Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2022-2023.

UE672 - Les âges du travail : enquêtes sociologiques et historiques


Lieu et planning


  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle 25-A
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / bimensuel (1re/3e/5e), mercredi 16:30-18:30
    du 17 novembre 2021 au 20 avril 2022
    Nombre de séances : 12


Description


Dernière modification : 9 mai 2022 14:44

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Corps Discrimination Droit, normes et société Genre Inégalités Politiques publiques Professions Temps/temporalité Travail
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Juliette Rennes [référent·e]   directrice d'études, EHESS / Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

Ce séminaire de recherche porte sur les rapports d’âge et de génération appréhendés à partir du travail et des carrières professionnelles. Il s’articule autour de trois axes :

  1. Les normes définissant les âges du travail. Qu’il s’agisse de l’interdiction du travail des enfants ou de la mise en place (et de la mise en cause) des systèmes de retraites, des seuils et des limites d’âge dans tel ou tel domaine professionnel ou de la contestation de ces barrières d’âge, on s’intéresse aux normes juridiques, articulées à des normes de genre et d’autres normes sociales qui façonnent les âges d’entrée et de sortie du travail ainsi qu’à l’évolution et la contestation de ces normes.
  2. Jeunesse et vieillissement dans les trajectoires professionnelles. Dans certaines carrières, la jeunesse constitue un capital quand d’autres valorisent au contraire «l’expérience», voire l’avancée en âge. Dans certaines activités, il est possible de bien vieillir quand d’autres abiment précocement les corps. On interrogera les inégalités sociales et genrées que révèlent ces métiers de jeunesse et ces professions du vieillissement. 
  3. L’écart d’âge et les rapports intergénérationnels au travail. Des grands écarts d’âge et de génération organisent certains métiers liés à l’éducation et au care (quand le  personnel des crèches et écoles primaires est beaucoup plus âgé que le public enfantin avec lequel il travaille, à l’inverse le personnel des maisons de retraite ou les aides à domicile sont bien plus jeunes que ceux et celles dont ils prennent soin). Dans quelle mesure ces différences d’âge façonnent-elles les relations qui structurent ces institutions ? Des pédagogies critiques aux maisons de retraite autogérées, quelles sont les stratégies pour repenser à la fois les relations d’autorité et les rapports d’âge dans ces métiers ? Par-delà ces professions spécifiques, comment se manifestent les différences d’âge et de génération entre collègues au sein de métiers divers ?

Toutes ces questions seront abordées tant à partir d’enquêtes classiques que de recherches en cours et de travaux des participant·es du séminaire.

Âge, travail et genre : perspectives historiques

17 novembre 2021 : Séance introductive.

1er décembre 2021 : Genre et métiers du vieillissement aux XIXe-XXe siècles en France. Extraits d’enquêtes en cours, avec Mathilde Rossigneux Meheust et Marie Derrien, historiennes.

Des métiers pour la jeunesse ? Enquêtes sociologiques 

15 décembre 2021 : Jeunesse et sale boulot: enjeux de classe, genre, âge et race. Enquêtes sur les vendeuses de prêt à porter et les livreurs à vélo, avec Anaïs Lehmann et Hélène Stevens, sociologues (et la participation d’Émilie Aunis en visio).

5 janvier 2022 : Passage à l'âge adulte et travail, avec ou sans diplôme. Enquêtes en milieu rural, avec Perrine Agnoux et Clément Reversé,  sociologues.

Catégorisations d'âge au travail

19 janvier 2022 : Métier d'enseignant‧e et « métier d'élève ». L'enjeu de la relation hiérarchique avec les enfants dans les innovations pédagogiques et les écoles dites alternatives, avec Nicolas Duval Valachs et Amelia Legavre, sociologues.

2 février 2022 : Le travail judiciaire. Les rapports sociaux adultes/adolescent·es au tribunal pour enfants, avec Arthur Vuattoux, sociologue.

