UE527 - L'héritage « hérétique ». Introduction à une histoire souterraine de la philosophie européenne (XIIIe-XIXe siècle)


Lieu et planning


Attention !
Vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant (une demande est nécessaire pour chaque séminaire auquel vous souhaitez participer, merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant le début de la première séance) : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=527.

  • Campus Condorcet-Centre de colloques
    Salle 3.06
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    2nd semestre / hebdomadaire, mercredi 16:30-18:30
    du 23 mars 2022 au 22 juin 2022
    Nombre de séances : 12


Description


Dernière modification : 13 mai 2021 16:48

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Domaine
-
Disciplines
Histoire, Philosophie et épistémologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Cosmologie Fait religieux Histoire culturelle Histoire des idées Histoire intellectuelle Intellectuels Philosophie Religieux (sciences sociales du) Théologie
Aires culturelles
Europe
Intervenant·e·s
  • Cristina Ciucu [référent·e]   maîtresse de conférences, EHESS / Études juives (CRH-EJ)

La cristallisation, au cours du XIIIe siècle, d’une théologie dogmatique forte coïncide avec la répression de deux types d’ « hérésies » :  les hérésies de type panthéiste, avec leurs diverses déclinaisons (Amaury de Bène, certains éléments de la grande synthèse néoplatonicienne de Jean-Scot Erigène) et les hérésies de type dualiste (les cathares). Pendant les siècles à venir, à travers persécutions et occultations, les idées « hérétiques » rencontrent d’autres traditions se revendiquant d’une « philosophie originaire » (hermétisme, pythagorisme, alchimie), et engendrent ainsi un terrain fertile pour les diverses expressions de la pensée de la Renaissance, pour l’émergence de cosmologies libérées des carcans scolastiques, ainsi que pour l’articulation de systèmes métaphysiques à tendance moniste (parfois avec l’intégration d’éléments dualistes). De Nicolas de Cues, Giordano Bruno, G. W. Leibniz et Jakob Böhme, en passant par les grands moments des disputes spinozistes, et jusqu’à Franz von Baader ou Schelling, ce séminaire se propose de tracer les grandes lignes d’un héritage aussi subversif que fécond.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Histoire des sciences, des techniques et des savoirs – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – mini-mémoire
  • Séminaires de recherche – Sciences des religions et société-Sciences sociales des religions – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – mini-mémoire

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Dernière modification : 13 mai 2021 16:48

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Domaine
-
Disciplines
Histoire, Philosophie et épistémologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Cosmologie Fait religieux Histoire culturelle Histoire des idées Histoire intellectuelle Intellectuels Philosophie Religieux (sciences sociales du) Théologie
Aires culturelles
Europe
Intervenant·e·s
  • Cristina Ciucu [référent·e]   maîtresse de conférences, EHESS / Études juives (CRH-EJ)

La cristallisation, au cours du XIIIe siècle, d’une théologie dogmatique forte coïncide avec la répression de deux types d’ « hérésies » :  les hérésies de type panthéiste, avec leurs diverses déclinaisons (Amaury de Bène, certains éléments de la grande synthèse néoplatonicienne de Jean-Scot Erigène) et les hérésies de type dualiste (les cathares). Pendant les siècles à venir, à travers persécutions et occultations, les idées « hérétiques » rencontrent d’autres traditions se revendiquant d’une « philosophie originaire » (hermétisme, pythagorisme, alchimie), et engendrent ainsi un terrain fertile pour les diverses expressions de la pensée de la Renaissance, pour l’émergence de cosmologies libérées des carcans scolastiques, ainsi que pour l’articulation de systèmes métaphysiques à tendance moniste (parfois avec l’intégration d’éléments dualistes). De Nicolas de Cues, Giordano Bruno, G. W. Leibniz et Jakob Böhme, en passant par les grands moments des disputes spinozistes, et jusqu’à Franz von Baader ou Schelling, ce séminaire se propose de tracer les grandes lignes d’un héritage aussi subversif que fécond.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Histoire des sciences, des techniques et des savoirs – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – mini-mémoire
  • Séminaires de recherche – Sciences des religions et société-Sciences sociales des religions – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – mini-mémoire
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Attention !
Vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant (une demande est nécessaire pour chaque séminaire auquel vous souhaitez participer, merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant le début de la première séance) : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=527.

  • Campus Condorcet-Centre de colloques
    Salle 3.06
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    2nd semestre / hebdomadaire, mercredi 16:30-18:30
    du 23 mars 2022 au 22 juin 2022
    Nombre de séances : 12