UE132 - Introduction à l’histoire des sciences, des techniques et des savoirs. Périodes, thèmes, enjeux


Planning


Attention !
En raison de la situation sanitaire, vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant (une demande est nécessaire pour chaque séminaire auquel vous souhaitez participer, merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant le début de la première séance) : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=132. "

  • Campus Condorcet-Centre de colloques
    Salle 3.08
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    1er semestre / hebdomadaire, lundi 16:30-18:30
    du 8 novembre 2021 au 7 février 2022
    Nombre de séances : 12


Description


Dernière modification : 5 octobre 2021 14:05

Type d'UE
Enseignements fondamentaux de master
Disciplines
Anthropologie historique, Histoire, Méthodes et techniques des sciences sociales, Philosophie et épistémologie
Page web
https://drive.google.com/drive/folders/1UxL8pjbDJ1qE2RBPAhwV_IGOUbb0-NkW 
Langues
français
Mots-clés
Histoire des sciences et des techniques Historiographie Savoir-faire Savoirs Sciences
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Silvia Sebastiani [référent·e]   directrice d'études (en cours de nomination), EHESS / Groupe d'études sur les historiographies modernes (CRH-GEHM)
  • Catherine König-Pralong   directrice d'études, EHESS / Centre Alexandre-Koyré. Histoire des sciences et des techniques (CAK)

Ce séminaire obligatoire du parcours HSTS de la mention « Savoirs en société » présente certains enjeux et thèmes récurrents de l’histoire des sciences, des savoirs et des techniques. Il aborde les savoirs et les pratiques scientifiques dans la longue durée, de l’Antiquité au XXIe siècle. Sur le plan réflexif, il demeure attentif aux conditions sociales de la formation de l’histoire des sciences, des techniques et des savoirs, envisagée comme pratique disciplinaire et comme espace de controverses.

Entre autres pratiques savantes, la médecine, les anthropologies humaine et physique, les sciences du gouvernement de la société et leurs interactions avec les techniques seront abordées « comme si elles avaient été produites par des personnes physiques, situées dans le temps, l’espace et la société, qui aspirent à la crédibilité et à l’autorité » (S. Shapin). La recherche de ces dernières décennies nous invite en outre à inscrire deux interrogations à l’horizon de nos discussions : la dimension globale d’une histoire des savoirs désormais poly-centrée et circulatoire, associée aux critiques des grands récits de la scientificité ou de la rationalité européenne.

Le séminaire est aussi ouvert, dans la limite des places disponibles et dans cet ordre de priorité, aux étudiants des deux autres parcours de la mention SES, aux étudiants d’autres mentions du master de l'EHESS, et aux auditeurs libres.

8 novembre 2021 : Quelle histoire des sciences, des techniques et des savoirs ?

  • Silvia Sebastiani et Catherine König-Pralong, avec les enseignant.e.s disponibles

Lectures :

  • Steven Shapin, « Lowering the Tone in the History of Science: A Noble Calling », in Id., Never Pure. Historical Studies of Science as if It Was Produced by People with Bodies, Situated in Time, Space, and Society, and Struggling for Credibility and Authority, Baltimore, The John Hopkins University Press, 2010, p. 1- 14.
  • Stéphane Van Damme, « Un ancien régime des sciences et des savoirs », in Id. (éd.), Histoire des sciences et des savoirs. Tome 1. De la Renaissance aux Lumières, Paris, Seuil, 2015, p. 19-42.
  • Kapil Raj, H. Otto Sibum, « Globalisation, science et modernité. De la guerre de Sept Ans à la Grande Guerre », in Iid. (éds), Histoire des sciences et des savoirs. Tome 2. Modernité et globalisation, Paris, Seuil, 2015, p. 11-30.
  • Christophe Bonneuil, Dominique Pestre, « Le siècle des technosciences (depuis 1914) », Id. (éds), Histoire des sciences et des savoirs. Tome 3. Le siècle des technosciences, Paris, Seuil, 2015, p. 9-24.

