Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2022-2023.

UE259 - Histoire de la boutique et du petit commerce urbain en Chine (XIXe-XXe siècles)


Lieu et planning


  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle A302
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / bimensuel (1re/3e/5e), lundi 13:30-15:30
    du 18 octobre 2021 au 16 mai 2022
    Nombre de séances : 12


Description


Dernière modification : 23 mai 2022 08:19

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Histoire Histoire économique et sociale
Aires culturelles
Chine
Intervenant·e·s
  • Xavier Paulès [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Chine, Corée, Japon (CCJ)

Le contexte social et sanitaire de l’année universitaire 2020-2021 a amené à réorganiser totalement le séminaire et à mettre l’accent sur l’aide apportée aux étudiants dans leurs travaux en cours de rédaction. Le programme initialement prévu n’a donc pas pu être mené à bien.

Le séminaire entend s’atteler en 2021-2022 à trois objectifs principaux.

Le premier est celui de la contextualisation historiographique. Alors même qu’au début des années 1930 le secteur des services atteint le quart du PNB de la Chine (contre seulement 10% pour l’industrie), il est le grand oublié de l’histoire sociale et économique. Le petit nombre de travaux qui lui ont été consacrés ont porté presqu’exclusivement sur les activités faisant figure de fers de lance de la modernisation comme l’édition, la presse, les banques et assurances. A contrario et bien que son importance économique soit incomparablement plus importante, le petit commerce urbain n’a presque pas été abordé.

Le deuxième est de dresser l’inventaire critique de l’éventail des sources qu’il est possible de mobiliser pour étudier le petit commerce. La Business history a privilégié jusqu’à aujourd’hui l’étude d’entreprises de taille importante qui ont laissé des archives, comme par exemple les banques et les grands magasins. Le petit commerce traditionnel n’offre pas de telles possibilités. Il faut, pour l’étudier, déployer un éventail particulièrement large de sources. Nous mettrons un accent particulier sur l’utilisation de la presse et sur l’iconographie.

Enfin, le troisième objectif sera de commencer à cerner notre objet d’étude à travers différentes études de cas.

La séance du 16 mai se déroulera en salle 0.007, bâtiment recherche Nord, campus Condorcet


Master


  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

prendre rendez-vous par courriel.

Pré-requis

un niveau de chinois correspondant à la licence est requis. Il n'est pas nécessaire qu'il soit sanctionné par un diplôme. 


Compte rendu


Le séminaire a été consacré en 2021-2022 à une revue des sources disponibles pour l’étude de l’histoire du petit commerce et de la boutique.

La Business history, bien développée outre-Atlantique,  a essentiellement pris comme objet les entreprises de taille importante (filatures, banques, grands magasins), qui ont laissé des archives. Elle a délaissé le petit commerce traditionnel précisément parce qu’il n’offre pas de telles possibilités. Faute d’archives, son étude oblige à recourir à un éventail particulièrement large de sources. Parmi elles, notre attention a porté plus particulièrement sur les difangzhi 地方志 (monographies locales), les wenshi ziliao 文史資料 (une énorme collection de matériaux d’histoire orale compilés à partir des années 1960) ainsi que les nianjian 年鑑 (annuaires statistiques) locaux.

Quatre intervenants sont venus apporter leur expertise pour compléter cette revue d’effectif. Aaël Théry nous a montré le profit et les limites de ce que l’on peut tirer d’un travail ethnographique comme celui qu’elle a mené dans le cadre de sa thèse « Ouvrier culinaire et artisan de la nation. Une anthropologie politique du métier de cuisinier en Chine ». Laurent Chircop-Reyes nous a présenté les sources qu’il a mobilisées pour décrire les activités de groupes de marchands se livrant au commerce caravanier dans le nord de la Chine à la fin des Qing. Xiaohong Xiao-Planes a présenté un rare exemple d’archives jetant quelque lumière sur des petits boutiquiers shanghaiens : un ensemble de dossiers individuels produits lors de la campagne de rectification du style de travail, à la fin des années 1950. Enfin, dans la dernière séance du séminaire, Alice Bianchi nous a offert un panorama exhaustif des sources visuelles de la fin des Qing et la méthodologie que requiert leur utilisation.

Publications
  • Avec David Serfass, Twentieth-century China, vol. 47, n° 1, janvier 2022, numéro special « State Building through Political Disunity in Republican China ».
  • « Warlords at work: four key realms and four dynamics of State-building in Republican China, 1916-1937 », Twentieth-century China, vol. 47, n° 1, janvier 2022, p. 40-49.
  • « Opium detoxification places in Guangzhou (1839-1952) », East Asian Science, Technology and Medicine, vol. 20, 2022, p. 117-146.
  • « Opium, ô désespoir ! », Le Point, n° 2575-2776, décembre 2021, p. 156-159.
  • « What statistics don't say: Game innovation in Macau's casinos since 2002 », dans The Casino, Card and Betting Game Reader. Communities, Cultures and Play, sous la dir. de Mark Johnson, Play Beyond the Computer series, vol. 1, Londres, Bloomsbury, 2021, p. 240-258.
  • Avec David Serfass, « Questioning the Teleology of the Central State in Republican China », Twentieth-century China, op. cit., p. 3-10.

