Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2022-2023.

UE318 - Sémiotique quantitative : analyse d'un récit


Lieu et planning


  • Campus Condorcet-Centre de colloques
    Salle 3.09
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    2nd semestre / hebdomadaire, mercredi 10:30-12:30
    du 9 mars 2022 au 8 juin 2022
    Nombre de séances : 12


Description


Dernière modification : 12 mai 2021 11:34

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Linguistique, sémantique
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Analyse de discours Communication Fiction Humanités numériques Informatique et sciences sociales Linguistique Littérature Méthodes quantitatives Pragmatique Sémantique Sémiotique
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Marion Carel [référent·e]   directrice d'études, EHESS / Centre de recherches sur les arts et le langage (CRAL)
  • Dario Compagno   maître de conférences, Université Paris Nanterre

Les recherches sémiotiques du XXe siècle ont ignoré le travail consacré aux idées de signe, signification, interprétation par les grandes figures de la statistique. Dans ce séminaire, nous explorons la possibilité que la statistique puisse devenir, plus qu’un outil accessoire de l’analyse du sens, le lieu où les bases épistémologiques et méthodologiques de la discipline sont fondues et moulées, visant une plus forte objectivité.

Cette réflexion théorique est accompagnée d’un versant d’application tout au long du séminaire. Dans la première moitié du cours nous introduisons certaines études séminales capables d’exemplifier les buts, méthodes, résultats et limites d’une approche computationnelle des sciences humaines. Cela permettra aux étudiants d'acquérir des compétences nécessaires pour aborder l’analyse textuelle assistée par ordinateur. La deuxième moitié du cours est consacrée à l’analyse d’un texte littéraire. Les étudiants contribueront à son annotation, analyse et interprétation.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Séminaires de recherche – Arts, littératures et langages-Formes et objets (M1) – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Arts, littératures et langages-Linguistique et écrit (M2) – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Arts, littératures et langages-Pratiques, discours et usages (M1) – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Labels
École doctorale de l'EHESS
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous

Réception des candidats

sur rendez-vous

Pré-requis

Aucun pré-requis


Compte rendu


Le séminaire s’est focalisé sur la possibilité de réaliser des analyses sémiolinguistiques avec des outils computationnels.

Nous avons commencé, conformément aux deux années précédentes, par une introduction aux questions principales des humanités numériques. Nous avons porté l’attention des étudiant·e·s sur les défis, les outils et les limites de celles-ci. Nous avons étudié des textes fondateurs, capables de montrer l’évolution récente des analyses computationnelles de corpus d’intérêt littéraire.

Ensuite, nous avons réalisé une analyse collective d’un texte littéraire, La mort d’Ivan Ilitch de Lev Tolstoï, en traduction française. Nous avons collectivement préparé le texte pour l’analyse assistée par ordinateurs, et nous avons appliqué des outils pour en identifier des tendances et des stratégies de sens. En particulier, nous avons introduit la méthode du Structural topic modeling, capable de repérer automatiquement des noyaux sémantiques (topics) dans le texte, et de relever les corrélations entre ceux-ci. Cela nous a permis d’étudier l’évolution thématique du récit. Nous nous sommes focalisés également sur la possibilité d’adapter l’interprétation causale de corrélations à l’interprétation textuelle.

L’originalité du séminaire a ainsi résidé dans le fait qu’on a utilisé pour l’analyse d’un seul texte des outils normalement conçus pour l’analyse de plus grands corpus. Nous avons donc discuté collectivement de l’intérêt et des limites de cette approche.

Dernière modification : 12 mai 2021 11:34

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Linguistique, sémantique
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Analyse de discours Communication Fiction Humanités numériques Informatique et sciences sociales Linguistique Littérature Méthodes quantitatives Pragmatique Sémantique Sémiotique
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Marion Carel [référent·e]   directrice d'études, EHESS / Centre de recherches sur les arts et le langage (CRAL)
  • Dario Compagno   maître de conférences, Université Paris Nanterre

Les recherches sémiotiques du XXe siècle ont ignoré le travail consacré aux idées de signe, signification, interprétation par les grandes figures de la statistique. Dans ce séminaire, nous explorons la possibilité que la statistique puisse devenir, plus qu’un outil accessoire de l’analyse du sens, le lieu où les bases épistémologiques et méthodologiques de la discipline sont fondues et moulées, visant une plus forte objectivité.

Cette réflexion théorique est accompagnée d’un versant d’application tout au long du séminaire. Dans la première moitié du cours nous introduisons certaines études séminales capables d’exemplifier les buts, méthodes, résultats et limites d’une approche computationnelle des sciences humaines. Cela permettra aux étudiants d'acquérir des compétences nécessaires pour aborder l’analyse textuelle assistée par ordinateur. La deuxième moitié du cours est consacrée à l’analyse d’un texte littéraire. Les étudiants contribueront à son annotation, analyse et interprétation.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Séminaires de recherche – Arts, littératures et langages-Formes et objets (M1) – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Arts, littératures et langages-Linguistique et écrit (M2) – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Arts, littératures et langages-Pratiques, discours et usages (M1) – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Labels
École doctorale de l'EHESS
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous

Réception des candidats

sur rendez-vous

Pré-requis

Aucun pré-requis

  • Campus Condorcet-Centre de colloques
    Salle 3.09
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    2nd semestre / hebdomadaire, mercredi 10:30-12:30
    du 9 mars 2022 au 8 juin 2022
    Nombre de séances : 12

Le séminaire s’est focalisé sur la possibilité de réaliser des analyses sémiolinguistiques avec des outils computationnels.

Nous avons commencé, conformément aux deux années précédentes, par une introduction aux questions principales des humanités numériques. Nous avons porté l’attention des étudiant·e·s sur les défis, les outils et les limites de celles-ci. Nous avons étudié des textes fondateurs, capables de montrer l’évolution récente des analyses computationnelles de corpus d’intérêt littéraire.

Ensuite, nous avons réalisé une analyse collective d’un texte littéraire, La mort d’Ivan Ilitch de Lev Tolstoï, en traduction française. Nous avons collectivement préparé le texte pour l’analyse assistée par ordinateurs, et nous avons appliqué des outils pour en identifier des tendances et des stratégies de sens. En particulier, nous avons introduit la méthode du Structural topic modeling, capable de repérer automatiquement des noyaux sémantiques (topics) dans le texte, et de relever les corrélations entre ceux-ci. Cela nous a permis d’étudier l’évolution thématique du récit. Nous nous sommes focalisés également sur la possibilité d’adapter l’interprétation causale de corrélations à l’interprétation textuelle.

L’originalité du séminaire a ainsi résidé dans le fait qu’on a utilisé pour l’analyse d’un seul texte des outils normalement conçus pour l’analyse de plus grands corpus. Nous avons donc discuté collectivement de l’intérêt et des limites de cette approche.