15 novembre 2021 : Lieux, pratiques, traditions: les savoirs grecs d’Athènes à Alexandrie

  • Christian Jacob

Lectures :

  • Christian Jacob, « Alexandrie, IIIe siècle avant J.-C. », in Christian Jacob (éd.), Lieux de savoir I. Espaces et communautés, Paris, Albin Michel, 2007, p. 1124-1132.
  • Natacha Massar, « Les maîtres itinérants en Grèce : techniciens, sophistes, philosophes », in Christian Jacob (éd.), Lieux de savoir I. Espaces et communautés, Paris, Albin Michel, 2007, p. 786-804.

22 novembre 2021 : Différenciation et rationalisation des savoirs. Le cas de la Grèce archaïque

  • Leopoldo Iribarren

Lectures :

  • Jean-Pierre Vernant, « Du mythe à la raison. La formation de la pensée positive dans la Grèce archaïque », Annales. Économies, sociétés, civilisations, 12/2, 1957, p. 183-206.
  • Geoffrey E.R. Lloyd, « Le pluralisme de la vie intellectuelle avant Platon », in André Laks, Claire Louguet (éds), Qu'est-ce que la philosophie présocratique ? What is presocratic philosophy ?, Villeneuve d'Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2002, p. 39-53.

29 novembre 2021 : La circulation des savoirs de l’homme et de la nature au Moyen Âge

  • Catherine König-Pralong

Lectures :

  • Dimitri Gutas, Pensée grecque, culture arabe. Le mouvement de traduction gréco-arabe à Bagdad et la société abbasside primitive (IIe-IVe/VIIIe-Xe siècles), traduit de l’anglais par Abdesselam Cheddadi, Paris, Aubier, 2005 [1998], p. 23-45.
  • Charles Burnett, « Arabic into Latin : the reception of Arabic philosophy into Western Europe », in Peter Adamson, Richard C. Taylor (eds), The Cambridge Companion to Arabic Philosophy, Cambridge, Cambridge University Press, 2005, p. 370-404.
  • Joël Chandelier, Catherine Verna, Nicolas Weill-Parot, « Introduction », in Joël Chandelier, Catherine Verna, Nicolas Weill-Parot (eds), Science et technique au Moyen Âge (XIIe-XVe siècles), Saint-Denis, Presses universitaires de Vincennes, 2017, p. 7-24.

6 décembre 2021 : Savoirs du corps et observation durant la première modernité européenne

  • Rafael Mandressi

Lectures :

  • Rafael Mandressi, « De l’œil et du texte. Preuve, expérience et témoignage dans les “sciences du corps” à l’époque moderne », Communications, 84/1, 2009, p. 103-118.
  • Gianna Pomata, « Observation Rising : Birth of an Epistemic Genre, 1500-1650 », in Lorraine Daston, Elizabeth Lunbeck (eds), Histories of Scientific Observation, Chicago, University of Chicago Press, 2011, p. 45-80.

13 décembre 2001 : Une histoire globale des savoirs durant la première modernité

  • Antonella Romano

Lectures :

  • Timothy Brook, Le chapeau de Vermeer. Le XVIIe siècle à l’aube de la mondialisation, Paris, Payot, 2010, chap. 4, p. 125-167.
  • Antonella Romano, "Ce que l’histoire globale fait à la « révolution scientifique », ou la fin d’un grand récit et ses multiples conséquences", Rivista storica italiana, 2020/2, p. 542-568.

3 janvier 2022 : L’homme en question : classifications raciales au siècle des Lumières

  • Silvia Sebastiani

Lectures :

  • Claude-Olivier Doron, « Histoire épistémologique et histoire politique de la race », Archives de Philosophie, 81, 2018, p. 477-499.
  • Jean-Frédéric Schaub, Silvia Sebastiani, Race et histoire dans les sociétés occidentales (15e-18e siècle), Paris, Albin Michel, p. 388-414.
  • En complément : Lisbet Koerner, « Carl Linnaeus in His Time and Place », in Nicholas Jardine, James A. Secord, Emma C. Spary (éd.), Cultures of Natural History, Cambridge, Cambridge University Press, 1996, p. 145-162.
  • Claude Blanckaert, « Les conditions d’émergence de la science des races au début du XIXe siècle », in L’Idée de « race » dans les sciences humaines et la littérature (XVIIIe et XIXe siècles), Paris, L’Harmattan, 2003, p. 133-149.