Dernière modification : 23 mai 2022 08:19

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Histoire Histoire économique et sociale
Aires culturelles
Chine
Intervenant·e·s
  • Xavier Paulès [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Chine, Corée, Japon (CCJ)

Le contexte social et sanitaire de l’année universitaire 2020-2021 a amené à réorganiser totalement le séminaire et à mettre l’accent sur l’aide apportée aux étudiants dans leurs travaux en cours de rédaction. Le programme initialement prévu n’a donc pas pu être mené à bien.

Le séminaire entend s’atteler en 2021-2022 à trois objectifs principaux.

Le premier est celui de la contextualisation historiographique. Alors même qu’au début des années 1930 le secteur des services atteint le quart du PNB de la Chine (contre seulement 10% pour l’industrie), il est le grand oublié de l’histoire sociale et économique. Le petit nombre de travaux qui lui ont été consacrés ont porté presqu’exclusivement sur les activités faisant figure de fers de lance de la modernisation comme l’édition, la presse, les banques et assurances. A contrario et bien que son importance économique soit incomparablement plus importante, le petit commerce urbain n’a presque pas été abordé.

Le deuxième est de dresser l’inventaire critique de l’éventail des sources qu’il est possible de mobiliser pour étudier le petit commerce. La Business history a privilégié jusqu’à aujourd’hui l’étude d’entreprises de taille importante qui ont laissé des archives, comme par exemple les banques et les grands magasins. Le petit commerce traditionnel n’offre pas de telles possibilités. Il faut, pour l’étudier, déployer un éventail particulièrement large de sources. Nous mettrons un accent particulier sur l’utilisation de la presse et sur l’iconographie.

Enfin, le troisième objectif sera de commencer à cerner notre objet d’étude à travers différentes études de cas.

La séance du 16 mai se déroulera en salle 0.007, bâtiment recherche Nord, campus Condorcet

  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

prendre rendez-vous par courriel.

Pré-requis

un niveau de chinois correspondant à la licence est requis. Il n'est pas nécessaire qu'il soit sanctionné par un diplôme. 

  • Bâtiment EHESS-Condorcet
    Salle A302
    EHESS, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / bimensuel (1re/3e/5e), lundi 13:30-15:30
    du 18 octobre 2021 au 16 mai 2022
    Nombre de séances : 12

Le séminaire a été consacré en 2021-2022 à une revue des sources disponibles pour l’étude de l’histoire du petit commerce et de la boutique.

La Business history, bien développée outre-Atlantique,  a essentiellement pris comme objet les entreprises de taille importante (filatures, banques, grands magasins), qui ont laissé des archives. Elle a délaissé le petit commerce traditionnel précisément parce qu’il n’offre pas de telles possibilités. Faute d’archives, son étude oblige à recourir à un éventail particulièrement large de sources. Parmi elles, notre attention a porté plus particulièrement sur les difangzhi 地方志 (monographies locales), les wenshi ziliao 文史資料 (une énorme collection de matériaux d’histoire orale compilés à partir des années 1960) ainsi que les nianjian 年鑑 (annuaires statistiques) locaux.

Quatre intervenants sont venus apporter leur expertise pour compléter cette revue d’effectif. Aaël Théry nous a montré le profit et les limites de ce que l’on peut tirer d’un travail ethnographique comme celui qu’elle a mené dans le cadre de sa thèse « Ouvrier culinaire et artisan de la nation. Une anthropologie politique du métier de cuisinier en Chine ». Laurent Chircop-Reyes nous a présenté les sources qu’il a mobilisées pour décrire les activités de groupes de marchands se livrant au commerce caravanier dans le nord de la Chine à la fin des Qing. Xiaohong Xiao-Planes a présenté un rare exemple d’archives jetant quelque lumière sur des petits boutiquiers shanghaiens : un ensemble de dossiers individuels produits lors de la campagne de rectification du style de travail, à la fin des années 1950. Enfin, dans la dernière séance du séminaire, Alice Bianchi nous a offert un panorama exhaustif des sources visuelles de la fin des Qing et la méthodologie que requiert leur utilisation.

Publications
  • Avec David Serfass, Twentieth-century China, vol. 47, n° 1, janvier 2022, numéro special « State Building through Political Disunity in Republican China ».
  • « Warlords at work: four key realms and four dynamics of State-building in Republican China, 1916-1937 », Twentieth-century China, vol. 47, n° 1, janvier 2022, p. 40-49.
  • « Opium detoxification places in Guangzhou (1839-1952) », East Asian Science, Technology and Medicine, vol. 20, 2022, p. 117-146.
  • « Opium, ô désespoir ! », Le Point, n° 2575-2776, décembre 2021, p. 156-159.
  • « What statistics don't say: Game innovation in Macau's casinos since 2002 », dans The Casino, Card and Betting Game Reader. Communities, Cultures and Play, sous la dir. de Mark Johnson, Play Beyond the Computer series, vol. 1, Londres, Bloomsbury, 2021, p. 240-258.
  • Avec David Serfass, « Questioning the Teleology of the Central State in Republican China », Twentieth-century China, op. cit., p. 3-10.