UE252 - Philosophie avancée de la psychologie/Advanced Philosophy of Psychology


Planning


Attention !
(En raison de la situation sanitaire) L'accès au séminaire est soumis à une demande de participation.
Le lien pour déposer votre demande sera affiché ici la semaine du 27 septembre 2021.

  • Autre lieu Paris
    DEC-ENS, 29 rue d'Ulm ou 24 rue Lhomond 75005 Paris
    2nd semestre / hebdomadaire, vendredi 14:00-16:00
    du 4 février 2022 au 3 juin 2022


Description


Dernière modification : 8 septembre 2021 19:02

Type d'UE
Enseignements fondamentaux de master
Disciplines
Philosophie et épistémologie, Psychologie et sciences cognitives
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Cognition Philosophie Sciences cognitives
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s

Dans ce cours, nous étudierons une série de débats contemporains de la philosophie analytique de la psychologie. Nous nous demanderons comment des résultats récents dans les sciences cognitives portent sur des questions traditionnelles concernant des phénomènes tels que la perception, l’attention, la pensée, l’action, la mémoire, l’imagination et la conscience.

La mémoire (dans sa forme dite « épisodique ») et l’imagination (dans sa forme expérientielle) sont deux phénomènes mentaux très souvent associés. Elles donnent lieu à des expériences quasi-sensorielles très similaires : elles ne semblent pas impliquer le sentiment de présence qui accompagne les expériences perceptives, et – par rapport à celles-ci – elles apparaissent comme plus « fades » ou moins « vivaces ». Une hypothèse bien représentée dans la littérature dépeint la mémoire comme n’étant rien d’autre qu’une utilisation spécifique de l’imagination. Cette approche réductionniste trouve sa force dans certaines données empiriques. Les sciences cognitives ont identifié, sur des bases psychologiques et neurologiques, une capacité qui sous-tend à la fois la mémoire épisodique et une certaine façon de nous projeter par l’imagination vers notre futur. Néanmoins, ces données sont ouvertes à des interprétations concurrentes et contre l’approche réductionniste de la mémoire des voix dissidentes se sont élevées. Ces dernières ont mis l’accent sur les différences (ontologiques, épistémologiques, phénoménologiques, …) entre mémoire et imagination. Le but de ce cours est d’explorer ce débat en abordant différentes questions relevant de plusieurs niveaux d’analyse.


Master


  • Séminaires de tronc commun – Sciences cognitives – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Initiation/introduction – Philosophie-Philosophie du langage et de l'esprit – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

contacter les enseignants par courriel.

Direction de travaux des étudiants

contacter les enseignants par courriel.

Réception des candidats

contacter les enseignants par courriel.

Pré-requis
-

Dernière modification : 8 septembre 2021 19:02

Type d'UE
Enseignements fondamentaux de master
Disciplines
Philosophie et épistémologie, Psychologie et sciences cognitives
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Cognition Philosophie Sciences cognitives
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s

Dans ce cours, nous étudierons une série de débats contemporains de la philosophie analytique de la psychologie. Nous nous demanderons comment des résultats récents dans les sciences cognitives portent sur des questions traditionnelles concernant des phénomènes tels que la perception, l’attention, la pensée, l’action, la mémoire, l’imagination et la conscience.

La mémoire (dans sa forme dite « épisodique ») et l’imagination (dans sa forme expérientielle) sont deux phénomènes mentaux très souvent associés. Elles donnent lieu à des expériences quasi-sensorielles très similaires : elles ne semblent pas impliquer le sentiment de présence qui accompagne les expériences perceptives, et – par rapport à celles-ci – elles apparaissent comme plus « fades » ou moins « vivaces ». Une hypothèse bien représentée dans la littérature dépeint la mémoire comme n’étant rien d’autre qu’une utilisation spécifique de l’imagination. Cette approche réductionniste trouve sa force dans certaines données empiriques. Les sciences cognitives ont identifié, sur des bases psychologiques et neurologiques, une capacité qui sous-tend à la fois la mémoire épisodique et une certaine façon de nous projeter par l’imagination vers notre futur. Néanmoins, ces données sont ouvertes à des interprétations concurrentes et contre l’approche réductionniste de la mémoire des voix dissidentes se sont élevées. Ces dernières ont mis l’accent sur les différences (ontologiques, épistémologiques, phénoménologiques, …) entre mémoire et imagination. Le but de ce cours est d’explorer ce débat en abordant différentes questions relevant de plusieurs niveaux d’analyse.

  • Séminaires de tronc commun – Sciences cognitives – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Initiation/introduction – Philosophie-Philosophie du langage et de l'esprit – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

contacter les enseignants par courriel.

Direction de travaux des étudiants

contacter les enseignants par courriel.

Réception des candidats

contacter les enseignants par courriel.

Pré-requis
-

Attention !
(En raison de la situation sanitaire) L'accès au séminaire est soumis à une demande de participation.
Le lien pour déposer votre demande sera affiché ici la semaine du 27 septembre 2021.

  • Autre lieu Paris
    DEC-ENS, 29 rue d'Ulm ou 24 rue Lhomond 75005 Paris
    2nd semestre / hebdomadaire, vendredi 14:00-16:00
    du 4 février 2022 au 3 juin 2022