10 janvier 2022 : Science de l'homme? Sciences sociales? Moral sciences? Geisteswissenschaften?

L'émergence d'un nouveau domaine du savoir (fin du XVIIIe siècle-XXe siècle)

  • Wolf Feuerhahn

Lectures :

  • Alain Drouard, « Réflexions sur une chronologie. Le développement des sciences sociales en France de 1945 à la fin des années soixante », Revue française de sociologie, 1982, 23/1, p. 55-85.
  • Theodore M. Porter, Dorothy Ross, « Introduction. Writing History of Social Science », in The Cambridge History of Science, Volume 7: The Modern Social Sciences, Cambridge, Cambridge University Press, 2003, p. 1-10.
  • En complément (mais n’est pas sujet à une présentation orale) : Wolf Feuerhahn, « Partages politiques des savoirs. Lettres versus sciences, Geisteswissenschaften versus Naturwissenschaften », in Kapil Raj, H. Otto Sibum (éds), Histoire des sciences et des savoirs. Tome 2. Modernité et globalisation, Paris, Seuil, 2015, p. 93-113.

17 janvier 2022 : Émergence de la thermodynamique au XIXe siècle à partir d’une pratique industrielle

  • Emanuel Bertrand

Lectures :

  • Sadi Carnot, Réflexions sur la puissance motrice du feu et sur les machines propres à développer cette puissance, Paris, Bachelier, 1824, p. 1-19.
  • Bernard Delaunay, « Newcomen à l’académie », e-Phaïstos, 6/1, 2017-2018, mis en ligne le 25 juin 2018, consulté le 08 mai 2019. URL : http://journals.openedition.org/ephaistos/2510 ; DOI :10.4000/ephaistos.2510.
  • Pour approfondissement (mais n’est pas sujet à une présentation orale) : Émile Clapeyron, « Mémoire sur la puissance motrice de la chaleur », Journal de l’École royale polytechnique, 14, 1834, p. 153-190.

24 janvier 2022 : Histoire culturelle de l’atome et du nucléaire

  • Charlotte Bigg

Lectures :

  • Joseph Masco, « ‘Survival is Your Business’: Engineering Ruins and Affect in Nuclear America », Cultural Anthropology, 2, 2008, p. 361-398.
  • Gabrielle Hecht, « Nuclear Ontologies », Constellations, 13, 2006, p. 320-331.
  • Texte complémentaire : Stuart W. Leslie, « Atomic structures : the architecture of nuclear nationalism in India and Pakistan », History and Technology, 31, 2015, p. 220-242.

31 janvier 2022 : Sciences, guerres et épidémies au XXe siècle

  • Anne Rasmussen

Lectures :

  • Roger Cooter, « Of war and epidemics: Unnatural couplings, problematic conceptions », Social History of Medicine, 16/2, 2003, p. 283-302.
  • Anne Hardy, « ‘Straight back to barbarism’: antityphoid inoculation and the Great War, 1914 », Bulletin of the History of Medicine, 74, 2000, p. 265-290.
  • Paul Weindling, « The First World War and the Campaigns against Lice: Comparing British and German Sanitary Measures », in Wolfgang U. Eckart, Christoph Gradmann (Hrsg.), Die Medizin und der Erste Weltkrieg, Herbolzheim, Centaurus, 2003, p. 227-239.

7 février 2022 : Conclusion du séminaire

  • Silvia Sebastiani et Catherine König-Pralong

Master


  • Initiation/introduction – Savoirs en sociétés-Histoire des sciences, des techniques et des savoirs – M1/S1
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Pour les étudiantes et les étudiants du parcours HSTS, la validation du séminaire requiert une présence assidue et une présentation orale d’un texte choisi (15 minutes). Celle-ci peut être conduite en groupe, sous la forme d’une discussion collective du texte par plusieurs étudiant·e·s. Chaque étudiante ou étudiant rédige en outre une fiche de lecture (7 à 8 pages, soit 20'000 à 25'000 signes) au sujet du texte présenté. Cette trace écrite est évaluée par l’enseignante ou l’enseignant responsable de la séance.

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous. Écrivez-nous !

