UE1019 - Décentrer l’analyse du changement politique : renouvellements interdisciplinaires


Planning


Attention !
En raison de la situation sanitaire, vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant (une demande est nécessaire pour chaque séminaire auquel vous souhaitez participer, merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant le début de la première séance) : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=1019. "

  • 48 bd Jourdan
    48 bd Jourdan 75014 Paris
    annuel / mensuel (2e), mardi 16:00-18:00
    du 12 octobre 2021 au 14 juin 2022
    du 12 octobre au 14 décembre (salle R1-08)
    du 11 janvier au 14 juin (salle R2-02)

    La séance du 8 mars a été anticipée au 1er mars, même heure même salle


Description


Dernière modification : 7 octobre 2021 08:42

Type d'UE
Ateliers de doctorants
Centres
Centre Maurice-Halbwachs (CMH), Centre Norbert-Elias (CNE)
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Sociologie
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Anthropologie Capitalisme Environnement Fait religieux Genre Globalisation Mouvements sociaux Objets Politiques publiques Post-coloniales (études) Sociologie politique Techniques
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s

Audrey Chérubin, doctorante, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 / Centre de Recherche et de Documentation des Amériques (CREDA).

Comment s’opère le changement politique ? Quels en sont les moteurs, les conditions sociales, les ressorts ? Ces questions classiques sont au cœur de sous-champs disciplinaires tels que la sociologie politique, la sociologie des mouvements sociaux, la sociologie de l’action publique, les Policy studies en science politique ou encore l’anthropologie politique, au sein desquels elles ont donné lieu à une vaste littérature et suscité de forts débats entre courants de recherche spécialisés. L’objectif de cet atelier est de repenser ces enjeux à partir des apports d’autres champs de la recherche en sciences sociales, qui offrent des pistes heuristiques pour décloisonner et renouveler l’analyse du changement politique. En s’appuyant sur la lecture de deux textes issus de différentes disciplines, chaque séance sera ainsi consacrée à discuter les contributions de travaux centrés sur l’étude des faits économiques, religieux, de l’environnement, des objets et infrastructures matérielles, des sciences et techniques, du transnationalisme et de la globalisation, des rapports de genre et postcoloniaux.

Bibliographie indicative:

Bereni L., La Bataille de la parité́. Mobilisations pour la féminisation du pouvoir, Paris: Economica, 2015.

Bourdieu P., Les structures sociales de l'économie, Paris: Seuil, 2000.

Callon M.,  Lascoumes P.,  Barthe Y., Agir dans un monde incertain : essai sur la démocratie technique, Paris : Le Seuil, 2001.

De la Cadena M., “Indigenous cosmopolitics in the andes: conceptual reflections beyond "politics"", Cultural Anthropology, 25, 2, 334-370, 2010.

De Vries H. & Sullivan L. E. (ed.), Political Theologies: Public Religions in a Post-Secular World, NewYork : Fordham University Press, 2006.

Dezalay Y. et Garth B. G., La mondialisation des guerres de palais: la restructuration du pouvoir d’État en Amérique latine, entre notables du droit et « Chicago boys », Paris : Seuil, 2002.

Go J., Postcolonial Thought and Social Theory, Oxford : Oxford University Press, 2016.

Haas P. M., 1992, “Epistemic Communities and International Policy Coordination”, International Organization, 46/1, 1-35, 1992.

Huber J., Die Regenbogengesellschaft. Okologie und Sozialpolitik, Frankfurt: Fisher Verlag, 1985.

Itçaina X., Catholic Mediations in Southern Europe: The Invisible Politics of Religion, London : Routledge, 2018.

Lorrain D. (ed.), Governing Megacities in Emerging Countries, Farnham, London : Routledge, 2014.

Stott P. & Sullivan S. (eds.), Political Ecology: Science, Myth and Power, London: Arnold, 2000.

Tsing, A. L., “On Nonscalability: The Living World Is Not Amenable to Precision-Nested Scales”, Common Knowledge, 18(3), 505–524, 2012.

Voß J.-P. & Simons A., « Instrument constituencies and the supply side of policy innovation: The social life of emissions trading », Environmental Politics, 23, 2014.

Wolf, E., Pathways of Power. Building an Anthropology of the Modern World, Berkeley: University of California Press, 2001.