23 février 2022 : Le travail médical et de care. Catégorisations d’âge dans les métiers de soin envers les vieilles personnes, avec Iris Loffeier et Martin Sarzier, sociologues.

Se maintenir dans le métier

2 mars 2022 : Âge et vieillissement chez les acteurs et actrices (1) : des rôles aux carrières d’interprètes, avec Mathieu Arbogast et Louis Pastor, sociologues.

16 mars 2022 : Âge et vieillissement chez les acteurs et actrices (2). Les mobilisations professionnelles, avec Marina Tomé et Catherine Piffaretti, comédiennes, membres de l’AAFA-Tunnel de la comédienne de 50 ans. 

6 avril 2022 : L’âge des (pré)retraites, une variable d’ajustement des politiques publiques ? avec Ilias Naji et Claire Lefrançois.

13 avril 2022 : La danse, avec Cécile Proust, chorégraphe, et des participant·es du projet collectif « Ce que l’âge apporte à la danse ».

Les enjeux d’âge dans la relation d’enquête en sciences sociales

20 avril 2022 : Discussion à partir des travaux des participant·es.

La séance du 11 mai se déroulera en salle 0.015, bât. recherche sud, campus Condorcet


Master


  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Santé, médecine et questions sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
  • Séminaires de recherche – Sciences sociales-Pratiques de l'interdisciplinarité en sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
  • Séminaires de recherche – Sociologie – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
  • Séminaires de recherche – Études sur le genre-Histoire – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
  • Séminaires de recherche – Études sur le genre-Sociologie – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu

Renseignements


Contacts additionnels
-
Labels
EUR Gender and Sexuality Studies
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Compte rendu


Dans ce nouveau séminaire de recherche, on s’est proposé d’appréhender les expériences et les relations de travail sous l’angle de l’avancée en âge et des rapports intergénérationnels. Quatre axes ont traversé les différentes séances : 1) les normes définissant le « bon âge » pour entrer et sortir du monde du travail et les variations de ces normes selon les secteurs et les époques, qu’il s’agisse de normes juridiques (les seuils et les limites d’âge ; les âges de la retraite) ou de normes sociales qui ne sont pas inscrites dans le droit positif (le cas des comédiennes de plus de 50 ans que les réalisateurs et producteurs jugent trop vieilles pour les embaucher bien qu’elles ne soient pas sorties du marché de l’emploi) ; 2) Les métiers de jeunesse et ceux du vieillissement, soit l’âge jeune ou avancé comme ressource dans le recrutement et les carrières professionnelles ; 3) Les effets des métiers exercés sur l’avancée en âge (le fait de vieillir par le travail) ;  4) L’écart d’âge et les rapports intergénérationnels comme enjeu professionnel, notamment dans les relations pédagogiques ou de soin où les professionnel·les ont à traiter quotidiennement avec des personnes beaucoup plus jeunes ou plus âgées qu’eux et elles. 