Réception des candidats

sur rendez-vous. Écrivez-nous !

Pré-requis
-

Dernière modification : 5 octobre 2021 14:05

Type d'UE
Enseignements fondamentaux de master
Disciplines
Anthropologie historique, Histoire, Méthodes et techniques des sciences sociales, Philosophie et épistémologie
Page web
https://drive.google.com/drive/folders/1UxL8pjbDJ1qE2RBPAhwV_IGOUbb0-NkW 
Langues
français
Mots-clés
Histoire des sciences et des techniques Historiographie Savoir-faire Savoirs Sciences
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Silvia Sebastiani [référent·e]   directrice d'études (en cours de nomination), EHESS / Groupe d'études sur les historiographies modernes (CRH-GEHM)
  • Catherine König-Pralong   directrice d'études, EHESS / Centre Alexandre-Koyré. Histoire des sciences et des techniques (CAK)

Ce séminaire obligatoire du parcours HSTS de la mention « Savoirs en société » présente certains enjeux et thèmes récurrents de l’histoire des sciences, des savoirs et des techniques. Il aborde les savoirs et les pratiques scientifiques dans la longue durée, de l’Antiquité au XXIe siècle. Sur le plan réflexif, il demeure attentif aux conditions sociales de la formation de l’histoire des sciences, des techniques et des savoirs, envisagée comme pratique disciplinaire et comme espace de controverses.

Entre autres pratiques savantes, la médecine, les anthropologies humaine et physique, les sciences du gouvernement de la société et leurs interactions avec les techniques seront abordées « comme si elles avaient été produites par des personnes physiques, situées dans le temps, l’espace et la société, qui aspirent à la crédibilité et à l’autorité » (S. Shapin). La recherche de ces dernières décennies nous invite en outre à inscrire deux interrogations à l’horizon de nos discussions : la dimension globale d’une histoire des savoirs désormais poly-centrée et circulatoire, associée aux critiques des grands récits de la scientificité ou de la rationalité européenne.

Le séminaire est aussi ouvert, dans la limite des places disponibles et dans cet ordre de priorité, aux étudiants des deux autres parcours de la mention SES, aux étudiants d’autres mentions du master de l'EHESS, et aux auditeurs libres.

8 novembre 2021 : Quelle histoire des sciences, des techniques et des savoirs ?

  • Silvia Sebastiani et Catherine König-Pralong, avec les enseignant.e.s disponibles

Lectures :

  • Steven Shapin, « Lowering the Tone in the History of Science: A Noble Calling », in Id., Never Pure. Historical Studies of Science as if It Was Produced by People with Bodies, Situated in Time, Space, and Society, and Struggling for Credibility and Authority, Baltimore, The John Hopkins University Press, 2010, p. 1- 14.
  • Stéphane Van Damme, « Un ancien régime des sciences et des savoirs », in Id. (éd.), Histoire des sciences et des savoirs. Tome 1. De la Renaissance aux Lumières, Paris, Seuil, 2015, p. 19-42.
  • Kapil Raj, H. Otto Sibum, « Globalisation, science et modernité. De la guerre de Sept Ans à la Grande Guerre », in Iid. (éds), Histoire des sciences et des savoirs. Tome 2. Modernité et globalisation, Paris, Seuil, 2015, p. 11-30.
  • Christophe Bonneuil, Dominique Pestre, « Le siècle des technosciences (depuis 1914) », Id. (éds), Histoire des sciences et des savoirs. Tome 3. Le siècle des technosciences, Paris, Seuil, 2015, p. 9-24.

15 novembre 2021 : Lieux, pratiques, traditions: les savoirs grecs d’Athènes à Alexandrie

  • Christian Jacob

Lectures :

  • Christian Jacob, « Alexandrie, IIIe siècle avant J.-C. », in Christian Jacob (éd.), Lieux de savoir I. Espaces et communautés, Paris, Albin Michel, 2007, p. 1124-1132.
  • Natacha Massar, « Les maîtres itinérants en Grèce : techniciens, sophistes, philosophes », in Christian Jacob (éd.), Lieux de savoir I. Espaces et communautés, Paris, Albin Michel, 2007, p. 786-804.