Mardi 12 octobre (16h-18h, campus Jourdan, salle R1-08) : Faire et défaire les échelles : du changement politique à son analyse

Lectures :

  • Lefranc Sandrine, 2008, « Du droit à la paix. La circulation des techniques internationales de pacification par le bas », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 174, p. 48-67.
  • Lowenhaupt Tsing Anna, 2012, « On Nonscalability: The Living World Is Not Amenable to Precision-Nested Scales », Common Knowledge, vol. 18, n° 3, p. 505-524.

Mardi 9 novembre (16h-18h, campus Jourdan, salle R1-08) : Changer de paradigme dans les luttes pour l'émancipation : les apports des études (post)coloniales et des settler colonial studies

  • Avec la participation de : Marion Lecoquierre (post-doctorante à l'Université d'Helsinki, IREMAM/Citeres)

Mardi 14 décembre (16h-18h, campus Jourdan, salle R1-08) : Espaces urbains, espaces ruraux : les dynamiques d'une partition

Mardi 11 janvier (16h-18h, campus Jourdan, salle R2-02) : Capitalisme et diversité : repenser les interactions entre économie et politique

Mardi 8 février (16h-18h, campus Jourdan, salle R2-02) : Pluralité/transversalité : repenser les mouvements sociaux à partir des études sur le genre

Mardi 1er mars (16h-18h, campus Jourdan, salle R2-02) : Penser le changement politique avec les sciences sociales du religieux. Les cas des « médiations catholiques » (Europe du Sud) et du sionisme chrétien (États-Unis)

  • Avec la participation de : Thierry Maire (doctorant à l'EHESS, CMH)

Mardi 12 avril (16h-18h, campus Jourdan, salle R2-02) : Questionner les limites du politique : le cas des enjeux environnementaux

Mardi 10 mai (16h-18h, campus Jourdan, salle R2-02) : Prendre au sérieux la matérialité du politique : des approches par les objets techniques

  • Avec la participation de : Amaël Marchand (doctorant à l'Université Sorbonne Nouvelle, CREDA)

Mardi 14 juin (16h-18h, campus Jourdan, salle R2-02) : Conclusion générale et bilan.


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
-
Labels
École doctorale de l'EHESS
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis

aucun.

Dernière modification : 7 octobre 2021 08:42

Type d'UE
Ateliers de doctorants
Centres
Centre Maurice-Halbwachs (CMH), Centre Norbert-Elias (CNE)
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Sociologie
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Anthropologie Capitalisme Environnement Fait religieux Genre Globalisation Mouvements sociaux Objets Politiques publiques Post-coloniales (études) Sociologie politique Techniques
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s

Audrey Chérubin, doctorante, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 / Centre de Recherche et de Documentation des Amériques (CREDA).

Comment s’opère le changement politique ? Quels en sont les moteurs, les conditions sociales, les ressorts ? Ces questions classiques sont au cœur de sous-champs disciplinaires tels que la sociologie politique, la sociologie des mouvements sociaux, la sociologie de l’action publique, les Policy studies en science politique ou encore l’anthropologie politique, au sein desquels elles ont donné lieu à une vaste littérature et suscité de forts débats entre courants de recherche spécialisés. L’objectif de cet atelier est de repenser ces enjeux à partir des apports d’autres champs de la recherche en sciences sociales, qui offrent des pistes heuristiques pour décloisonner et renouveler l’analyse du changement politique. En s’appuyant sur la lecture de deux textes issus de différentes disciplines, chaque séance sera ainsi consacrée à discuter les contributions de travaux centrés sur l’étude des faits économiques, religieux, de l’environnement, des objets et infrastructures matérielles, des sciences et techniques, du transnationalisme et de la globalisation, des rapports de genre et postcoloniaux.

Bibliographie indicative:

Bereni L., La Bataille de la parité́. Mobilisations pour la féminisation du pouvoir, Paris: Economica, 2015.

Bourdieu P., Les structures sociales de l'économie, Paris: Seuil, 2000.

Callon M.,  Lascoumes P.,  Barthe Y., Agir dans un monde incertain : essai sur la démocratie technique, Paris : Le Seuil, 2001.

De la Cadena M., “Indigenous cosmopolitics in the andes: conceptual reflections beyond "politics"", Cultural Anthropology, 25, 2, 334-370, 2010.

