Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2022-2023.

UE667 - Diagrammatique de l'espace et du temps : des mathématiques à la philosophie


Lieu et planning


  • 54 bd Raspail
    Salle A04_47
    54 bd Raspail 75006 Paris
    2nd semestre / bimensuel (2e/4e/5e), mercredi 17:30-20:00
    du 23 février 2022 au 8 juin 2022
    Nombre de séances : 8


Description


Dernière modification : 23 février 2022 12:35

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Méthodes et techniques des sciences sociales
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Espace Mathématiques et sciences sociales Philosophie Temps/temporalité
Aires culturelles
Europe
Intervenant·e·s
  • Luciano Boi [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Centre d'analyse et de mathématique sociales (CAMS)

On poursuivra la réflexion sur l’importance et la signification de la pensée diagrammatique, à partir des considérations suivantes. Quelques-uns des développements récents les plus intéressants et profonds des sciences contemporaines (en topologie, en géométrie, dans la théorie des systèmes dynamiques, dans les théories quantiques des champs ou encore dans la théorie des cordes) ont été possibles grâce à l’introduction de nouveaux types de diagrammes, qui, outre leur rôle essentiel pour la découverte de nouvelles classes d’espaces et de phénomènes, ont contribué à enrichir et à clarifier la signification des opérations, des structures et des propriétés qui sont au cœur de ces espaces et de ces phénomènes. Les diagrammes sont souvent apparentés aux images, dessins, figures et modèles, à une méthode de visualisation. Ils permettent en tous cas de dégager une pensée plus imaginative et picturale de la pratique scientifique et artistique, et de conjuguer gestualité, invention et signification. Ils montrent qu’on peut élaborer une théorie, un modèle, abstrait ou concret, comme une pensée en mouvement, prenant naissance dans un espace qui est lui-même à réinventer et qui se déploie dans des temps propres. Développer une pensée diagrammatique revient à essayer de comprendre les dynamiques de transformation et les processus d’émergence de nouvelles propriétés et qualités des espaces et des phénomènes. Cette multiplicité d’usages recouvre cependant une certaine polysémie qu’il convient aussi d’interroger. Nous proposons pour ce faire d’étudier différents cas de théories mathématiques et physiques dans lesquelles les diagrammes jouent un rôle important, des approches philosophiques et phénoménologiques de l’espace, du temps et de la perception, ainsi que des pratiques artistiques fortement inspirées de la pensée diagrammatique. Nous nous proposons d’examiner la portée et la nature des diagrammes en tant qu’élément constitutif de la pensée mathématique et physique, et ainsi que sa fonction dans le travail de création artistique, et d’évaluer en particulier l’importance qu’ont aujourd’hui les diagrammes de nœuds, de tresses, de champs, d’interactions, de cordes, etc., en topologie et en géométrie, en physique quantiques et en cosmologie, mais aussi dans les théories de la perception, en arts plastiques et en philosophie.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
lboi@ehess.fr
Informations pratiques

contacter Luciano Boi par courriel.

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous à prendre avec Luciano Boi par courriel.

Réception des candidats

sur rendez-vous par courriel.

Pré-requis
-

Compte rendu


Le séminaire de cette année a été consacré à une présentation du rôle des diagrammes dans la théorie topologiques des nœuds et dans la théorie des champs quantiques. Nous avons surtout mis en évidence l'importance des travaux de Kauffman et de Feynman pour permettre la « visualisation » de quelques objets et structures des deux théories. Les dernères deux séances ont été consacrées à une interprétation philosophique des diagrames comme langage symbolique et hermeneutique.   

Publications
  • « A Reappraisal of the Form - Function problem. Theory and Phenomenology » , Theory in Biosciences, 141, 2022, p. 39-75.
  • « Knots, Diagrams, and Kid’s Shoelaces: On Spaces and their Forms » , dans When Form Becomes Substance. Power of Gestures, Diagrammatic Intuition and Phenomenology of Space, sous la dir. de L. Boi et C. Lobo, Birkhäuser, Basel, 2022, p. 71-138.
  • « A Topological and Dynamical Approach to the Study of Complex Living Systems », dans Complexity and Emergence, sous la dir. de S. Albeverio, E. Mastrogiacomo, E. Rosazza Gianin et S. Ugolini, Springer, Heidelberg-Berlino, 2022.

