Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2022-2023.

UE56 - Biopolitique et majesté : la monarchie hispanique enquête


Lieu et planning


  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle 25-A
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    1er semestre / hebdomadaire, lundi 16:30-18:30
    du 8 novembre 2021 au 14 février 2022
    Nombre de séances : 12


Description


Dernière modification : 30 septembre 2022 10:39

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie historique, Droit et société, Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie historique Biologie et société Biopolitique Coloniales (études) Domination Droit, normes et société Empire Esclavage Histoire culturelle Histoire du droit Historiographie Institutions Racismes et races
Aires culturelles
Amérique du Sud Amériques Europe Ibérique (monde) Méditerranéens (mondes) Transméditerranée Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s

Philippe II d’Espagne était un roi biopolitique en ce sens que son autorité reposait sur la volonté de décrire puis de réduire à néant l'existence de différents peuples de la péninsule Ibérique et de contrôler la pluralité des Amériques. Le cadre normatif sur lequel a reposé son action intégrait une vision naturaliste et médicale de la santé politique. Tel un étudiant parfait qui aurait traîné sur tous les bancs de l’université de Salamanque, sa gestion du social semble issue des cours des faculté des lois et des canons pour la régulation de la famille, de la faculté de théologie pour la répression des hétérodoxes, de la faculté de médecine pour la surveillance des corps et de la reproduction, de la faculté de médecine pour l’obtention de l’harmonie. Philippe II, fut l'auteur d'une des premières opérations planifiées et modernes d'ingénierie sociale dans les frontières d'un royaume : l'identification et la dispersion des morisques de Grenade vers d'autres parties de l'Andalousie et de la Castille, avec pour conséquence l'extorsion et la distribution de leurs terres et de leurs biens immobiliers au repeuplement. C'est exactement au même moment que le roi a mis fin aux gestes timides en faveur de l'intégration des métis américains au sein de la « République des Espagnols » en Amérique. C’est aussi à cette époque que l’Inquisition a lancé de nouvelles opérations massives contre les familles descendantes de juifs convertis dans plusieurs régions d’Espagne.

Le séminaire entend nouer ensemble l’ensemble de ces fils. Il s’agit de tester une hypothèse : le style politique promu par ce monarque de la seconde moitié du XVIsiècle correspond-il avec la pente biopolitique que l’on situe d’ordinaire au temps des despotisme éclairés ?

Le programme détaillé sera indiqué dans l'espace numérique de travail Moodle.


Master


  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Études politiques – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

voir avec le référent.

Direction de travaux des étudiants

voir avec le référent.

Réception des candidats

voir avec le référent.

Pré-requis

voir avec le référent.


Compte rendu


Cette année nous sommes revenus sur les éléments vus l’année précédente et présente les traits saillants de la monarchie espagnole dans la seconde moitié du XVIe siècle. Nous avons esquissé un bilan d’une trentaine d’année l’histoire de la production des savoirs (géographiques, botaniques, médicaux, ethnographiques, etc.) dans la monarchie espagnole de la seconde moitié du XVIe siècle, ce qui a non seulement changé le récit canonique de l’histoire des sciences, mais tout autant la façon de penser les progrès de la construction politique de l’empire. Depuis le XIVe siècle, la visita se présente comme une procédure de contrôle du bon fonctionnement des organes de justice de la monarchie espagnole. Dans le contexte impérial et colonial du XVIe siècle cette technique a donné forme à différents types d’enquêtes non seulement sur les institutions judiciaires mais également sur l’administration des terres et des populations. L’historiographie désigne comme le « moment Ovando », du nom du conseiller Francisco de Ovando, une étape du développement de la capacité de contrôle des institutions royales dans la monarchie espagnole de la seconde moitié du XVIe siècle. Ce mouvement réformateur entendait à la fois transformer le fonctionnement de la juridiction appliquée aux territoires des Amériques et organiser un recueil systématique des connaissances sur les réalités américaines. Avec son appui, les ministres du roi d’Espagne ont commandé des rapports sur la situation des territoires et des populations qui les habitent, tant en péninsule que dans les conquêtes aux Amériques. La méthode de l’enquête par questionnaire a atteint alors sa maturité. L’étude de l’itinéraire, de la carrière et de l’œuvre de Juan López de Velasco permet de comprendre comment un système d’extraction de l’information a opéré dans la seconde moitié du XVIe siècle. La réforme du tribunal du protomedicato en Espagne, juridiction de contrôle de l’ensemble des activités et professions de santé, est accompagnée du programme de création d’un protomedicatoaméricain. Le séjour de Francisco Hernández en Nouvelle Espagne dans les années 1570-1577, ainsi que les descriptions qu’il a rédigées, les spécimens qu’il a collectionnés, les dessins qu’il a fait exécuter est une entreprise de très grande portée.