Après une séance introductive, nous avons présenté, avec les historiennes Mathilde Rossigneux Meheust et Marie Derrien, nos travaux en cours respectifs sur les métiers accessibles aux vieilles travailleuses en France depuis la fin du XIXe siècle. Ensuite, plusieurs collègues sociologues ont exposé leurs enquêtes sur les enjeux de genre, de classe, de race et d’âge dans l’insertion professionnelle des jeunes sans diplôme, notamment en milieu rural (Perrine Agnoux et Clément Reversé) et au sein de différents « métiers de jeunes » : vendeuses de prêt à porter (Anaïs Lehmann) ou livreurs à vélo (Hélène Stevens).  Nous nous sommes ensuite intéressé à la catégorisation des âges par les enseignant·es dans des écoles dites alternatives (Nicolas Duval Valachs et Amelia Legavre), par les professionnels de la justice au tribunal pour enfants (Arthur Vuattoux) ou encore par le personnel médical dans des services de gérontopsychiatrie (Martin Sarzier). Enfin, une dernière série de séances qui faisait dialoguer sociologues et professionnel·les de différents secteurs explorant des enjeux d’âge dans leur propre univers de travail s’est focalisée sur le maintien et la sortie du métier à travers les débats sur les âges des retraites (Ilias Naji, Claire Lefrançois), les carrières de comédien·nes (Mathieu Arbogast, Louis Pastor, ainsi que Marina Tomé et Catherine Piffateri, membres de l’AAFA-Tunnel de la comédienne de 50 ans), des danseuses et danseurs (Cécile Proust, chorégraphe, et les participant·es du projet collectif « Ce que l’âge apporte à la danse »). Quant à la dernière séance, elle a été l’occasion de s'arrêter sur les enjeux d’âge et de génération au sein des terrains sociologiques travaillés par les étudiant·es participant au séminaire, qu’il s’agisse d’un service hospitalier néonatal, de la transmission intergénérationnelle des savoirs dans des milieux d’artisans, des carrières des femmes de ménage, du devenir professionnel des étudiant·es en art plastique, de travailleuses sexuelles ou d’esthéticiennes employées dans des chaînes d’instituts de beauté.

Publications
  • Avec Lorine Dumas, « Inventer un autre regard sur l’avancée en âge. Vieillissement corporel, féminisme et arts plastiques depuis les années 1970 », Nouvelles Questions Féministes, vol. 41, n° 1, 2022, p. 100-121.
  • « Un bel âge pour la révolte ? Âgisme et mobilisations féministes » (entretien avec Marie Fabre et Laurène Le Cozanet), Pour, vol. 242, n° 1, 2022, p. 51-59.
  • Avec Bibia Pavard, Coordination du numéro « Se dénuder », Clio, 54/2021, 300 p.
  • Avec Bibia Pavard, « Se dénuder en public. Corps, genre et politique », Clio. Femmes, Genre, Histoire, 54/2021, p. 7-22.
  • Recension de Jodi Throckmorton (ed.), Joan Semmel. Skin in the Game (catalogue d’exposition), Clio. Femmes, Genre, Histoire, 54, p. 298-301.

Dernière modification : 9 mai 2022 14:44

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Corps Discrimination Droit, normes et société Genre Inégalités Politiques publiques Professions Temps/temporalité Travail
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Juliette Rennes [référent·e]   directrice d'études, EHESS / Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

Ce séminaire de recherche porte sur les rapports d’âge et de génération appréhendés à partir du travail et des carrières professionnelles. Il s’articule autour de trois axes :

  1. Les normes définissant les âges du travail. Qu’il s’agisse de l’interdiction du travail des enfants ou de la mise en place (et de la mise en cause) des systèmes de retraites, des seuils et des limites d’âge dans tel ou tel domaine professionnel ou de la contestation de ces barrières d’âge, on s’intéresse aux normes juridiques, articulées à des normes de genre et d’autres normes sociales qui façonnent les âges d’entrée et de sortie du travail ainsi qu’à l’évolution et la contestation de ces normes.
  2. Jeunesse et vieillissement dans les trajectoires professionnelles. Dans certaines carrières, la jeunesse constitue un capital quand d’autres valorisent au contraire «l’expérience», voire l’avancée en âge. Dans certaines activités, il est possible de bien vieillir quand d’autres abiment précocement les corps. On interrogera les inégalités sociales et genrées que révèlent ces métiers de jeunesse et ces professions du vieillissement. 
  3. L’écart d’âge et les rapports intergénérationnels au travail. Des grands écarts d’âge et de génération organisent certains métiers liés à l’éducation et au care (quand le  personnel des crèches et écoles primaires est beaucoup plus âgé que le public enfantin avec lequel il travaille, à l’inverse le personnel des maisons de retraite ou les aides à domicile sont bien plus jeunes que ceux et celles dont ils prennent soin). Dans quelle mesure ces différences d’âge façonnent-elles les relations qui structurent ces institutions ? Des pédagogies critiques aux maisons de retraite autogérées, quelles sont les stratégies pour repenser à la fois les relations d’autorité et les rapports d’âge dans ces métiers ? Par-delà ces professions spécifiques, comment se manifestent les différences d’âge et de génération entre collègues au sein de métiers divers ?

