Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2022-2023.

UE241 - Littérature politique en Islam au Moyen Âge


Lieu et planning


  • ENS Lyon
    ENS-Lyon, 15 parvis René Descartes 69007 Lyon
    1er semestre / hebdomadaire, lundi 14:00-17:00
    du 20 septembre 2021 au 13 décembre 2021
    Nombre de séances : 8


Description


Dernière modification : 11 mai 2021 11:38

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
https://mastermondesmedievaux.univ-lyon2.fr/litterature-et-politique-en-islam-medieval-683549.kjsp 
Langues
français
Mots-clés
Histoire des idées Islam Philosophie politique
Aires culturelles
Musulmans (mondes)
Intervenant·e·s
  • Pascal Buresi [référent·e]   directeur d'études, EHESS - directeur de recherche, CNRS / Histoire, archéologie, littératures des mondes chrétiens et musulmans médiévaux (CIHAM)
  • Makram Abbès   professeur des universités, ENS de Lyon

En partant de l'étude des institutions de l'Islam classique, ce séminaire vise à fournir les clefs d'une meilleure compréhension du fonctionnement d'organes administratifs et d'offices tels que le vizirat, la judicature, le secrétariat ou les ambassades. Il se focalise plus particulièrement sur les liens complexes entre l'armée, le califat et le vizirat dont l'enchevêtrement a été déterminant, en Orient comme en Occident musulmans, au niveau de la définition de la souveraineté et de l'évolution des institutions politiques. L'approche couvre aussi bien les littératures des arts de gouverner (Miroirs des princes) que les traités juridiques ou les chroniques historiques. Les interventions portent sur des contextes précis (l'Irak ou l'Andalousie par exemple) et tiennent compte de l'effort de théorisation ainsi que de l'évolution historique du sens des notions et concepts (jihâd, shari'a, siyâsa, califat, etc.). Le séminaire montre comment les différents auteurs cherchent, d'un côté, à brosser un idéal de gouvernement fondé sur la prudence politique des chefs, la volonté de bien administrer l'État et le souci de l'intérêt général, mais s'intéressent aussi, d'un autre côté, aux réalités de l'exercice effectif des fonctions politiques et à la description de l'univers du pouvoir comme un théâtre de rivalités, de luttes violentes et d'intrigues entre les différents protagonistes. Le séminaire est organisé sous forme de lectures critiques menées à partir de travaux récents ou de référence, qui abordent les différents aspects décrits plus haut.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Séminaires de recherche – Mondes médiévaux - Histoire, archéologie, littératures des mondes chrétiens et musulmans médiévaux [Lyon] – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

par courriel : makram.abbes@ens-lyon.fr ; pburesi@ehess.fr

Direction de travaux des étudiants

Makram Abbès (professeur ENS-Lyon), Pascal Buresi (directeur de recherche au CNRS, directeur d'études de l'EHESS).

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis
-

Compte rendu


Pour la dernière fois, le séminaire 2021-2022 s'est déroulé sur 8 séances de 3 heures chacune. Une vingtaine d'étudiantes et étudiants y ont assisté, en provenance des universités Lumière Lyon 2 et Jean-Moulin Lyon 3, ainsi que de l'ENS-Lyon. Comme lors des années précédentes, le séminaire a été organisé à deux voix, celle d'orientation littéraire et philosophique de Mohamed Ben Mansour (maître de conférences à l'ENS), et celle plus historique de Pascal Buresi. Le format est celui d'une disputatio entre les deux organisateurs, disputatio à laquelle les étudiantes et étudiants sont invités à prendre part. Avant chaque séance, 2 ou 3 articles contradictoires (en français et en anglais), ainsi que des comptes rendus d'ouvrages importants, ont été envoyés aux étudiantes et étudiants qui les ont lus avant d'arriver au séminaire. Ils peuvent donc prendre la parole, en posant des questions, en émettant des critiques, en faisant des commentaires sur leurs lectures: sur le fond et sur la forme des articles, ce qui les familiarise aussi aux contraintes de l'écriture scientifique.