À la même époque la guerre des Alpujarras de Grenade (1568-1570), par sa violence, a débouché sur une opération d’ingénierie sociale d’envergure. La réduction en esclavage ou aux galères des combattants morisques pris les armes à la main, et la dispersion de la plupart des morisques grenadins dans d’autres régions d’Andalousie, mais aussi en Castille, mobilisèrent connaissance du terrain et savoir-faire administratifs à grande échelle. L’installation des tribunaux de l’inquisition à Lima et Mexico témoigne de l’inquiétude des autorités sur la dévotion chrétienne dans la société coloniale. La persistance de cosmogonies, de croyances et de gestes antérieurs à la christianisation est vue un échec. Au tournant des années 1570, la mise en place des tribunaux américains coincide avecun surcroît d’activité inquisitoriale en péninsule même. Les conciles de Lima III et Mexico II marquent un tournant dans les possibilités de carrières offertes par l’Église aux métis hispano-amérindiens. Ces dispositions indiquent comment la surveillance de la généalogie des individus et l’ingénierie sociale se nouent pour exclure une part, peut-être majoritaire, de la population.

Enfin, le règne de Philippe II est marqué par la création de la plus ancienne institution d’archives de la royauté d’Europe, Simancas, et par une politique de mécénat et la constitution de collections, tels celle des manuscrits arabes destinés au monastère-palais de l’Escorial. 

Pour finir, nous nous sommes interrogés sur l’hypothèse de la précocité de la trajectoire de la monarchie espagnole par comparaison avec d’autres sociétés politiques d’Europe occidentale à l’époque moderne.

Publications
  • Avec Silvia Sebastiani, Histoire de la race dans les sociétés occidentales, XVe-XVIIIe siècle, Paris, Albin Michel, 2021.
  • Avec Yasuko Takezawa, Racism and Anti-Racism: Crossing Borders and Transformation, (en Japonais), Kyoto, Kyoto University Press, 2022.
  • 竹沢泰子×ジャン=フレデリック・ショブ編『人種主義 と反人種主義〜越境と転換』、京都大学学術出版会、2022年2月刊行予定
  • Avec J. R. Russell-Wood, « Classe, croyance et couleur à Bahia à l’époque coloniale : une étude sur les préjugés », Brésil(s), 20, 2021, http://journals.openedition.org/bresils/10750
  • « Sous-estimer l’imagination juridique de l’Europe du Sud», Rechtsgeschichte - Legal History Rg 29, 2021 : http://dx.doi.org/10.12946/rg29/282-283
  • バスク人とユダヤ人の間でいかにスペイン人アイデンティティが人種化したか ショブジャン=フレデリック福崎裕子
  • The Zinbun Gakuhō : Journal of Humanitie, 114, p. 7-32 (Special Issue: Transformation of Racism and Anti-Racism Across Borders) doi / 10.14989/252452
  • « Poco Estado, muchas razones, con raza en medio », dans Los mundos ibéricos como horizonte metodológico. Homenaje a Isabel Aguirre Landa, sous la dir. de Juan Francsco Pardo Molero et José Javier Ruiz Ibáñez, Valence, Tirant Lo Blanch, 2021, p. 181-200.
  • « Sangre de mi sangre: lo que no se podía adquirir o casi no », dans Sangre y leche. Raza y religión en el mundo ibérico moderno, sous la dir. de Mercedes García-Arenal et Felipe Pereda, Madrid, Marcial Pons, 2021, p. 175-200.
  • « Dilemmes de l’anthropologie historique », dans Raison administrative et logiques d’empire (XVIe-XIXe siècle), sous la dir. de François Godicheau et Mathieu Grenet, Rome, Publications de l’École française de Rome, 2021, p. 183-193.
  • Avec Cécile Vidal, « Ordre social », dans Une histoire sociale du Nouveau Monde, sous la dir. de Cécile Vidal, Paris, Éditions de l’EHESS, 2021, p. 261-290.
  • Avec Silvia Sebastiani, « L’invention d’un système racial », L’Histoire, n° 493, mars 2022, p. 30-38
  • Avec Silvia Sebastiani, « La fabrique des races » - Retour sur le numéro 493 du magazine « L’histoire » (mars 2022), Historiens et Géographes,  https://www.aphg.fr/La-fabrique-des-races-Retour-sur-le-numero-493-du-magazine-L-histoire-mars-2022?var_mode=calcul
  • « La communauté juive « espagnole » d’Oran (1507-1669) », L’Arche, n° 688, 2021, p. 23-26.
  • « Qu’est-ce que le statut de dhimmi ? » L’Arche, n° 688, 2021, p. 27.
  •  « La Rédemption de Cham » ou la marche vers la blancheur », Revue Alarmer, 2021, https://revue.alarmer.org/la-redemption-de-cham-du-peintre-brocos-ou-la-marche-vers-la-blancheur/

