UE140 - Optimiser son quotidien : alimentation, corps et santé


Planning


Attention !
En raison de la situation sanitaire, vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant (une demande est nécessaire pour chaque séminaire auquel vous souhaitez participer, merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant le début de la première séance) : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=140. "

  • Campus Condorcet-Centre de colloques
    Salle 3.07
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    1er semestre / bimensuel (2e/4e), lundi 14:30-16:30
    du 8 novembre 2021 au 23 mai 2022
    Nombre de séances : 12


Description


Dernière modification : 4 août 2021 11:03

Type d'UE
Enseignements fondamentaux de master
Disciplines
Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
-
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Tristan Fournier [référent·e]   chargé de recherche, CNRS / Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS)
  • Sébastien Dalgalarrondo   chargé de recherche, CNRS / Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS)

La notion d’optimisation, longtemps cantonnée à la sphère économique, a colonisé le quotidien. Les individus sont désormais enjoints d’optimiser leur corps, leur alimentation, leur temps, leur sexualité, leur sommeil, leurs performances physiologiques et cognitives, leur vie biologique et sociale. Comment expliquer ce nouveau déploiement de la notion ? Est-ce le produit d’une société saturée de logique concurrentielle qui renvoie chacun·e d’entre nous à la recherche de performance et de dépassement de soi, et/ou une idéologie du bien-être et de la santé ? Faut-il voir dans l’adhésion à cette norme une simple conformité sociale, l’adhésion à une promesse technico-médicale, une nouvelle esthétique de soi ou une forme d’existence qui exprime un rapport expérimental à la modernité ?

Ce séminaire d'enquête collective a pour ambition de travailler la pluralité des idéologies susceptibles de s’articuler à cette quête d’optimisation des corps et de ses capacités, et ce notamment lorsqu’elle prend la forme d’une pratique quotidienne. L’objectif est d’aller au-delà de la normativité de la notion et de mettre en valeur les ruses, les bricolages, les compromis, les négociations et les résistances opérés par les individus lorsqu’ils et elles sont confronté·e·s à cette morale de l’optimalité.

L’enquête collective de cette année portera sur une pratique d’appropriation de l’espace urbain, ludique et parfois de subsistance, que l’on pourrait qualifier « d’ensauvagement » : le street-fishing. Il s’agira ainsi d’analyser, à travers cette pratique, un assemblage original mêlant divers registres (écologique, politique, économique, sanitaire, sensoriel) et exprimant des rapports particuliers au temps, à l’environnement, aux autres et à soi. Pour ce faire, nous proposons de mettre à l’épreuve trois méthodologies complémentaires : 1) la netnographie, 2) l’(auto)biographie et 3) le focus group. L’ambition du séminaire, au-delà de la mise en pratique de ces méthodologies, est aussi de produire une recherche de A à Z, en partant d'une problématisation effectuée en groupes jusqu'à la restitution des résultats au travers d'une journée d'études et/ou d'une publication collective.  

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Méthodologie – Savoirs en sociétés-Santé, médecine et questions sociales – M1/S1
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu

Renseignements


Contacts additionnels
secretariat.smqs@ehess.fr
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats

dalgala@ehess.fr

tristan.fournier@ehess.fr

Pré-requis
-

Dernière modification : 4 août 2021 11:03

Type d'UE
Enseignements fondamentaux de master
Disciplines
Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
-
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Tristan Fournier [référent·e]   chargé de recherche, CNRS / Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS)
  • Sébastien Dalgalarrondo   chargé de recherche, CNRS / Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS)

La notion d’optimisation, longtemps cantonnée à la sphère économique, a colonisé le quotidien. Les individus sont désormais enjoints d’optimiser leur corps, leur alimentation, leur temps, leur sexualité, leur sommeil, leurs performances physiologiques et cognitives, leur vie biologique et sociale. Comment expliquer ce nouveau déploiement de la notion ? Est-ce le produit d’une société saturée de logique concurrentielle qui renvoie chacun·e d’entre nous à la recherche de performance et de dépassement de soi, et/ou une idéologie du bien-être et de la santé ? Faut-il voir dans l’adhésion à cette norme une simple conformité sociale, l’adhésion à une promesse technico-médicale, une nouvelle esthétique de soi ou une forme d’existence qui exprime un rapport expérimental à la modernité ?

Ce séminaire d'enquête collective a pour ambition de travailler la pluralité des idéologies susceptibles de s’articuler à cette quête d’optimisation des corps et de ses capacités, et ce notamment lorsqu’elle prend la forme d’une pratique quotidienne. L’objectif est d’aller au-delà de la normativité de la notion et de mettre en valeur les ruses, les bricolages, les compromis, les négociations et les résistances opérés par les individus lorsqu’ils et elles sont confronté·e·s à cette morale de l’optimalité.

L’enquête collective de cette année portera sur une pratique d’appropriation de l’espace urbain, ludique et parfois de subsistance, que l’on pourrait qualifier « d’ensauvagement » : le street-fishing. Il s’agira ainsi d’analyser, à travers cette pratique, un assemblage original mêlant divers registres (écologique, politique, économique, sanitaire, sensoriel) et exprimant des rapports particuliers au temps, à l’environnement, aux autres et à soi. Pour ce faire, nous proposons de mettre à l’épreuve trois méthodologies complémentaires : 1) la netnographie, 2) l’(auto)biographie et 3) le focus group. L’ambition du séminaire, au-delà de la mise en pratique de ces méthodologies, est aussi de produire une recherche de A à Z, en partant d'une problématisation effectuée en groupes jusqu'à la restitution des résultats au travers d'une journée d'études et/ou d'une publication collective.  

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Méthodologie – Savoirs en sociétés-Santé, médecine et questions sociales – M1/S1
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
Contacts additionnels
secretariat.smqs@ehess.fr
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats

dalgala@ehess.fr

tristan.fournier@ehess.fr

Pré-requis
-

Attention !
En raison de la situation sanitaire, vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant (une demande est nécessaire pour chaque séminaire auquel vous souhaitez participer, merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant le début de la première séance) : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=140. "

  • Campus Condorcet-Centre de colloques
    Salle 3.07
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    1er semestre / bimensuel (2e/4e), lundi 14:30-16:30
    du 8 novembre 2021 au 23 mai 2022
    Nombre de séances : 12