Les étudiantes et étudiants ont été évalués sur deux exercices : l'un oral qui prend la forme d'un duel: un ou une étudiante défend une thèse  (historiographique) en 10 minutes et un ou une autre étudiante défend la thèse opposée (ex. : « le califat: fonction séculière ou office religieux ? ») ; le second est un compte rendu d'ouvrage synthétique.

Comme les années précédentes, les organisateurs ont pu mesurer au cours des 8 séances l'évolution du comportement et des réflexes des étudiants qui deviennent de plus en plus actifs, qui hésitent de moins en moins à prendre la parole, et qui se familiarisent avec certaines formes de dissensus scientifiques, apprenant à porter un œil critique sur les textes qu'ils lisent : sources ou études. Ils plébiscitent d'ailleurs le format de ce séminaire qui rencontre chaque année un égal succès, ce qui est une gageure puisque les éudiants viennent de parcours différents : études arabes, sciences politiques, histoire, géographie, master de recherche ou professionnalisant.

Le séminaire est reconduit en 2022-2023, mais cette fois, ce sont douze séances de 2 h chacune, le lundi de 14 h à 16 h, au premier semestre.

Publications
  • Avec Mehdi Ghouirgate, Le Maghreb médiéval (XIeXVe siècle), Paris, Armand Colin (coll. Cursus), 2013, rééd. 2021, 263 p.
  • « Postface », dans La bibliomule de Cordoue, sous la dir. de Léonard Chemineau et Wilfrid Lupano, Paris, Dargaud-Le Lombard, 2021, p. 256‑261.
  • « In Memoriam Pierre Guichard », Arabica, 69, 2022, p. 2-5.
  • « Entre tribus et État, entre Maghreb et Mashrek : le califat-imâmat almohade (XIe–XIIIsiècle) », dans Vecteurs de l'idéel et mutations des sociétés politiques (Actes des Rencontres de Rome), sous la dir. de Jean-Philippe Genêt, Paris, Éditions de la Sorbonne (Le pouvoir symbolique en Occident (1300-1460), XIII), 2021, p. 467-486.
  • « Berber Rule and the Maghribi Caliphate: The Almohads », dans The Routledge Handbook Of Muslim Iberia, sous la dir. de Maribel Fierro, 1re éd., Abingdon, Oxon , New York , Routledge, 2021, p. 114‑144.

Dernière modification : 11 mai 2021 11:38

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
https://mastermondesmedievaux.univ-lyon2.fr/litterature-et-politique-en-islam-medieval-683549.kjsp 
Langues
français
Mots-clés
Histoire des idées Islam Philosophie politique
Aires culturelles
Musulmans (mondes)
Intervenant·e·s
  • Pascal Buresi [référent·e]   directeur d'études, EHESS - directeur de recherche, CNRS / Histoire, archéologie, littératures des mondes chrétiens et musulmans médiévaux (CIHAM)
  • Makram Abbès   professeur des universités, ENS de Lyon

En partant de l'étude des institutions de l'Islam classique, ce séminaire vise à fournir les clefs d'une meilleure compréhension du fonctionnement d'organes administratifs et d'offices tels que le vizirat, la judicature, le secrétariat ou les ambassades. Il se focalise plus particulièrement sur les liens complexes entre l'armée, le califat et le vizirat dont l'enchevêtrement a été déterminant, en Orient comme en Occident musulmans, au niveau de la définition de la souveraineté et de l'évolution des institutions politiques. L'approche couvre aussi bien les littératures des arts de gouverner (Miroirs des princes) que les traités juridiques ou les chroniques historiques. Les interventions portent sur des contextes précis (l'Irak ou l'Andalousie par exemple) et tiennent compte de l'effort de théorisation ainsi que de l'évolution historique du sens des notions et concepts (jihâd, shari'a, siyâsa, califat, etc.). Le séminaire montre comment les différents auteurs cherchent, d'un côté, à brosser un idéal de gouvernement fondé sur la prudence politique des chefs, la volonté de bien administrer l'État et le souci de l'intérêt général, mais s'intéressent aussi, d'un autre côté, aux réalités de l'exercice effectif des fonctions politiques et à la description de l'univers du pouvoir comme un théâtre de rivalités, de luttes violentes et d'intrigues entre les différents protagonistes. Le séminaire est organisé sous forme de lectures critiques menées à partir de travaux récents ou de référence, qui abordent les différents aspects décrits plus haut.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Séminaires de recherche – Mondes médiévaux - Histoire, archéologie, littératures des mondes chrétiens et musulmans médiévaux [Lyon] – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

par courriel : makram.abbes@ens-lyon.fr ; pburesi@ehess.fr

Direction de travaux des étudiants

Makram Abbès (professeur ENS-Lyon), Pascal Buresi (directeur de recherche au CNRS, directeur d'études de l'EHESS).

