fcs.hypotheses.org/ 
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie visuelle Cinéma Culture visuelle Enquêtes Ethnographie Image Méthodes et techniques des sciences sociales Politique Sociologie Visuel
Aires culturelles
Contemporain (anthropologie du, monde)
Intervenant·e·s

Peut-on documenter l’émergence des nouvelles mondialités contemporaines ? Comment le film documentaire témoigne-t-il de la transformation des corps, de la tension entre gestes et paroles, entre subjectivités individuelles et attitudes collectives, entre modes de vie diurnes et nocturnes ? En filmant les gestes, les visages et les corps, le film documentaire révèle ce que le texte risque de refouler. Comment les nouvelles pratiques filmiques sont-elles susceptibles de modifier en profondeur l’approche d’un « terrain » et celui de la recherche en sciences sociales ?

Au cours de l’année 2020-2021, de novembre à juin, le séminaire bimensuel Filmer le champ social coordonné par Caterina Pasqualino, Daniel Friedmann et Monique Peyrière invitera les cinéastes et leurs équipes pour lesquels « faire du cinéma » consiste à révéler les potentialités critiques des formes de vie, à documenter les vifs conflits sociaux de notre temps, à plonger au cœur d’une intimité contemporaine en pleine mutation.

Monique Peyrière est associée à une initiative étudiante : le ciné-club PSL-Filmer le champ social, qui organise des cinés-débats mensuels au cinéma Espace St Michel (75005), en présence des cinéastes: https://fcs.hypotheses.org/

Les séances des 11 et 18 mai se dérouleront en salle BS1_28, 54 bd Raspail 75006 Paris

Les séances des 1er et 8 juin 2022 se dérouleront en salle 3.07, Centre des colloques, campus Condorcet

La séance du 1er juin se déroulera en salle 3.03, Centre des colloques, Campus Condorcet

La séance du 15 juin se déroulera de 14 h à 19 h, en salle 3.07, centre des colloques, Campus Condorcet


Master


  • Séminaires de recherche – Anthropologie-Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – Réalisation d'un film de moins de 12mn sur une thématique du séminaire + exposé oral ou Analyse d'une séance du séminaire avec dossier écrit + exposé oral
  • Séminaires de recherche – Arts, littératures et langages-Images, cultures visuelles, histoire de l'art (M2) – M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – Réalisation d'un film de moins de 12mn sur une thématique du séminaire + exposé oral ou Analyse d'une séance du séminaire avec dossier écrit + exposé oral
  • Séminaires de recherche – Sciences sociales-Pratiques de l'interdisciplinarité en sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – Réalisation d'un film de moins de 12mn sur une thématique du séminaire + exposé oral ou Analyse d'une séance du séminaire avec dossier écrit + exposé oral
  • Séminaires de recherche – Sociologie – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – Film de moins de 12mn+exposé oral ou CR de séance avec dossier écrit+exposé oral

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Compte rendu


Au cours de l’année 2021-2022, le séminaire a présenté et analysé douze films documentaires en présence de leurs auteurs, 7 réalisatrices et 5 réalisateurs.

Chacun de ses films met en œuvre une démarche cinématographique singulière tout en déployant des problématiques qui les rapprochent.

Dix de ces films sont des enquêtes dont cinq concernent le champ politico-historique (Hitch, une histoire iranienne de Chowra Makaremi, Relaxe de Audrey Ginestet,  Aimer la vie de Nadia Genet, Hors de soi de Lionel Retornaz, André Dang, un combat calédonien de Jean-Michel Rodrigo).

Les trois premiers films sont l’œuvre de réalisatrices qui suivent les destinées de trois personnages féminins politiquement engagées dans des sociétés différentes.

Hitch nous montre l’enquête de Chowra Makaremi qui s’efforce de retrouver les traces de sa mère exécutée par la République islamique iranienne tandis que Audrey Ginestet  observe le  soutien apporté à Manon dans le combat pour obtenir sa relaxe alors qu’elle est inculpée de participation à une entreprise de sabotage des lignes TGV.  

Aimer la vie nous emmène dans un road movie où Helyette vieille militante anarchiste, met en œuvre une éthique qui transcende son idéologie.