Dernière modification : 30 septembre 2022 10:39

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie historique, Droit et société, Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie historique Biologie et société Biopolitique Coloniales (études) Domination Droit, normes et société Empire Esclavage Histoire culturelle Histoire du droit Historiographie Institutions Racismes et races
Aires culturelles
Amérique du Sud Amériques Europe Ibérique (monde) Méditerranéens (mondes) Transméditerranée Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s

Philippe II d’Espagne était un roi biopolitique en ce sens que son autorité reposait sur la volonté de décrire puis de réduire à néant l'existence de différents peuples de la péninsule Ibérique et de contrôler la pluralité des Amériques. Le cadre normatif sur lequel a reposé son action intégrait une vision naturaliste et médicale de la santé politique. Tel un étudiant parfait qui aurait traîné sur tous les bancs de l’université de Salamanque, sa gestion du social semble issue des cours des faculté des lois et des canons pour la régulation de la famille, de la faculté de théologie pour la répression des hétérodoxes, de la faculté de médecine pour la surveillance des corps et de la reproduction, de la faculté de médecine pour l’obtention de l’harmonie. Philippe II, fut l'auteur d'une des premières opérations planifiées et modernes d'ingénierie sociale dans les frontières d'un royaume : l'identification et la dispersion des morisques de Grenade vers d'autres parties de l'Andalousie et de la Castille, avec pour conséquence l'extorsion et la distribution de leurs terres et de leurs biens immobiliers au repeuplement. C'est exactement au même moment que le roi a mis fin aux gestes timides en faveur de l'intégration des métis américains au sein de la « République des Espagnols » en Amérique. C’est aussi à cette époque que l’Inquisition a lancé de nouvelles opérations massives contre les familles descendantes de juifs convertis dans plusieurs régions d’Espagne.

Le séminaire entend nouer ensemble l’ensemble de ces fils. Il s’agit de tester une hypothèse : le style politique promu par ce monarque de la seconde moitié du XVIsiècle correspond-il avec la pente biopolitique que l’on situe d’ordinaire au temps des despotisme éclairés ?

Le programme détaillé sera indiqué dans l'espace numérique de travail Moodle.

  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Études politiques – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

voir avec le référent.

Direction de travaux des étudiants

voir avec le référent.

Réception des candidats

voir avec le référent.

Pré-requis

voir avec le référent.

  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle 25-A
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    1er semestre / hebdomadaire, lundi 16:30-18:30
    du 8 novembre 2021 au 14 février 2022
    Nombre de séances : 12

Cette année nous sommes revenus sur les éléments vus l’année précédente et présente les traits saillants de la monarchie espagnole dans la seconde moitié du XVIe siècle. Nous avons esquissé un bilan d’une trentaine d’année l’histoire de la production des savoirs (géographiques, botaniques, médicaux, ethnographiques, etc.) dans la monarchie espagnole de la seconde moitié du XVIe siècle, ce qui a non seulement changé le récit canonique de l’histoire des sciences, mais tout autant la façon de penser les progrès de la construction politique de l’empire. Depuis le XIVe siècle, la visita se présente comme une procédure de contrôle du bon fonctionnement des organes de justice de la monarchie espagnole. Dans le contexte impérial et colonial du XVIe siècle cette technique a donné forme à différents types d’enquêtes non seulement sur les institutions judiciaires mais également sur l’administration des terres et des populations. L’historiographie désigne comme le « moment Ovando », du nom du conseiller Francisco de Ovando, une étape du développement de la capacité de contrôle des institutions royales dans la monarchie espagnole de la seconde moitié du XVIe siècle. Ce mouvement réformateur entendait à la fois transformer le fonctionnement de la juridiction appliquée aux territoires des Amériques et organiser un recueil systématique des connaissances sur les réalités américaines. Avec son appui, les ministres du roi d’Espagne ont commandé des rapports sur la situation des territoires et des populations qui les habitent, tant en péninsule que dans les conquêtes aux Amériques. La méthode de l’enquête par questionnaire a atteint alors sa maturité. L’étude de l’itinéraire, de la carrière et de l’œuvre de Juan López de Velasco permet de comprendre comment un système d’extraction de l’information a opéré dans la seconde moitié du XVIe siècle. La réforme du tribunal du protomedicato en Espagne, juridiction de contrôle de l’ensemble des activités et professions de santé, est accompagnée du programme de création d’un protomedicatoaméricain. Le séjour de Francisco Hernández en Nouvelle Espagne dans les années 1570-1577, ainsi que les descriptions qu’il a rédigées, les spécimens qu’il a collectionnés, les dessins qu’il a fait exécuter est une entreprise de très grande portée.