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis
-
  • ENS Lyon
    ENS-Lyon, 15 parvis René Descartes 69007 Lyon
    1er semestre / hebdomadaire, lundi 14:00-17:00
    du 20 septembre 2021 au 13 décembre 2021
    Nombre de séances : 8

Pour la dernière fois, le séminaire 2021-2022 s'est déroulé sur 8 séances de 3 heures chacune. Une vingtaine d'étudiantes et étudiants y ont assisté, en provenance des universités Lumière Lyon 2 et Jean-Moulin Lyon 3, ainsi que de l'ENS-Lyon. Comme lors des années précédentes, le séminaire a été organisé à deux voix, celle d'orientation littéraire et philosophique de Mohamed Ben Mansour (maître de conférences à l'ENS), et celle plus historique de Pascal Buresi. Le format est celui d'une disputatio entre les deux organisateurs, disputatio à laquelle les étudiantes et étudiants sont invités à prendre part. Avant chaque séance, 2 ou 3 articles contradictoires (en français et en anglais), ainsi que des comptes rendus d'ouvrages importants, ont été envoyés aux étudiantes et étudiants qui les ont lus avant d'arriver au séminaire. Ils peuvent donc prendre la parole, en posant des questions, en émettant des critiques, en faisant des commentaires sur leurs lectures: sur le fond et sur la forme des articles, ce qui les familiarise aussi aux contraintes de l'écriture scientifique.

Les étudiantes et étudiants ont été évalués sur deux exercices : l'un oral qui prend la forme d'un duel: un ou une étudiante défend une thèse  (historiographique) en 10 minutes et un ou une autre étudiante défend la thèse opposée (ex. : « le califat: fonction séculière ou office religieux ? ») ; le second est un compte rendu d'ouvrage synthétique.

Comme les années précédentes, les organisateurs ont pu mesurer au cours des 8 séances l'évolution du comportement et des réflexes des étudiants qui deviennent de plus en plus actifs, qui hésitent de moins en moins à prendre la parole, et qui se familiarisent avec certaines formes de dissensus scientifiques, apprenant à porter un œil critique sur les textes qu'ils lisent : sources ou études. Ils plébiscitent d'ailleurs le format de ce séminaire qui rencontre chaque année un égal succès, ce qui est une gageure puisque les éudiants viennent de parcours différents : études arabes, sciences politiques, histoire, géographie, master de recherche ou professionnalisant.

Le séminaire est reconduit en 2022-2023, mais cette fois, ce sont douze séances de 2 h chacune, le lundi de 14 h à 16 h, au premier semestre.

Publications
  • Avec Mehdi Ghouirgate, Le Maghreb médiéval (XIeXVe siècle), Paris, Armand Colin (coll. Cursus), 2013, rééd. 2021, 263 p.
  • « Postface », dans La bibliomule de Cordoue, sous la dir. de Léonard Chemineau et Wilfrid Lupano, Paris, Dargaud-Le Lombard, 2021, p. 256‑261.
  • « In Memoriam Pierre Guichard », Arabica, 69, 2022, p. 2-5.
  • « Entre tribus et État, entre Maghreb et Mashrek : le califat-imâmat almohade (XIe–XIIIsiècle) », dans Vecteurs de l'idéel et mutations des sociétés politiques (Actes des Rencontres de Rome), sous la dir. de Jean-Philippe Genêt, Paris, Éditions de la Sorbonne (Le pouvoir symbolique en Occident (1300-1460), XIII), 2021, p. 467-486.
  • « Berber Rule and the Maghribi Caliphate: The Almohads », dans The Routledge Handbook Of Muslim Iberia, sous la dir. de Maribel Fierro, 1re éd., Abingdon, Oxon , New York , Routledge, 2021, p. 114‑144.