Hors de soi s’attache à une tentative de reconquérir l’espace public tandis que le combat de André Dang nous montre l’itinéraire d’un « transfuge de classe » né dans un campement de mineurs tonkinois en Nouvelle Calédonie qui devient un riche entrepreneur tout en restant solidaires avec les siens invisibles.

Trois  autres enquêtes portent sur des stratégies de  sujets qui  mettent en œuvre une mobilité spatiale ou temporelle ; deux de ces films s’attachent aux  désirs d’autonomisation de groupes de jeunes par l’exode rural vers la ville (Yonaguni de Anush Hamzehian) ou au contraire  en se mettant à distance de l’environnement social et de ses normes pour expérimenter dans la nature une vie nouvelle et marginale (Pas comme les loups de Vincent Pouplard  ) .

Emmanuel Grimaud, réalisateur de Black Hole pénètre dans le cabinet d’un thérapeute traditionnel en Inde pour observer ses patients qui cherchent dans l’exploration  temporelle sous hypnose de leurs vies antérieures le moyen de surmonter les traumatismes de leur vie actuelle .

Dear Hacker de Alice Lenay questionne le rapport solitaire à l’autre dans le monde virtuel de la révolution numérique.

Le bruit du Canon de Marie Voignier est une enquête sur le rapport inextricable entre les humains et les espèces animales considérées comme nuisibles ; à ce titre on  peut le rapprocher des deux films suivants qui dans le langage du cinéma expérimental dévoilent la face cachée des liens écosystémiques de communication et d’échange entre l’homme et le monde animal.

Les deux films qui ne donnent pas lieu à des enquêtes sont des adaptations dans une esthétique expérimentale d’œuvres littéraires (Common Birds de Silvia Maglioni et Graeme Thomson ) à partir des Oiseaux d’Aristophane et Les côtés d’une tortue de Carolina Saquel d’après Les Îles enchantées de Herman Melville. Ces œuvres élaborent sur un mode anthropomorphique à la fois politique et corporel une symbolique des liens interespèces.

Dernière modification : 9 juin 2022 11:53

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Méthodes et techniques des sciences sociales, Signes, formes, représentations, Sociologie
Page web
https://fcs.hypotheses.org/ 
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie visuelle Cinéma Culture visuelle Enquêtes Ethnographie Image Méthodes et techniques des sciences sociales Politique Sociologie Visuel
Aires culturelles
Contemporain (anthropologie du, monde)
Intervenant·e·s

Peut-on documenter l’émergence des nouvelles mondialités contemporaines ? Comment le film documentaire témoigne-t-il de la transformation des corps, de la tension entre gestes et paroles, entre subjectivités individuelles et attitudes collectives, entre modes de vie diurnes et nocturnes ? En filmant les gestes, les visages et les corps, le film documentaire révèle ce que le texte risque de refouler. Comment les nouvelles pratiques filmiques sont-elles susceptibles de modifier en profondeur l’approche d’un « terrain » et celui de la recherche en sciences sociales ?

Au cours de l’année 2020-2021, de novembre à juin, le séminaire bimensuel Filmer le champ social coordonné par Caterina Pasqualino, Daniel Friedmann et Monique Peyrière invitera les cinéastes et leurs équipes pour lesquels « faire du cinéma » consiste à révéler les potentialités critiques des formes de vie, à documenter les vifs conflits sociaux de notre temps, à plonger au cœur d’une intimité contemporaine en pleine mutation.

Monique Peyrière est associée à une initiative étudiante : le ciné-club PSL-Filmer le champ social, qui organise des cinés-débats mensuels au cinéma Espace St Michel (75005), en présence des cinéastes: https://fcs.hypotheses.org/

Les séances des 11 et 18 mai se dérouleront en salle BS1_28, 54 bd Raspail 75006 Paris

Les séances des 1er et 8 juin 2022 se dérouleront en salle 3.07, Centre des colloques, campus Condorcet

La séance du 1er juin se déroulera en salle 3.03, Centre des colloques, Campus Condorcet

La séance du 15 juin se déroulera de 14 h à 19 h, en salle 3.07, centre des colloques, Campus Condorcet