Toutes ces questions seront abordées tant à partir d’enquêtes classiques que de recherches en cours et de travaux des participant·es du séminaire.

Âge, travail et genre : perspectives historiques

17 novembre 2021 : Séance introductive.

1er décembre 2021 : Genre et métiers du vieillissement aux XIXe-XXe siècles en France. Extraits d’enquêtes en cours, avec Mathilde Rossigneux Meheust et Marie Derrien, historiennes.

Des métiers pour la jeunesse ? Enquêtes sociologiques 

15 décembre 2021 : Jeunesse et sale boulot: enjeux de classe, genre, âge et race. Enquêtes sur les vendeuses de prêt à porter et les livreurs à vélo, avec Anaïs Lehmann et Hélène Stevens, sociologues (et la participation d’Émilie Aunis en visio).

5 janvier 2022 : Passage à l'âge adulte et travail, avec ou sans diplôme. Enquêtes en milieu rural, avec Perrine Agnoux et Clément Reversé,  sociologues.

Catégorisations d'âge au travail

19 janvier 2022 : Métier d'enseignant‧e et « métier d'élève ». L'enjeu de la relation hiérarchique avec les enfants dans les innovations pédagogiques et les écoles dites alternatives, avec Nicolas Duval Valachs et Amelia Legavre, sociologues.

2 février 2022 : Le travail judiciaire. Les rapports sociaux adultes/adolescent·es au tribunal pour enfants, avec Arthur Vuattoux, sociologue.

23 février 2022 : Le travail médical et de care. Catégorisations d’âge dans les métiers de soin envers les vieilles personnes, avec Iris Loffeier et Martin Sarzier, sociologues.

Se maintenir dans le métier

2 mars 2022 : Âge et vieillissement chez les acteurs et actrices (1) : des rôles aux carrières d’interprètes, avec Mathieu Arbogast et Louis Pastor, sociologues.

16 mars 2022 : Âge et vieillissement chez les acteurs et actrices (2). Les mobilisations professionnelles, avec Marina Tomé et Catherine Piffaretti, comédiennes, membres de l’AAFA-Tunnel de la comédienne de 50 ans. 

6 avril 2022 : L’âge des (pré)retraites, une variable d’ajustement des politiques publiques ? avec Ilias Naji et Claire Lefrançois.

13 avril 2022 : La danse, avec Cécile Proust, chorégraphe, et des participant·es du projet collectif « Ce que l’âge apporte à la danse ».

Les enjeux d’âge dans la relation d’enquête en sciences sociales

20 avril 2022 : Discussion à partir des travaux des participant·es.

La séance du 11 mai se déroulera en salle 0.015, bât. recherche sud, campus Condorcet

  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Santé, médecine et questions sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
  • Séminaires de recherche – Sciences sociales-Pratiques de l'interdisciplinarité en sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
  • Séminaires de recherche – Sociologie – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
  • Séminaires de recherche – Études sur le genre-Histoire – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
  • Séminaires de recherche – Études sur le genre-Sociologie – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
Contacts additionnels
-
Labels
EUR Gender and Sexuality Studies
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-
  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle 25-A
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / bimensuel (1re/3e/5e), mercredi 16:30-18:30
    du 17 novembre 2021 au 20 avril 2022
    Nombre de séances : 12