Dernière modification : 23 février 2022 12:35

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Méthodes et techniques des sciences sociales
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Espace Mathématiques et sciences sociales Philosophie Temps/temporalité
Aires culturelles
Europe
Intervenant·e·s
  • Luciano Boi [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Centre d'analyse et de mathématique sociales (CAMS)

On poursuivra la réflexion sur l’importance et la signification de la pensée diagrammatique, à partir des considérations suivantes. Quelques-uns des développements récents les plus intéressants et profonds des sciences contemporaines (en topologie, en géométrie, dans la théorie des systèmes dynamiques, dans les théories quantiques des champs ou encore dans la théorie des cordes) ont été possibles grâce à l’introduction de nouveaux types de diagrammes, qui, outre leur rôle essentiel pour la découverte de nouvelles classes d’espaces et de phénomènes, ont contribué à enrichir et à clarifier la signification des opérations, des structures et des propriétés qui sont au cœur de ces espaces et de ces phénomènes. Les diagrammes sont souvent apparentés aux images, dessins, figures et modèles, à une méthode de visualisation. Ils permettent en tous cas de dégager une pensée plus imaginative et picturale de la pratique scientifique et artistique, et de conjuguer gestualité, invention et signification. Ils montrent qu’on peut élaborer une théorie, un modèle, abstrait ou concret, comme une pensée en mouvement, prenant naissance dans un espace qui est lui-même à réinventer et qui se déploie dans des temps propres. Développer une pensée diagrammatique revient à essayer de comprendre les dynamiques de transformation et les processus d’émergence de nouvelles propriétés et qualités des espaces et des phénomènes. Cette multiplicité d’usages recouvre cependant une certaine polysémie qu’il convient aussi d’interroger. Nous proposons pour ce faire d’étudier différents cas de théories mathématiques et physiques dans lesquelles les diagrammes jouent un rôle important, des approches philosophiques et phénoménologiques de l’espace, du temps et de la perception, ainsi que des pratiques artistiques fortement inspirées de la pensée diagrammatique. Nous nous proposons d’examiner la portée et la nature des diagrammes en tant qu’élément constitutif de la pensée mathématique et physique, et ainsi que sa fonction dans le travail de création artistique, et d’évaluer en particulier l’importance qu’ont aujourd’hui les diagrammes de nœuds, de tresses, de champs, d’interactions, de cordes, etc., en topologie et en géométrie, en physique quantiques et en cosmologie, mais aussi dans les théories de la perception, en arts plastiques et en philosophie.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

Contacts additionnels
lboi@ehess.fr
Informations pratiques

contacter Luciano Boi par courriel.

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous à prendre avec Luciano Boi par courriel.

Réception des candidats

sur rendez-vous par courriel.

Pré-requis
-
  • 54 bd Raspail
    Salle A04_47
    54 bd Raspail 75006 Paris
    2nd semestre / bimensuel (2e/4e/5e), mercredi 17:30-20:00
    du 23 février 2022 au 8 juin 2022
    Nombre de séances : 8

Le séminaire de cette année a été consacré à une présentation du rôle des diagrammes dans la théorie topologiques des nœuds et dans la théorie des champs quantiques. Nous avons surtout mis en évidence l'importance des travaux de Kauffman et de Feynman pour permettre la « visualisation » de quelques objets et structures des deux théories. Les dernères deux séances ont été consacrées à une interprétation philosophique des diagrames comme langage symbolique et hermeneutique.   

Publications
  • « A Reappraisal of the Form - Function problem. Theory and Phenomenology » , Theory in Biosciences, 141, 2022, p. 39-75.
  • « Knots, Diagrams, and Kid’s Shoelaces: On Spaces and their Forms » , dans When Form Becomes Substance. Power of Gestures, Diagrammatic Intuition and Phenomenology of Space, sous la dir. de L. Boi et C. Lobo, Birkhäuser, Basel, 2022, p. 71-138.
  • « A Topological and Dynamical Approach to the Study of Complex Living Systems », dans Complexity and Emergence, sous la dir. de S. Albeverio, E. Mastrogiacomo, E. Rosazza Gianin et S. Ugolini, Springer, Heidelberg-Berlino, 2022.