  • Séminaires de recherche – Anthropologie-Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – Réalisation d'un film de moins de 12mn sur une thématique du séminaire + exposé oral ou Analyse d'une séance du séminaire avec dossier écrit + exposé oral
  • Séminaires de recherche – Arts, littératures et langages-Images, cultures visuelles, histoire de l'art (M2) – M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – Réalisation d'un film de moins de 12mn sur une thématique du séminaire + exposé oral ou Analyse d'une séance du séminaire avec dossier écrit + exposé oral
  • Séminaires de recherche – Sciences sociales-Pratiques de l'interdisciplinarité en sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – Réalisation d'un film de moins de 12mn sur une thématique du séminaire + exposé oral ou Analyse d'une séance du séminaire avec dossier écrit + exposé oral
  • Séminaires de recherche – Sociologie – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – Film de moins de 12mn+exposé oral ou CR de séance avec dossier écrit+exposé oral
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-
  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle gradinée
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / bimensuel (1re/3e/5e), mercredi 18:30-20:30
    du 17 novembre 2021 au 8 juin 2022
    Nombre de séances : 12

Au cours de l’année 2021-2022, le séminaire a présenté et analysé douze films documentaires en présence de leurs auteurs, 7 réalisatrices et 5 réalisateurs.

Chacun de ses films met en œuvre une démarche cinématographique singulière tout en déployant des problématiques qui les rapprochent.

Dix de ces films sont des enquêtes dont cinq concernent le champ politico-historique (Hitch, une histoire iranienne de Chowra Makaremi, Relaxe de Audrey Ginestet,  Aimer la vie de Nadia Genet, Hors de soi de Lionel Retornaz, André Dang, un combat calédonien de Jean-Michel Rodrigo).

Les trois premiers films sont l’œuvre de réalisatrices qui suivent les destinées de trois personnages féminins politiquement engagées dans des sociétés différentes.

Hitch nous montre l’enquête de Chowra Makaremi qui s’efforce de retrouver les traces de sa mère exécutée par la République islamique iranienne tandis que Audrey Ginestet  observe le  soutien apporté à Manon dans le combat pour obtenir sa relaxe alors qu’elle est inculpée de participation à une entreprise de sabotage des lignes TGV.  

Aimer la vie nous emmène dans un road movie où Helyette vieille militante anarchiste, met en œuvre une éthique qui transcende son idéologie.

Hors de soi s’attache à une tentative de reconquérir l’espace public tandis que le combat de André Dang nous montre l’itinéraire d’un « transfuge de classe » né dans un campement de mineurs tonkinois en Nouvelle Calédonie qui devient un riche entrepreneur tout en restant solidaires avec les siens invisibles.

Trois  autres enquêtes portent sur des stratégies de  sujets qui  mettent en œuvre une mobilité spatiale ou temporelle ; deux de ces films s’attachent aux  désirs d’autonomisation de groupes de jeunes par l’exode rural vers la ville (Yonaguni de Anush Hamzehian) ou au contraire  en se mettant à distance de l’environnement social et de ses normes pour expérimenter dans la nature une vie nouvelle et marginale (Pas comme les loups de Vincent Pouplard  ) .

Emmanuel Grimaud, réalisateur de Black Hole pénètre dans le cabinet d’un thérapeute traditionnel en Inde pour observer ses patients qui cherchent dans l’exploration  temporelle sous hypnose de leurs vies antérieures le moyen de surmonter les traumatismes de leur vie actuelle .

Dear Hacker de Alice Lenay questionne le rapport solitaire à l’autre dans le monde virtuel de la révolution numérique.

Le bruit du Canon de Marie Voignier est une enquête sur le rapport inextricable entre les humains et les espèces animales considérées comme nuisibles ; à ce titre on  peut le rapprocher des deux films suivants qui dans le langage du cinéma expérimental dévoilent la face cachée des liens écosystémiques de communication et d’échange entre l’homme et le monde animal.

Les deux films qui ne donnent pas lieu à des enquêtes sont des adaptations dans une esthétique expérimentale d’œuvres littéraires (Common Birds de Silvia Maglioni et Graeme Thomson ) à partir des Oiseaux d’Aristophane et Les côtés d’une tortue de Carolina Saquel d’après Les Îles enchantées de Herman Melville. Ces œuvres élaborent sur un mode anthropomorphique à la fois politique et corporel une symbolique des liens interespèces.