22 novembre 2021 : Différenciation et rationalisation des savoirs. Le cas de la Grèce archaïque

  • Leopoldo Iribarren

Lectures :

  • Jean-Pierre Vernant, « Du mythe à la raison. La formation de la pensée positive dans la Grèce archaïque », Annales. Économies, sociétés, civilisations, 12/2, 1957, p. 183-206.
  • Geoffrey E.R. Lloyd, « Le pluralisme de la vie intellectuelle avant Platon », in André Laks, Claire Louguet (éds), Qu'est-ce que la philosophie présocratique ? What is presocratic philosophy ?, Villeneuve d'Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2002, p. 39-53.

29 novembre 2021 : La circulation des savoirs de l’homme et de la nature au Moyen Âge

  • Catherine König-Pralong

Lectures :

  • Dimitri Gutas, Pensée grecque, culture arabe. Le mouvement de traduction gréco-arabe à Bagdad et la société abbasside primitive (IIe-IVe/VIIIe-Xe siècles), traduit de l’anglais par Abdesselam Cheddadi, Paris, Aubier, 2005 [1998], p. 23-45.
  • Charles Burnett, « Arabic into Latin : the reception of Arabic philosophy into Western Europe », in Peter Adamson, Richard C. Taylor (eds), The Cambridge Companion to Arabic Philosophy, Cambridge, Cambridge University Press, 2005, p. 370-404.
  • Joël Chandelier, Catherine Verna, Nicolas Weill-Parot, « Introduction », in Joël Chandelier, Catherine Verna, Nicolas Weill-Parot (eds), Science et technique au Moyen Âge (XIIe-XVe siècles), Saint-Denis, Presses universitaires de Vincennes, 2017, p. 7-24.

6 décembre 2021 : Savoirs du corps et observation durant la première modernité européenne

  • Rafael Mandressi

Lectures :

  • Rafael Mandressi, « De l’œil et du texte. Preuve, expérience et témoignage dans les “sciences du corps” à l’époque moderne », Communications, 84/1, 2009, p. 103-118.
  • Gianna Pomata, « Observation Rising : Birth of an Epistemic Genre, 1500-1650 », in Lorraine Daston, Elizabeth Lunbeck (eds), Histories of Scientific Observation, Chicago, University of Chicago Press, 2011, p. 45-80.

13 décembre 2001 : Une histoire globale des savoirs durant la première modernité

  • Antonella Romano

Lectures :

  • Timothy Brook, Le chapeau de Vermeer. Le XVIIe siècle à l’aube de la mondialisation, Paris, Payot, 2010, chap. 4, p. 125-167.
  • Antonella Romano, "Ce que l’histoire globale fait à la « révolution scientifique », ou la fin d’un grand récit et ses multiples conséquences", Rivista storica italiana, 2020/2, p. 542-568.

3 janvier 2022 : L’homme en question : classifications raciales au siècle des Lumières

  • Silvia Sebastiani

Lectures :

  • Claude-Olivier Doron, « Histoire épistémologique et histoire politique de la race », Archives de Philosophie, 81, 2018, p. 477-499.
  • Jean-Frédéric Schaub, Silvia Sebastiani, Race et histoire dans les sociétés occidentales (15e-18e siècle), Paris, Albin Michel, p. 388-414.
  • En complément : Lisbet Koerner, « Carl Linnaeus in His Time and Place », in Nicholas Jardine, James A. Secord, Emma C. Spary (éd.), Cultures of Natural History, Cambridge, Cambridge University Press, 1996, p. 145-162.
  • Claude Blanckaert, « Les conditions d’émergence de la science des races au début du XIXe siècle », in L’Idée de « race » dans les sciences humaines et la littérature (XVIIIe et XIXe siècles), Paris, L’Harmattan, 2003, p. 133-149.

10 janvier 2022 : Science de l'homme? Sciences sociales? Moral sciences? Geisteswissenschaften?