Dans ce nouveau séminaire de recherche, on s’est proposé d’appréhender les expériences et les relations de travail sous l’angle de l’avancée en âge et des rapports intergénérationnels. Quatre axes ont traversé les différentes séances : 1) les normes définissant le « bon âge » pour entrer et sortir du monde du travail et les variations de ces normes selon les secteurs et les époques, qu’il s’agisse de normes juridiques (les seuils et les limites d’âge ; les âges de la retraite) ou de normes sociales qui ne sont pas inscrites dans le droit positif (le cas des comédiennes de plus de 50 ans que les réalisateurs et producteurs jugent trop vieilles pour les embaucher bien qu’elles ne soient pas sorties du marché de l’emploi) ; 2) Les métiers de jeunesse et ceux du vieillissement, soit l’âge jeune ou avancé comme ressource dans le recrutement et les carrières professionnelles ; 3) Les effets des métiers exercés sur l’avancée en âge (le fait de vieillir par le travail) ;  4) L’écart d’âge et les rapports intergénérationnels comme enjeu professionnel, notamment dans les relations pédagogiques ou de soin où les professionnel·les ont à traiter quotidiennement avec des personnes beaucoup plus jeunes ou plus âgées qu’eux et elles. 

Après une séance introductive, nous avons présenté, avec les historiennes Mathilde Rossigneux Meheust et Marie Derrien, nos travaux en cours respectifs sur les métiers accessibles aux vieilles travailleuses en France depuis la fin du XIXe siècle. Ensuite, plusieurs collègues sociologues ont exposé leurs enquêtes sur les enjeux de genre, de classe, de race et d’âge dans l’insertion professionnelle des jeunes sans diplôme, notamment en milieu rural (Perrine Agnoux et Clément Reversé) et au sein de différents « métiers de jeunes » : vendeuses de prêt à porter (Anaïs Lehmann) ou livreurs à vélo (Hélène Stevens).  Nous nous sommes ensuite intéressé à la catégorisation des âges par les enseignant·es dans des écoles dites alternatives (Nicolas Duval Valachs et Amelia Legavre), par les professionnels de la justice au tribunal pour enfants (Arthur Vuattoux) ou encore par le personnel médical dans des services de gérontopsychiatrie (Martin Sarzier). Enfin, une dernière série de séances qui faisait dialoguer sociologues et professionnel·les de différents secteurs explorant des enjeux d’âge dans leur propre univers de travail s’est focalisée sur le maintien et la sortie du métier à travers les débats sur les âges des retraites (Ilias Naji, Claire Lefrançois), les carrières de comédien·nes (Mathieu Arbogast, Louis Pastor, ainsi que Marina Tomé et Catherine Piffateri, membres de l’AAFA-Tunnel de la comédienne de 50 ans), des danseuses et danseurs (Cécile Proust, chorégraphe, et les participant·es du projet collectif « Ce que l’âge apporte à la danse »). Quant à la dernière séance, elle a été l’occasion de s'arrêter sur les enjeux d’âge et de génération au sein des terrains sociologiques travaillés par les étudiant·es participant au séminaire, qu’il s’agisse d’un service hospitalier néonatal, de la transmission intergénérationnelle des savoirs dans des milieux d’artisans, des carrières des femmes de ménage, du devenir professionnel des étudiant·es en art plastique, de travailleuses sexuelles ou d’esthéticiennes employées dans des chaînes d’instituts de beauté.

Publications
  • Avec Lorine Dumas, « Inventer un autre regard sur l’avancée en âge. Vieillissement corporel, féminisme et arts plastiques depuis les années 1970 », Nouvelles Questions Féministes, vol. 41, n° 1, 2022, p. 100-121.
  • « Un bel âge pour la révolte ? Âgisme et mobilisations féministes » (entretien avec Marie Fabre et Laurène Le Cozanet), Pour, vol. 242, n° 1, 2022, p. 51-59.
  • Avec Bibia Pavard, Coordination du numéro « Se dénuder », Clio, 54/2021, 300 p.
  • Avec Bibia Pavard, « Se dénuder en public. Corps, genre et politique », Clio. Femmes, Genre, Histoire, 54/2021, p. 7-22.
  • Recension de Jodi Throckmorton (ed.), Joan Semmel. Skin in the Game (catalogue d’exposition), Clio. Femmes, Genre, Histoire, 54, p. 298-301.