De Vries H. & Sullivan L. E. (ed.), Political Theologies: Public Religions in a Post-Secular World, NewYork : Fordham University Press, 2006.

Dezalay Y. et Garth B. G., La mondialisation des guerres de palais: la restructuration du pouvoir d’État en Amérique latine, entre notables du droit et « Chicago boys », Paris : Seuil, 2002.

Go J., Postcolonial Thought and Social Theory, Oxford : Oxford University Press, 2016.

Haas P. M., 1992, “Epistemic Communities and International Policy Coordination”, International Organization, 46/1, 1-35, 1992.

Huber J., Die Regenbogengesellschaft. Okologie und Sozialpolitik, Frankfurt: Fisher Verlag, 1985.

Itçaina X., Catholic Mediations in Southern Europe: The Invisible Politics of Religion, London : Routledge, 2018.

Lorrain D. (ed.), Governing Megacities in Emerging Countries, Farnham, London : Routledge, 2014.

Stott P. & Sullivan S. (eds.), Political Ecology: Science, Myth and Power, London: Arnold, 2000.

Tsing, A. L., “On Nonscalability: The Living World Is Not Amenable to Precision-Nested Scales”, Common Knowledge, 18(3), 505–524, 2012.

Voß J.-P. & Simons A., « Instrument constituencies and the supply side of policy innovation: The social life of emissions trading », Environmental Politics, 23, 2014.

Wolf, E., Pathways of Power. Building an Anthropology of the Modern World, Berkeley: University of California Press, 2001.

Mardi 12 octobre (16h-18h, campus Jourdan, salle R1-08) : Faire et défaire les échelles : du changement politique à son analyse

Lectures :

  • Lefranc Sandrine, 2008, « Du droit à la paix. La circulation des techniques internationales de pacification par le bas », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 174, p. 48-67.
  • Lowenhaupt Tsing Anna, 2012, « On Nonscalability: The Living World Is Not Amenable to Precision-Nested Scales », Common Knowledge, vol. 18, n° 3, p. 505-524.

Mardi 9 novembre (16h-18h, campus Jourdan, salle R1-08) : Changer de paradigme dans les luttes pour l'émancipation : les apports des études (post)coloniales et des settler colonial studies

  • Avec la participation de : Marion Lecoquierre (post-doctorante à l'Université d'Helsinki, IREMAM/Citeres)

Mardi 14 décembre (16h-18h, campus Jourdan, salle R1-08) : Espaces urbains, espaces ruraux : les dynamiques d'une partition

Mardi 11 janvier (16h-18h, campus Jourdan, salle R2-02) : Capitalisme et diversité : repenser les interactions entre économie et politique

Mardi 8 février (16h-18h, campus Jourdan, salle R2-02) : Pluralité/transversalité : repenser les mouvements sociaux à partir des études sur le genre

Mardi 1er mars (16h-18h, campus Jourdan, salle R2-02) : Penser le changement politique avec les sciences sociales du religieux. Les cas des « médiations catholiques » (Europe du Sud) et du sionisme chrétien (États-Unis)

  • Avec la participation de : Thierry Maire (doctorant à l'EHESS, CMH)

Mardi 12 avril (16h-18h, campus Jourdan, salle R2-02) : Questionner les limites du politique : le cas des enjeux environnementaux

Mardi 10 mai (16h-18h, campus Jourdan, salle R2-02) : Prendre au sérieux la matérialité du politique : des approches par les objets techniques

  • Avec la participation de : Amaël Marchand (doctorant à l'Université Sorbonne Nouvelle, CREDA)

Mardi 14 juin (16h-18h, campus Jourdan, salle R2-02) : Conclusion générale et bilan.

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

Contacts additionnels
-
Labels
École doctorale de l'EHESS
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis

aucun.

Attention !
En raison de la situation sanitaire, vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant (une demande est nécessaire pour chaque séminaire auquel vous souhaitez participer, merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant le début de la première séance) : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=1019. "

  • 48 bd Jourdan
    48 bd Jourdan 75014 Paris
    annuel / mensuel (2e), mardi 16:00-18:00
    du 12 octobre 2021 au 14 juin 2022
    du 12 octobre au 14 décembre (salle R1-08)
    du 11 janvier au 14 juin (salle R2-02)

    La séance du 8 mars a été anticipée au 1er mars, même heure même salle