UE99 - Le monde arabe en représentation : une perspective critique

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie Anthropologie historique Anthropologie sociale Coloniales (études) Culture visuelle Ethnologie Histoire Historiographie Image Islam Orientalisme Post-coloniales (études)
Aires culturelles
Afrique Arabe (monde) Maghreb Méditerranéens (mondes) Musulmans (mondes) Sahara Transméditerranée

Comme d’autres sociétés scripturaires, le monde arabe n’accepte pas facilement le regard anthropologique. C’est que le travail sur l’identité entrepris dans cette région coïncide trop bien avec la confrontation coloniale et post-coloniale : récusant des représentations jugées dès lors dépréciatives, il a engagé de longue date une entreprise de reconstruction de l’image de soi, celle du moins qu’il entend donner à l’extérieur. C’est à partir de cette situation que nous analyserons l’élaboration historique d’objets de connaissance relevant de l’anthropologie et la mise en œuvre des entités sociales qui en découlent en partie.  Ce champ de relation entre sujets et objets de l’enquête, entre représentations situées et réceptions contemporaines, institue un dialogue parfois difficile mais qui s’avère finalement fécond. L’élucider impose de rejeter les facilités d’une approche unilatérale pour suivre un itinéraire plus laborieux pour parvenir à une connaissance discursive d’un monde original, fait d’histoire autant que de références essentielles.

On déclinera cette problématique selon une double perspective critique. La première consistera en un travail sur les systèmes narratifs, souvent idéologiques, qui organisent les connaissances dans notre champ d’étude, à partir de la discussion de textes constituant notre bibliographie de référence ou celle qui tente de le devenir. S’instituant en groupe de lecture, le séminaire se proposera de présenter et de discuter les textes qui nous importent, de délimiter ainsi et de mettre en valeur notre bibliothèque idéale.  

La seconde perspective, d’un intérêt pédagogique non moins évident, s’attachera à expliciter plus amplement les partis pris, les façons de faire, qui structurent notre propre travail de recherche. Les intervenants seront invités à reparcourir leur cheminement en même temps qu’ils exposent leurs travaux, à porter ainsi un regard réflexif sur la construction de leurs sources (avec la part de hasard heureux qui y a toujours été présente mais qui s’amplifie à l’heure de l’Internet), sur le traitement auquel ils les soumettent, sur leurs manières de mettre en mots et en récits leurs conclusions.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

  • François Pouillon [référent·e]   directeur d'études (retraité·e), EHESS / Institut des mondes africains (IMAF)
  • Sylvette Larzul   docteur (retraité·e) / Institut des mondes africains (IMAF)
  • Alain Messaoudi   maître de conférences, Université de Nantes /
  • Dominique Casajus   directeur de recherche (émérite), CNRS / Institut des mondes africains (IMAF)
  • Élisabeth Dubois   adjointe administrative, EHESS / Institut des mondes africains (IMAF)
  • Michèle Sellès Lefranc   docteure /
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-
  • Campus Condorcet
    Salle 3.07
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / bimensuel (1re/3e), jeudi 17:00-19:00
    du 5 novembre 2020 au 3 juin 2021


Intervenant·e·s


  • François Pouillon [référent·e]   directeur d'études (retraité·e), EHESS / Institut des mondes africains (IMAF)
  • Sylvette Larzul   docteur (retraité·e) / Institut des mondes africains (IMAF)
  • Alain Messaoudi   maître de conférences, Université de Nantes /
  • Dominique Casajus   directeur de recherche (émérite), CNRS / Institut des mondes africains (IMAF)
  • Élisabeth Dubois   adjointe administrative, EHESS / Institut des mondes africains (IMAF)
  • Michèle Sellès Lefranc   docteure /

Planning


  • Campus Condorcet
    Salle 3.07
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / bimensuel (1re/3e), jeudi 17:00-19:00
    du 5 novembre 2020 au 3 juin 2021


Description


Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie Anthropologie historique Anthropologie sociale Coloniales (études) Culture visuelle Ethnologie Histoire Historiographie Image Islam Orientalisme Post-coloniales (études)
Aires culturelles
Afrique Arabe (monde) Maghreb Méditerranéens (mondes) Musulmans (mondes) Sahara Transméditerranée

Comme d’autres sociétés scripturaires, le monde arabe n’accepte pas facilement le regard anthropologique. C’est que le travail sur l’identité entrepris dans cette région coïncide trop bien avec la confrontation coloniale et post-coloniale : récusant des représentations jugées dès lors dépréciatives, il a engagé de longue date une entreprise de reconstruction de l’image de soi, celle du moins qu’il entend donner à l’extérieur. C’est à partir de cette situation que nous analyserons l’élaboration historique d’objets de connaissance relevant de l’anthropologie et la mise en œuvre des entités sociales qui en découlent en partie.  Ce champ de relation entre sujets et objets de l’enquête, entre représentations situées et réceptions contemporaines, institue un dialogue parfois difficile mais qui s’avère finalement fécond. L’élucider impose de rejeter les facilités d’une approche unilatérale pour suivre un itinéraire plus laborieux pour parvenir à une connaissance discursive d’un monde original, fait d’histoire autant que de références essentielles.

On déclinera cette problématique selon une double perspective critique. La première consistera en un travail sur les systèmes narratifs, souvent idéologiques, qui organisent les connaissances dans notre champ d’étude, à partir de la discussion de textes constituant notre bibliographie de référence ou celle qui tente de le devenir. S’instituant en groupe de lecture, le séminaire se proposera de présenter et de discuter les textes qui nous importent, de délimiter ainsi et de mettre en valeur notre bibliothèque idéale.  

La seconde perspective, d’un intérêt pédagogique non moins évident, s’attachera à expliciter plus amplement les partis pris, les façons de faire, qui structurent notre propre travail de recherche. Les intervenants seront invités à reparcourir leur cheminement en même temps qu’ils exposent leurs travaux, à porter ainsi un regard réflexif sur la construction de leurs sources (avec la part de hasard heureux qui y a toujours été présente mais qui s’amplifie à l’heure de l’Internet), sur le traitement auquel ils les soumettent, sur leurs manières de mettre en mots et en récits leurs conclusions.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-