À la même époque la guerre des Alpujarras de Grenade (1568-1570), par sa violence, a débouché sur une opération d’ingénierie sociale d’envergure. La réduction en esclavage ou aux galères des combattants morisques pris les armes à la main, et la dispersion de la plupart des morisques grenadins dans d’autres régions d’Andalousie, mais aussi en Castille, mobilisèrent connaissance du terrain et savoir-faire administratifs à grande échelle. L’installation des tribunaux de l’inquisition à Lima et Mexico témoigne de l’inquiétude des autorités sur la dévotion chrétienne dans la société coloniale. La persistance de cosmogonies, de croyances et de gestes antérieurs à la christianisation est vue un échec. Au tournant des années 1570, la mise en place des tribunaux américains coincide avecun surcroît d’activité inquisitoriale en péninsule même. Les conciles de Lima III et Mexico II marquent un tournant dans les possibilités de carrières offertes par l’Église aux métis hispano-amérindiens. Ces dispositions indiquent comment la surveillance de la généalogie des individus et l’ingénierie sociale se nouent pour exclure une part, peut-être majoritaire, de la population.

Enfin, le règne de Philippe II est marqué par la création de la plus ancienne institution d’archives de la royauté d’Europe, Simancas, et par une politique de mécénat et la constitution de collections, tels celle des manuscrits arabes destinés au monastère-palais de l’Escorial. 

Pour finir, nous nous sommes interrogés sur l’hypothèse de la précocité de la trajectoire de la monarchie espagnole par comparaison avec d’autres sociétés politiques d’Europe occidentale à l’époque moderne.

Publications
  • Avec Silvia Sebastiani, Histoire de la race dans les sociétés occidentales, XVe-XVIIIe siècle, Paris, Albin Michel, 2021.
  • Avec Yasuko Takezawa, Racism and Anti-Racism: Crossing Borders and Transformation, (en Japonais), Kyoto, Kyoto University Press, 2022.
  • 竹沢泰子×ジャン=フレデリック・ショブ編『人種主義 と反人種主義〜越境と転換』、京都大学学術出版会、2022年2月刊行予定
  • Avec J. R. Russell-Wood, « Classe, croyance et couleur à Bahia à l’époque coloniale : une étude sur les préjugés », Brésil(s), 20, 2021, http://journals.openedition.org/bresils/10750
  • « Sous-estimer l’imagination juridique de l’Europe du Sud», Rechtsgeschichte - Legal History Rg 29, 2021 : http://dx.doi.org/10.12946/rg29/282-283
  • バスク人とユダヤ人の間でいかにスペイン人アイデンティティが人種化したか ショブジャン=フレデリック福崎裕子
  • The Zinbun Gakuhō : Journal of Humanitie, 114, p. 7-32 (Special Issue: Transformation of Racism and Anti-Racism Across Borders) doi / 10.14989/252452
  • « Poco Estado, muchas razones, con raza en medio », dans Los mundos ibéricos como horizonte metodológico. Homenaje a Isabel Aguirre Landa, sous la dir. de Juan Francsco Pardo Molero et José Javier Ruiz Ibáñez, Valence, Tirant Lo Blanch, 2021, p. 181-200.
  • « Sangre de mi sangre: lo que no se podía adquirir o casi no », dans Sangre y leche. Raza y religión en el mundo ibérico moderno, sous la dir. de Mercedes García-Arenal et Felipe Pereda, Madrid, Marcial Pons, 2021, p. 175-200.
  • « Dilemmes de l’anthropologie historique », dans Raison administrative et logiques d’empire (XVIe-XIXe siècle), sous la dir. de François Godicheau et Mathieu Grenet, Rome, Publications de l’École française de Rome, 2021, p. 183-193.
  • Avec Cécile Vidal, « Ordre social », dans Une histoire sociale du Nouveau Monde, sous la dir. de Cécile Vidal, Paris, Éditions de l’EHESS, 2021, p. 261-290.
  • Avec Silvia Sebastiani, « L’invention d’un système racial », L’Histoire, n° 493, mars 2022, p. 30-38
  • Avec Silvia Sebastiani, « La fabrique des races » - Retour sur le numéro 493 du magazine « L’histoire » (mars 2022), Historiens et Géographes,  https://www.aphg.fr/La-fabrique-des-races-Retour-sur-le-numero-493-du-magazine-L-histoire-mars-2022?var_mode=calcul
  • « La communauté juive « espagnole » d’Oran (1507-1669) », L’Arche, n° 688, 2021, p. 23-26.
  • « Qu’est-ce que le statut de dhimmi ? » L’Arche, n° 688, 2021, p. 27.
  •  « La Rédemption de Cham » ou la marche vers la blancheur », Revue Alarmer, 2021, https://revue.alarmer.org/la-redemption-de-cham-du-peintre-brocos-ou-la-marche-vers-la-blancheur/