L'émergence d'un nouveau domaine du savoir (fin du XVIIIe siècle-XXe siècle)

  • Wolf Feuerhahn

Lectures :

  • Alain Drouard, « Réflexions sur une chronologie. Le développement des sciences sociales en France de 1945 à la fin des années soixante », Revue française de sociologie, 1982, 23/1, p. 55-85.
  • Theodore M. Porter, Dorothy Ross, « Introduction. Writing History of Social Science », in The Cambridge History of Science, Volume 7: The Modern Social Sciences, Cambridge, Cambridge University Press, 2003, p. 1-10.
  • En complément (mais n’est pas sujet à une présentation orale) : Wolf Feuerhahn, « Partages politiques des savoirs. Lettres versus sciences, Geisteswissenschaften versus Naturwissenschaften », in Kapil Raj, H. Otto Sibum (éds), Histoire des sciences et des savoirs. Tome 2. Modernité et globalisation, Paris, Seuil, 2015, p. 93-113.

17 janvier 2022 : Émergence de la thermodynamique au XIXe siècle à partir d’une pratique industrielle

  • Emanuel Bertrand

Lectures :

  • Sadi Carnot, Réflexions sur la puissance motrice du feu et sur les machines propres à développer cette puissance, Paris, Bachelier, 1824, p. 1-19.
  • Bernard Delaunay, « Newcomen à l’académie », e-Phaïstos, 6/1, 2017-2018, mis en ligne le 25 juin 2018, consulté le 08 mai 2019. URL : http://journals.openedition.org/ephaistos/2510 ; DOI :10.4000/ephaistos.2510.
  • Pour approfondissement (mais n’est pas sujet à une présentation orale) : Émile Clapeyron, « Mémoire sur la puissance motrice de la chaleur », Journal de l’École royale polytechnique, 14, 1834, p. 153-190.

24 janvier 2022 : Histoire culturelle de l’atome et du nucléaire

  • Charlotte Bigg

Lectures :

  • Joseph Masco, « ‘Survival is Your Business’: Engineering Ruins and Affect in Nuclear America », Cultural Anthropology, 2, 2008, p. 361-398.
  • Gabrielle Hecht, « Nuclear Ontologies », Constellations, 13, 2006, p. 320-331.
  • Texte complémentaire : Stuart W. Leslie, « Atomic structures : the architecture of nuclear nationalism in India and Pakistan », History and Technology, 31, 2015, p. 220-242.

31 janvier 2022 : Sciences, guerres et épidémies au XXe siècle

  • Anne Rasmussen

Lectures :

  • Roger Cooter, « Of war and epidemics: Unnatural couplings, problematic conceptions », Social History of Medicine, 16/2, 2003, p. 283-302.
  • Anne Hardy, « ‘Straight back to barbarism’: antityphoid inoculation and the Great War, 1914 », Bulletin of the History of Medicine, 74, 2000, p. 265-290.
  • Paul Weindling, « The First World War and the Campaigns against Lice: Comparing British and German Sanitary Measures », in Wolfgang U. Eckart, Christoph Gradmann (Hrsg.), Die Medizin und der Erste Weltkrieg, Herbolzheim, Centaurus, 2003, p. 227-239.

7 février 2022 : Conclusion du séminaire

  • Silvia Sebastiani et Catherine König-Pralong
  • Initiation/introduction – Savoirs en sociétés-Histoire des sciences, des techniques et des savoirs – M1/S1
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Pour les étudiantes et les étudiants du parcours HSTS, la validation du séminaire requiert une présence assidue et une présentation orale d’un texte choisi (15 minutes). Celle-ci peut être conduite en groupe, sous la forme d’une discussion collective du texte par plusieurs étudiant·e·s. Chaque étudiante ou étudiant rédige en outre une fiche de lecture (7 à 8 pages, soit 20'000 à 25'000 signes) au sujet du texte présenté. Cette trace écrite est évaluée par l’enseignante ou l’enseignant responsable de la séance.

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous. Écrivez-nous !

Réception des candidats

sur rendez-vous. Écrivez-nous !

Pré-requis
-

Attention !
En raison de la situation sanitaire, vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant (une demande est nécessaire pour chaque séminaire auquel vous souhaitez participer, merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant le début de la première séance) : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=132. "

  • Campus Condorcet-Centre de colloques
    Salle 3.08
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    1er semestre / hebdomadaire, lundi 16:30-18:30
    du 8 novembre 2021 au 7 février 2022
    Nombre de séances : 12