UE313 - Construire, transmettre et déplacer les instruments de l’État dans la modernité politique


Planning


Attention !
En raison de la situation sanitaire, vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant (une demande est nécessaire pour chaque séminaire auquel vous souhaitez participer, merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant le début de la première séance) : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=313. "

  • 54 bd Raspail
    Salle A04_47
    54 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / bimensuel (1re/3e/5e), jeudi 17:00-19:00
    du 18 novembre 2021 au 19 mai 2022
    Nombre de séances : 12


Description


Dernière modification : 11 mai 2021 20:39

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Administration Analyse de discours Droit, normes et société État et politiques publiques Histoire Histoire du droit Institutions Politique Savoirs Sociologie politique
Aires culturelles
Europe France
Intervenant·e·s
  • Fanny Cosandey [référent·e]   directrice d'études, EHESS / Centre de recherches historiques (CRH)
  • Pierre Bonin   professeur des universités, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Dans le prolongement de l’année précédente, le séminaire s’attachera, à la construction, la transmission et le déplacement des savoirs dits d’État, qui accompagnent l’exercice du pouvoir monarchique. Nous nous interrogerons sur les lieux de production et les conditions de mise en œuvre de ce savoir, mais aussi sur les outils de l’administration, afin de mieux cerner l’instauration des cadres dans lesquels prend place une modernité politique qui ne s’émancipe jamais complètement des anciennes sources de légitimité. Le séminaire interrogera ainsi la tension entre la perspective finaliste héritée de la période médiévale et la postérité du moment Machiavel qui permet de penser pour elles-mêmes les techniques de gouvernement. Entre tradition et transformations des instruments de pouvoir, les cadres institutionnels contribuent à déplacer les structures, visibles et invisibles, d'appréhension du système social. Située donc principalement dans la période des XVIe-XVIIIe siècles, dans un dialogue constant entre historiens et juristes, la modernité interrogée supposera donc, au moins pour porter des interrogations en creux et tendre le miroir de comparaisons, d’ouvrir les questionnements à d’autres temps et d’autres champs de la recherche.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

Sur rendez-vous

Réception des candidats

Sur rendez-vous

Pré-requis
-

Dernière modification : 11 mai 2021 20:39

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Administration Analyse de discours Droit, normes et société État et politiques publiques Histoire Histoire du droit Institutions Politique Savoirs Sociologie politique
Aires culturelles
Europe France
Intervenant·e·s
  • Fanny Cosandey [référent·e]   directrice d'études, EHESS / Centre de recherches historiques (CRH)
  • Pierre Bonin   professeur des universités, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Dans le prolongement de l’année précédente, le séminaire s’attachera, à la construction, la transmission et le déplacement des savoirs dits d’État, qui accompagnent l’exercice du pouvoir monarchique. Nous nous interrogerons sur les lieux de production et les conditions de mise en œuvre de ce savoir, mais aussi sur les outils de l’administration, afin de mieux cerner l’instauration des cadres dans lesquels prend place une modernité politique qui ne s’émancipe jamais complètement des anciennes sources de légitimité. Le séminaire interrogera ainsi la tension entre la perspective finaliste héritée de la période médiévale et la postérité du moment Machiavel qui permet de penser pour elles-mêmes les techniques de gouvernement. Entre tradition et transformations des instruments de pouvoir, les cadres institutionnels contribuent à déplacer les structures, visibles et invisibles, d'appréhension du système social. Située donc principalement dans la période des XVIe-XVIIIe siècles, dans un dialogue constant entre historiens et juristes, la modernité interrogée supposera donc, au moins pour porter des interrogations en creux et tendre le miroir de comparaisons, d’ouvrir les questionnements à d’autres temps et d’autres champs de la recherche.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

Sur rendez-vous

Réception des candidats

Sur rendez-vous

Pré-requis
-

Attention !
En raison de la situation sanitaire, vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant (une demande est nécessaire pour chaque séminaire auquel vous souhaitez participer, merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant le début de la première séance) : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=313. "

  • 54 bd Raspail
    Salle A04_47
    54 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / bimensuel (1re/3e/5e), jeudi 17:00-19:00
    du 18 novembre 2021 au 19 mai 2022
    Nombre de séances : 12